Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Download Festival #3 (édition 2018) - vendredi
  (Billy Talent - Eluveitie - Powerwolf - Sidilarsen - Opeth - Ghost - Ozzy Osbourne - Converge)  vendredi 15 juin 2018

En entrant sur le site, il apparaît clairement que le Download Festival a tiré les leçons des nombreux reproches qui lui avaient été faits les années antérieures... Pour cette troisième édition, tout ce qui était imparfait en 2017, comme par miracle, s'évapore en 2018 : les bouchons sont une rigolade, l'attente pour récupérer son pass une misère, le cashless sans queue, bref une vague de satisfaction rafraîchit la festivalière particulière que je suis. L'herbe est haute et le temps clément, allons gambader sur la BA 217.

Je laisse "Billy (No) Talent" (jeu de mots que je pique honteusement à un petit rigolo du VIP déjà ivre à cette heure !) officier sur la mainstage, et j'attends patiemment l'entrée des Suisses de Eluveitie. Placé dans la catégorie "folk metal", ce groupe a de quoi plaire aux amoureux (comme moi) d'Irlande, de vielles à roue et de teen whistle... L'entrée en matière, sous l'angle de la programmation, est audacieuse et réussie – et Eluveitie s'avère être un groupe bien plus musclé et convaincant sur scène que dans leur clip, mielleux à souhait. A voir en live... Sinon rien.

Changement de folklore avec la grand messe de Powerwolf, sorte de passage essentiel dans un festival "metal". Du costume au grimage (il existe l'illusion théâtrale, y a-t-il une illusion metal ?), en passant par l'excès de reverb et les "alleluiah" intempestifs, on sait de toute façon que ce n'est pas vraiment notre tasse de thé musicale, mais que le goût du spectacle (heureusement) rattrape le tout. On saluera tout de même le français impeccable de Attila Dorn, et, surtout son souci de dialoguer avec son public...

Évidemment, je ne peux pas rater les Sidilarsen – groupe de cœur depuis bien longtemps. Relégué sur la "spifire stage", le groupe n'a rien à envier aux grands au regard des fans amassés derrière les crash. Si l'énergie est toujours clairement au rendez-vous, si le rapport au public est toujours aussi exceptionnel, la scénographie ne mériterait-elle pas un peu plus de renouvellement ? A méditer peut-être.

Opeth était un peu, pour moi, LE groupe de la journée. Moralité : musicalement, c'est exceptionnel, merveilleux, équilibré, tantôt acoustique et tantôt guttural, complètement progressif, complètement génial. Scéniquement, en revanche, c'est d'un ennui assez mortel et, forcément, c'est un peu décevant.

On est faible, tellement faible, qu'on se laisse amadouer par la grosse machine de Ghost, plutôt que d'aller découvrir le très rock Vandenberg's Moonkings – dont les retours sur le live sont excellents. Immanquablement, le nombre de photographes dans la fosse a doublé, et la magie du groupe perd clairement en puissance dans ce live diurne – le romantisme du coucher de soleil s'accorde mal avec le cérémonial masqué. Comme d'habitude, j'approuve certains morceaux ("Asches and rats") et je baille sur d'autres ("Faith"). L'engouement Ghost me laisse toujours aussi perplexe – même si la maîtrise technique et la présence scénique des "nameless ghouls" ne sont plus à prouver...

Pas de photos, pas de report : tant pis pour vous, monsieur Osbourne.

Un petit mot, quand même, sur le site du Download. Pas de grand changement, à vrai dire, mais ça nous évite de perdre complètement nos repères. Du merch', de la bouffe et encore de la bouffe, des tatoueurs et des barbiers, de la bière à foison, et un site étrangement peu peuplé – la faute "aux grèves" selon les organisateurs (si l'on reprend, en substance, un article du Parisien publié le 15 juin 2018). La faute, peut-être aussi tout simplement, au capitalisme, qui fait travailler les gens le vendredi – alors que les concerts commencent peu après 15h – et se terminent à 23h30... Un léger décalage ne pourrait-il pas être envisagé, au moins pour le vendredi, dans les années à venir ?

On file voir Converge, histoire de terminer en beauté, et sans regret aucun. Primal, sauvage, hardcore, saturé, onomatopéique, purement et simplement bruyant, Converge c'est pour moi LA découverte de la journée – honte à moi, s'agissant d'un groupe qui existe depuis 1990. Quoi de mieux qu'un final cathartique pour terminer cette (très bonne) première journée ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Download Festival en concert à Download Festival
Download Festival en concert à Download Festival - Samedi 11 juin 2016
Download Festival en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017)
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - samedi
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - vendredi
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - dimanche
Download Festival en concert à Download Festival (dimanche 11 juin 2017)
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018)
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018) - Samedi
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018) - Dimanche
Billy Talent en concert au Festival Rock en Seine 2009 (samedi 29 août 2009)
Billy Talent en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
La chronique de l'album Machine Rouge de Sidilarsen
La chronique de l'album To Damascus de Phantom and Ghost
La chronique de l'album The ghost of our love de Ricochets
La chronique de l'album Welcome to ignore us de The Holy Ghost
La chronique de l'album Thirst for romance de Cherry Ghost
La chronique de l'album Ghost days de Syd Matters
La chronique de l'album Love, War and the Ghost of Whitey Ford de Everlast
La chronique de l'album Monday's Ghost de Sophie Hunger
La chronique de l'album Ghost Train Tragedy de Coming Soon
La chronique de l'album Hold This Ghost de Musée Mécanique
La chronique de l'album For a ghost (in a room session) de Jullian Angel
La chronique de l'album Give you The Ghost de Poliça
La chronique de l'album Safe Travels de Jukebox the Ghost
Ghost parmi une sélection de singles (mai 2013)
La chronique de l'album The Veil de Simian Ghost
Ghost en concert à L'Aéronef (jeudi 11 février 2010)
Ghost en concert à La Flèche d'Or (mercredi 6 octobre 2010)
Ghost en concert au Festival Rock en Seine 2015 - vendredi 28 août
Jeux : Tom Clancy's Ghost Recon : Wildlands - PlayStation 4 / Xbox One / Microsoft Windows
Converge en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (vendredi)
L'interview de Converge (25 mars 2005)
Une 2ème interview de Converge (25 mars 2005)

En savoir plus :
Le site officiel du Download Festival
Le Facebook du Download Festival

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

La Chanson Du Jour 2 - Your Ghost de Kristin Hersh et Michael Stipe (22 mai 2016)


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=