Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Strange Ones
Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein  juillet 2018
Réalisé par Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein. Etats Unis. Drame. 1H21 (Sortie le 11 juillet 2018). Avec Alex Pettyfer, James Freedson-Jackson, Emily Althaus, Gene Jones, Owen Campbell, Tobias Campbell et Marin Ireland.

Au départ "The Strange Ones" de Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein est un court-métrage, "Deux inconnus" (2011). Souvent, quand on voit des films construits à partir d'un travail précédent, on ressent très vite que le sujet est étiré ou gonflé et qu'il a perdu de son efficacité initiale.

Dans ce premier long-métrage, d'une durée de 80 minutes, on ne fera ce procès. Au contraire, peut-être que le le flm aurait pu être plus long sans que cela gêne en rien le climat étrange dans lequel il baigne.

Avec leur directeur de la photo, Todd Banhazi, les cinéastes ont voulu, dans chaque plan, distillé une espèce de flou "subliminal". Dans un scope très maniéré, les personnages semblent ici mais aussi ailleurs.

Sans que rien ne soit immédiatement évoqué, il y a quelque chose qui cloche dans la relation entre Nick, tout jeune adulte, et Jeremiah, tout jeune ado. Sont-ils frères ou pas ? Que font-ils dans cette Amérique "parallèle", celle des routes désertes et des motels hors saison ?

Christopher Clifford et Lauren Wolkstein ont dessiné une espèce d'Amérique picturalisée à la Hopper, un Hopper moderne dans lequel il y aurait aussi des relents hyperréalistes à la Hockney.

Tout cela génère un climat tendu et étrange. Comme les rapports entre ces apparents frères. Mutique, presque effaré, Jeremiah – dont on apprendra plus tard qu'il s'appelle Sam – est un jeune garçon malingre au regard profond, parfois dur.

Mais il peut changer du tout au tout, lancer à Nick quand ils s'installent dans le motel tenu par Kelly, une réplique surprenante : "tu pourrais utiliser son trou", et tenir à cette même Kelly un long discours "pas de son âge" et bourré de sous-entendus sur Nick...

On ne dira pas la résolution de cette histoire où domine l'interprétation de James Freedson-Jackson. A 15 ans, il porte le film sur ses frêles épaules. On a l'impression qu'il est déjà un vieux routier, qu'il incarne cet adolescent blessé en lui apportant toute son expérience d'acteur en s'emparant d'une situation qu'il n'a heureusement pas vécue.

Comme tout ce qui était dans une simili-obscurité dans "The Strange Ones" de Christopher Radcliff et de Lauren Wolkstein s'éclaire au bout d'une heure, on aurait pu craindre que les vingt dernières minutes perdent en intensité. Au contraire, grâce à la performance de James Freedson-Jacskon, on suit le choc post-traumatique de Sam et le malaise diffusé dans la période floue du film prend une nouvelle consistance.

Evidemment, cette œuvre toute en tension nécessite de la part du spectateur une participation de chaque instant. Il lui sera difficile d'être empathique avec des personnages dont les portraits sont composés petit à petit comme des puzzles. Il lui faudra, une fois qu'il aura saisi ce que le film veut lui dire, dépasser cet océan de noirceur.

"The Strange Ones" de Christopher Radcliff et de Lauren Wolkstein n'est pas un divertissement. Si l'on accepte de participer à l'expérience qu'il constitue, on en sortira ébranlé par une émotion pure construite sans voyeurisme. Une émotion rare qui sent la vérité des êtres décrits dans ce film pas comme les autres.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=