Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Paul Sanchez est revenu !
Patricia Mazuy  juillet 2018

Réalisé par Patricia Mazuy. France. Thriller. 1H51 (Sortie le 18 juillet 2018). Avec Laurent Lafitte, Zita Hanrot, Philippe Girard, Idir Chender, Anthony Paliotti, Achille Reggiani, Anne-Lise Heimburger et Norah Krief.

Dans un cinéma français aussi moutonnier que routinier, Patricia Mazuy est une des rares cinéastes à chercher sa voie hors des chemins battus et rebattus.

Depuis "Travolta et moi" (1993), elle n'a jamais fait le même film et a toujours tourné des œuvres prototypes, fortes et mémorables. Qui n'a pas vu Jacques Spiesser et Jean-François Stévenin faire manger des crêpes à des bovins dans "Peaux de Vaches" (1988) ne sait pas de quoi elle est capable.

Avec "Paul Sanchez est revenu !", sa troisième collaboration avec Yves Thomas, après "Travolta et moi" et "Saint Cyr" (2000), elle prend un malin plaisir à ne pas tourner une fiction policière de plus. Preuve en est qu'elle met au centre de son jeu une brigade de gendarmerie de la région varoise.

Si l'on excepte quelques feuilletons télés, les gendarmes à l'écran ont perdu toute crédibilité pour enquêter avec une brigade située pas très loin de celle commandée par Philippe Girard et dans laquelle la jeune Zita Hanrot va se révéler catastrophique.

S'il y a un point commun entre les gendarmes des Arcs-en-Argens et ceux de Saint-Tropez, c'est de vivre en vase-clos, c'est d'être confronté au quotidien des pneus crevés et des alcooliques partis cuvés hors domicile alors qu'ils rêvent d'affaires extraordinaires qui tromperaient leur ennui et pourraient les couvrir de gloire...

Alors quand la rumeur enfle, que les "indices" deviennent des certitudes, chacun commence à rêver : Paul Sanchez, "héros" d'un fait-divers comparable à celui du docteur Godard ou du sieur Dupond de Ligonnès est revenu sur les lieux où il aurait assassiné sa famille...

L'astuce de Patricia Mazuy est de participer au délire de la gendarmette bécassine qui se croit dans le Club des 5 en suivant parallèlement un homme, incarné par Laurent Lafitte, qui erre dans une région qu'il a l'air de bien connaître.

Occasion pour elle de filmer un sublime paysage, celui du Rocher de Roquebrune-sur-Argens, qui a des relents de Monument Valley et qui, musique de John Cale à l'appui, donne une étrange dimension westernienne à cette fiction qui, décidément, serpente sur un chemin étrange et irrationnel.

Alors que la cinéaste semble acter que Laurent Lafitte est réellement Paul Sanchez, les faits décrits et son comportement totalement absurde sèment le doute.

Comme la résolution du film le révélera, "Paul Sanchez est revenu" de Patricia Mazuy appartient à une autre ère que celle du polar d'antan, à une ère médiatique où les événements criminels deviennent des histoires fictionnées non pas par le cinéma mais par la télé dans ces émissions traitant d' "affaires criminelles" qui pullulent sur les nombreuses chaînes de la TNT ou du câble.

Comme toujours chez Patrica Mazuy, la direction d'acteurs est essentiel et l'on n'oubliera pas Laurent Lafitte dans son étrange manteau, lové dans l’anfractuosité de la montagne où il se cache, ni Zita Hanrot que la réalisatrice extrait de toute référence "beur" et qui n'a pour amie qu'une tortue, pas forcément de bon conseil pour mener sainement la traque d'un homme aux abois...

Film inhabituel dans le cinéma français, "Paul Sanchez est revenu" de Patricia Mazuy baigne dans la belle lumière de la Provence et décrit en creux tout ce qui suinte de ce pays où les piscines sont aussi nombreuses que les électeurs d'extrême-droite.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=