Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Gravats
Salle La Boutonnaise  (Brioux-sur-Boutonne)  juillet 2018

Comédie dramatique écrite par Jean-Pierre Bodin, Alexandrine Brisson, Clotilde Mollet et Jean-Louis Hourdin interprétée par Jean-Pierre Bodin, Clotilde Mollet et Thierry Bosc.

On connaît les dons de conteur épique de Jean-Pierre Bodin qu'il déploie avec un succès qui ne se dément pas depuis 1994 dans son "Banquet de la Sainte-Cécile". Mais c'est aussi un moraliste capable de décrire son époque au sein d'un collectif d'écriture qui comprend aussi Clotilde Mollet et Alexandrine Brisson.

"Les Gravats" est le dernier produit de leur collaboration. Quand on dira le sujet de ce petit bijou, on risque d'entendre quelques murmures concernant le titre choisi et Jean-Pierre Bodin et ses camarades ont bien eu raison de les prévenir dans une des saynètes les plus hilarantes où, justement, ils s'emparent de la question du titre de leur œuvre, pour la déminer.

"Les Gravats", ce sont donc les "vieux" pour employer un mot qui à l'ère de la jeunesse perpétuelle paraît maintenant presque une injure. Ces vieux qu'on laisse finir leur fin de non-vie dans des Epad dont les quotidiens font leurs choux gras en les décrivant comme le summum de la misère humaine.

Dans ces "Gravats", ils sont trois - deux hommes (Jean-Pierre Bodin et Thierry Bosc) et une femme (Clotilde Mollet) - que l'on découvre d'abord dans de confortables fauteuils à roulettes qui dérivent sur scène erratiquement à l'instar d'auto-tamponneuses.

"La vieillesse est un naufrage" disait le plus illustre des Français. Ici, c'est plutôt un constat amusé (même si quand on en rit, le rire est très jaune). C'est un fait qu'il faut accepter plus en stoïque qu'en cynique.

Rien n'est évité ni minimisé et l'on assistera à une opération de désossage qui atteint les plus hautes altitudes dans l'humour noir pendant que dans le même temps les gémissements de l'acteur Thierry Bosc, cloué sur son lit de douleur, provoquent la plus sincère compassion pour cette condition humaine amenée à connaître des choses aussi terrifiantes.

Alors quels viatiques sont-ils possibles ? Bien entendu, l'idéal serait la tendresse et la compréhension entre des êtres tous soumis à des exercices pénibles avant le repos final. C'est évidemment le cas dans "Les Gravats" de ces trois garnements du dernier âge.

Mais pour se rassurer vraiment ou s'assurer un peu mieux, il y a une solution qu'on a tort d'avoir oublié... Elle se nomme "poésie" et Thierry Bosc, qui jouera en alternance avec Jean-Louis Hourdin, interprète "Épilogue", un magnifique texte de Louis Aragon : "Le drame il faut savoir y tenir sa partie et même qu'une voix se taise, Sachez le toujours le choeur profond reprend la phrase interrompue, Du moment que jusqu'au bout de lui même le chanteur a fait ce qu'il a pu, Qu'importe si chemin faisant vous allez m'abandonner comme une hypothèse."

Cet hymne à la vie et à la mort a toute sa place dans ces "Gravats" dont la petite musique mélancolique et taquine n'a pas fini de résonner.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=