Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - dimanche 24 juin
Megadeth - Alice In Chains - Iron Maiden - Marilyn Manson - DJ Mike Rock  (Clisson, Loire-Atlantique)  22 au 24 juin 2018

Pour cette dernière journée du Hellfest, je commence à bien prendre conscience que je vais avoir 40 ans cette année. Je suis KO avant même le début de la journée. Pour citer Roger Murtaugh, "je suis trop vieux pour ces conneries"… J’y vais avec plaisir quand même, mais en mode plus chill (il faut dire que la programmation de cette journée est un peu moins ma came).

Mais pour contrebalancer, j’y vais à fond niveau look et j’enfile T-Shirt Maiden, kilt et veste à patches… Yolo ! Par contre, je ne vais pas vous mentir, on est arrivé beaucoup plus tard, on a d’abord fait le tour des boutiques, et un tour de grande roue (pendant Megadeth…).

Je me suis remis en mode chroniqueur concert que pour la montée sur scène d’Alice In Chains.

Je n’avais pas vu le groupe en live depuis 10 ans, j’avais hâte d’entendre le son lourd de leur grunge sombre. La setlist est un brin nostalgique avec 4 titres issus du cultissime Dirt. Si les groupes du Hellfest sont pour beaucoup très énergiques, Alice In Chains nous offre une autre facette du metal, avec des ambiances plus posées et planantes, mais toujours ultra dark… Jerry Cantrell a l’air en forme et joue à la perfection.

William DuVall prend régulièrement sa guitare tout en communiquant beaucoup avec le public. Le titre "Nutshell" tiré de l’album Unplugged sorti en 1996, est dédié à la mémoire de Vinnie Paul de Pantera, mort la veille. Le concert se termine avec les classiques "Would ?" et "Rooster"… Simple, Parfait.

On enchaîne avec les tauliers… Iron Maiden qui arrive sur une scène recouverte de camouflage végétal alors le célèbre Churchill’s Speech, introduit le premier morceau de ce concert. Ils commencent alors à jouer avec un putain de Spitfire au-dessus d’eux.

Voilà, quand je parle de vraie mise en scène, on y est… Et à chaque titre, il y aura un nouvel élément de décor, un nouveau background déployé, un nouveau costume pour Bruce Dickinson. Car les concerts de cette tournée sont spéciaux… Si on a l’habitude les voir en tournée Best-Of ou en tournée pour la promo d’un nouvel album, on a droit ici à un concert concept.

Cette tournée estampillée The Legacy Of The Beast Tour nous réserve du grand spectacle. Ils nous racontent une histoire à travers trois thématiques. Beaucoup de vieux titres vont être dépoussiérés, dont certains pas interprété depuis longtemps, c’est surtout le grand retour du morceau "Flight Of Icarus" qu’ils n’avaient plus joué depuis 1986 ! Iron Maiden a encore prouvé que les papys qu’ils sont, peuvent encore mettre à l’amende les petits jeunes de la programmation.

Les classiques étaient là, de "The Trooper", à "Fear of the Dark" en passant par "The Number of the beast" et le final "Run to the Hills" (sur lequel je me suis pété la voix à force de hurler).

Pause bouffe pendant Manson, car même s’il a donné une bonne prestation pendant le Download cette année (selon des amis fiables), il a quand même foiré tous ses concerts depuis des années. C’est même de pire en pire… Pourquoi les gens le suivent-ils encore ?

Mais qui suis-je pour juger… J’allais voir Deftones dès qu’ils passaient à Paris, même quand ils étaient au fond du trou. Mais bref, il ne fera pas ombrage à sa réputation et donnera une prestation vraiment merdique. Ça manque d’énergie, de feeling, de passion, et surtout de respect pour ses fans et pour lui-même…

Je n’ai de toute manière plus d’énergie. Je vais squatter le VIP en attendant que mes potes viennent me chercher. Quand on se retrouve enfin, on boit un dernier verre quand DJ Mike Rock arrive aux platines. Et au lieu d’être sage et de rentrer chez nous, on a comme une ultime vague de force et on se démène sur le dancefloor en hurlant les paroles de Bonjovi

YEAAAAAH LIVING ON A PRAYEEEER !

C’était une bonne première fois. Je continue à pas trouver cool que l’organisation ne communique pas l’affiche complète avant de mettre en vente les billets. Mais je les comprends. C’est un choix et en face, ils ont le Monsanto de la musique qui fera tout pour les couler, ils se battent comme ils peuvent… Respect éternel au Hellfest. Un vrai festival, organisé par des fans pour les fans, et ça se voit.

Pour les prochaines éditions, j’espère qu’ils règleront le problème de flux avec la Warzone, qu’ils n’augmenteront pas le nombre de festivaliers car on est proche de la limite du trop… Et surtout qu’ils proposeront autres choses que du Breizh Cola dans les bars… Une fois de plus, je comprends le choix de proposer cette boisson, mais laissez aussi le choix au clients…

Surtout que ce n’était dispo qu’en grande bouteille, donc si tu arrivais à la fin de la bouteille, tu te retrouvais avec un soda éventé… Et aucun choix en soda light ou zéro (alors que le Breizh Cola zéro existe…). Mais à part ça, tout était trop cool.

PS : Sinon pour faire chier les haters (dans mon genre) qui râlent sur le fait que le festival n’annonce pas les groupes plus tôt, ils en ont balancé 5, qui seront en exclu au Hellfest lors de la prochaine édition…

Il y aura donc Slayer et Manowar (qui feront des concerts d’adieux), Carcass, Mass Hysteria et Dropkick Murphys… BIM !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Megadeth en concert à Sonisphere Festival - France 2013 - 3ème édition
Megadeth en concert à Download Festival
Alice In Chains en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Alice In Chains en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - dimanche 8 juillet
Iron Maiden en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Iron Maiden en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
La chronique de l'album The Golden Age of Grotesque de Marilyn Manson
La chronique de l'album Eat me, drink me de Marilyn Manson
Marilyn Manson parmi une sélection de singles (septembre 2007)
La chronique de l'album The Pale Emperor de Marilyn Manson
La chronique de l'album Heaven Upside Down de Marilyn Manson
Marilyn Manson en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (vendredi)
Marilyn Manson en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2007 (Samedi et dimanche)
Marilyn Manson en concert à Sonisphere Festival - France 2012 - 2ème édition
DJ Mike Rock en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - vendredi 22 juin

En savoir plus :
Le site officiel de Hellfest Open Air Festival
Le Facebook de Hellfest Open Air Festival

Crédits photos : Didier Richard


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=