Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet
Malo' - Inüit - Parquet Courts - Oscar and the wolf - The Breeders - Ibeyi - At The Drive In - Bigflo & Oli - Macklemore  (Hérouville St-Clair, Normandie)  du 6 au 9 juillet 2018

Le thème du 10e anniversaire du Festival de Beauregard est le cirque. Les buvettes sont décorées comme des chapiteaux aux rayures rouges et blanches, le site d'informations est la tente de "Madame Irma" qui sait tout. Mais comme dans un bon numéro de trappeziste, tout est parfaitement prévu : les bénévoles font un travail de dingue, le site reste propre malgré les milliers de festivaliers qui se massent sur le site durant 4 jours, la programmation est intéressante entre valeurs sûres, groupes pointus et découvertes, les ingénieurs du son et les techniciens sont parfaits.

En cette troisième journée, c'est l'Australien made in Normandie, Malo', qui ouvre le bal. Son son a pris beaucoup d'ampleur depuis la dernière fois que je l'avais vu. Il reste dans une pop charmante qui s'aventure parfois vers des sonorités plus rock, pour une entrée en matière plus soutenue que je ne m'y attendais.

Les nantais d'Inüit montrent qu'il est possible d'importer des instruments comme le saxo, le trombone à coulisse et des bongos dans un groupe sans tomber dans la musique festive qui pue du sarouel. A deux percus, un batteur, deux claviers et une chanteuse, leur pop métissée d'électro dégagé une énergie communicative. Ils s'imposent déjà comme un groupe de scène avec lequel il faudra compter à l'avenir.

Les américains de Parquet Courts attaquent leur set bille en tête. Le son est brut, tranchant. S'ils n'étaient pas américains, on jurerait qu'ils sont anglais et 40 ans de moins. Même si leur dernier album est moins radical que les précédents, il reste bien au-dessus de la mêlée. Et sur scène, aucun doute, le son est puissant et sans compromis.

Pendant le set de Oscar and the wolf, j'opte pour un petit tour en grande roue. Bon choix carreleur pop douce et planante accompagne merveilleusement en voyage dans les airs. De retour sur terre, on est un peu en attente d'un petit plus. Agréable mais sans beaucoup de relief, on finit par se diriger vers la conférence de presse du festival.

Avec 28.000 spectateurs sur chacun des 3 jours et 20.000 attendus pour le concert de Depeche Mode, le Festival de Beauregard réalise un carton plein et comble son déficit, tout en maintenant l'esprit familial de l'événement.

Sur scène, les Breeders semblent s'amuser et être heureuses d'être là. Malheureusement, leur joie n'est pas totalement communicative. Le public passe un bon moment, mais le show ne comporte pas vraiment d'étincelles. Même pour "Cannonball", le public réagit un peu mollement. Quant à la reprise de "Gigantic" des Pixies, on a l'impression que même dans les premiers rangs, le public ignore l'origine du morceau.

Puisque les festivals servent aussi à retrouver des amis, je reste loin d'Ibeyi dont je me faisais pourtant une joie d'assister au concert.

Ensuite, At The Drive In envoient le bois. Le pogo reste gentil mais la poussière vole devant la scène. Encore un bon concert rock pour cette édition de Beauregard dont la programmation fait finalement la part belle aux guitares qui grincent, feulent et font du bruit.

Il est temps d'aller jeter un œil sur le concert de Bigflo & Oli. Je n'en attends pas grand-chose même si les deux toulousains ont toute ma sympathie. Pas de doute, ils savent ambiancer un festival. Et tout le monde n'a pas les corones de descendre dans le public ou de stagediver et de se faire porter par les premiers rangs. Alors même si je n'aime pas leur musique, respect à Bigflo et Oli dont, au-delà du concert, le spectacle est franchement bien foutu.

Après un magnifique feu d'artifice pour les 10 ans du festival Beauregard, c'est Macklemore qui clôt cette édition, avant la journée spéciale consacrée à Depeche Mode. Le feu d'artifice est lancé au son des Gossip, venus pour la première édition, et qui sont revenus quelques années après pour un concert mémorable. Happy Birthday Beauregard !

L'américain Macklemore fait un show à l'américaine, mouille la chemise. Le son est fat, gros comme les ficelles des déclarations d'amour au public ou des sorties anti-Trump. C'est aussi pro que dénué d'âme même si le public est conquis. Je n'irai pas jusqu'au terme de ce dimanche, dont je garderai le souvenir de concerts rock qui claquaient bien.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016)
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
La chronique de l'album Always Kévin EP de Inüit
La chronique de l'album Action de Inüit
La chronique de l'album Light Up Gold de Parquet Courts
La chronique de l'album Kadavar - Pond - My Morning Jacket - Last Train - Hot Chip - Here we go magic - Tame Impala de Festival Rock en Seine 2015 - Dimanche 30 août
La chronique de l'album Wide Awake! de Parquet Courts
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
Parquet Courts en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Jeudi
Parquet Courts en concert au Festival La Route du Rock #23 (Samedi 17 août 2013)
Parquet Courts en concert au Grand Mix (jeudi 13 novembre 2014)
Parquet Courts en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
Parquet Courts en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)
Oscar and the wolf en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2018 - Dimanche 22
La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All Nerve de The Breeders
The Breeders en concert à La Cigale (18 avril 2008)
The Breeders en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
The Breeders en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Breeders en concert à Last Splash 20th Anniversary Tour (lundi 27 mai 2013)
La chronique de l'album eponyme de Ibeyi
Ibeyi en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
At The Drive In en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - samedi 7 juillet
Bigflo & Oli en concert à Oeno Music Festival #2 (édition 2015)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Beauregard
Le Facebook du Festival Beauregard

Crédits photos : Laurent Coudol


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 avril 2020 : sous le soleil... mais pas vraiment

Les beaux jours sont au rendez vous en ce début avril mais nous, sages et confinés n'allons pas cette année envahir parcs et terrasses à comparer son bronzage à coup de vin rosé douteux... non on attend que la mort détourne les yeux de notre pauvre monde. Donnons nous un peu de baume au coeur avec notre sélection culturelle hedbo.

Du côté de la musique :

"Shut up Mix #13" par Listen in Bed à écouter en ligne
"Cerc" de Artus
Interview avec Christophe Chassol autour de son album "Ludi"
"Que faire de son coeur ?" de Eskimo
"Bonheur ou tristesse" de Lesneu
"Super lâche" de Maalers
"Zeno" de Muzi
"Shostakovich : Symphony N 8" de Orchestre National du Capitole de Toulouse & Tugan Sokhiev
"It's a mighty hard road" de Popa Chubby
"Chapter 3" de Tropical Mannschaft
"Cimes" de Volin
et toujours :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
un classique revisité avec la vidéo de "Le Misanthrope"
une comédie dramatique historique avec le streaming de "A tort et à raison"
une comédie dramatique contemporaine avec le streaming de "Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner"
une comédie contemporaine avec "L'heureux élu"
du divertissement caustique avec des inoxydables :
"J'aime beaucoup ce que vous faites"
"Sexe, magouilles et culture générale"
du boulevard avec :
"Ma femme s'appelle Maurice"
"Le Nouveau testament"
dans la série "Au Théâtre ce soir" :
"Folie douce"

"Chat en poche"
une gourmandise avec "La Belle Hélène" façon peplum hybridé comics
et des spectacles à voir ou a revoir en DVD :
"Orphée"
"Poisson et Petits pois !"
"Road Trip"

Expositions avec:

des balades muséales à Paris en en bord de Seine avec la visite virtuelle des collections permanentes du Musée d'Orsay, du Musée des Arts Décoratifs et du Musée du Quai Branly
pousser en province jusqu'au Musée des Beaux Arts de Lyon et même au Mucem à Marseille
et commencer un Tour d'Europe par l'Italie direction Galerie d'Art Moderne de Milan puis la Galerie des Offices à Florence
mettre la zapette dans le sac à dos pour s'aventurer dans les musées du bout du monde du Japon au The National Museum of Modern Art de Tokyo aux Etats Unis avec le Musée Guggenheim à New York
enfin retour at home en toute tranquillité mais en musique en son électro avec sur le Musée de la Sacem "Musiques électroniques - Des laboratoires aux dance floors"

Cinéma at home avec :

en mode Ciné-Club avec :
"Dementia" de Francis Ford Coppola
"M le maudit" de Fritz Lang
"La maman et la putain" de Jean Eustache
découvrir en DVD la filmographie de Jean-Daniel Pollet, réalisateur atypique - et méconnu - de la Nouvelle Vague pour lequel la Cinémathèque française avait prévu une rétrospective avec en parallèle la sortie en salles de ses films restaurés avec en streaming "Méditérranée
et des films récents sortis en DVD :
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
"Martin Eden" de Pietro Marcello

Lecture avec :

"Aotea" de Paul Moracchini
"Fille et loup" de Roc Espinet
"Ghosts of L.A." de Nicolas Koch
"Pierre le Grand" de Thierry Sarmant
"Propriétés privées" de Lionel Shriver
et toujours :
"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=