Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rien de plus grand
Malin Persson Giolito  (Editions Presses de la Cité)  mars 2018

En ces temps de lourde canicule sur les bords méditerranéens, il n’est rien de plus agréable que de se délasser sur un transat, au bord de la piscine sous un parasol avec un bon polar entre les mains. Il y a quelques mois sortait un excellent ouvrage aux Presses de la cité qui fera parfaitement l’affaire cet été. Avec un peu de retard, me voilà donc à passer quelques heures en compagnie de la suédoise Malin Persson Gioloto et de son dernier ouvrage Rien de plus Grand.

Malin Persson Gioloto a exercé la profession d’avocat et a travaillé à la commission européenne à Bruxelles avant de se consacrer à l’écriture. Auteur de quatre livres, Rien de plus grand est son premier roman noir. Ce livre a rencontré un succès historique en Suède, se vendant à près de 400.000 exemplaires. Il est en cours de publication dans 30 pays et a déjà obtenu de nombreux prix, le prix du meilleur thriller scandinave 2017 et le prix Le Point du polar européen 2018. Fort de ces succès, Netflix vient d’en acheter les droits pour l’adapter en série.

Le livre se déroule à Djursholm, une banlieue chic de Stockholm et s’ouvre sur une double page intitulé "la classe". La double page nous décrit une salle de classe d’un lycée chic dans laquelle l’air est saturé de la fumée des tirs. Au sol gisent cinq personnes, le corps criblé de balles. Debout au milieu d’elles, Maria Norberg, une élève modèle fille de bonne famille. Son petit copain, fils de la plus grosse fortune de Suède et sa meilleure amie figurent parmi les victimes. Neuf mois plus tard, le procès de Maria débute dans un climat tendu. Qui est Maria ? Qu’a-t-elle fait et pourquoi ?

Ecrit à la première personne du singulier, Maria va alors nous raconter son histoire. Elle nous fait suivre le déroulement de son procès, son expérience derrière les barreaux, son histoire personnelle. Maria nous livre alors une analyse réfléchie des faits et de sa condition sociale. L’auteur, ancienne avocate, maîtrise parfaitement le sujet, tout ce qui touche aux tribunaux et fait le choix de déstructurer chronologiquement les évènements. Tout est relaté dans le désordre et cela fonctionne parfaitement : les interrogatoires policiers, la fusillade, le jugement, les passages en prison, les liens avec les victimes. Passé et présent se mélangent, sans désarçonner le lecteur qui, au contraire, prend un malin plaisir à prendre ses informations, pour nous donner une vision d’ensemble de l’histoire.

En même temps que se déroule le procès de cette tuerie, l’auteur en profite pour dérouler le procès de la société suédoise marqué par des inégalités sociales profondes. C’est aussi le procès des familles riches qui ne voient que par l’argent, symbole de la réussite sans toujours veiller au bien-être de leurs enfants.

Malin Personn Giolito dénonce aussi l’hypocrisie des classes dirigeantes suédoises et l’extreme violence qui ressurgit sur leurs enfants. On y voit une jeunesse en perte de repères, Maria en est le symbole, et en colère. L’expression "l’argent ne fait pas le bonheur" prend tout son sens avec l’histoire de Maria.

Entre le thriller psychologique et la chronique judiciaire, le dernier livre de Malin Personn Giolito est un livre intelligent, extrêmement bien ficelé qui happe le lecteur de la première à la dernière page. La grande qualité de l’ouvrage est qu’il réussit parfaitement à placer lecteur dans la tête de la narratrice. Et en même temps, on comprend mieux aussi la difficulté d’être juré dans un tribunal à la lecture de cette histoire.

Alors n’hésitez pas, canicule ou pas, en vacances ou pas encore, Rien de plus grand ne vous décevra pas. Un bon moment de lecture en perspective, pour un super ouvrage qui mérite amplement les prix déjà reçus.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Malin Persson Giolito


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=