Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Age d'or des ciné-clubs
Emanuela Piovano  août 2018

Réalisé par Emanuela Piovano. Italie. Drame. 1h38 (Sortie le 8 août 2018). Avec Laura Morante, Dil Gabriele Dell’Aiera, Gigio Alberti, Elena Cotta, Giselda Volodi, Uugenia Costantini et Pietro De Silva.

Si l'on peut reprocher une seule chose à ce film délicat et mélancolique, c'est son titre... En effet,"L'Age d'or des cinés-clubs" d'Emanuela Piovano, en italien "L'eta d'oro de la cinematografia", ne parle pas du tout des "cinés-clubs" d'antan... mais de l'existence d'une réalisatrice "underground" italienne, Annabella Miscuglio.

Féministe, anticonformiste, elle a réalisé beaucoup de documentaires sur des sujets brûlants. Comme le rappelle le film d'Emanuela Piovano, son travail sur la prostitution demeure interdit à ce jour et, si elle a collaboré avec la RAI, notamment avec un film sur cet autre hérétique qu'était Pier Paolo Pasolini, son nom évoque encore aujourd'hui le souffre...

Le premier intérêt pour le spectateur français sera ainsi de lui faire connaître une belle figure de l'époque où le cinéma italien n''avait pas succombé sous les coups de la télé berlusconienne.

Dans le film, le personnage d'Arabellqa-Annabella vient de mourir et c'est son fantôme qui apparaît à son fils et qui revient en la mémoire de ses amis qui collaboraient à ses films.

Beau fantôme puisque c'est la toujours radieuse Laura Morante qui lui prête ses traits. Elle est forcément sublime...

Hommage au cinéma d'avant le digital et le numérique, "L'Age d'or des cinés-clubs" n'a rien à voir avec "Cinema Paradiso". S'il se focalise sur le cinéma qu'animait Arabella dans une petite cité des Pouilles, un cinéma qui s'appelait "l'Arena", il raconte comment elle défendait le cinéma d'art et essai, genre Tarkovski, et comment elle montrait aussi ses propres œuvres...

Malheureusement, victime de supports périmés comme de la censure, son cinéma s'est évanoui. Chacun ici parle de "Cercles concentriques dans une goutte d'eau"... mais personne ne le verra plus..

Prenant son temps, montrant tour à tour tous les amis d'Arabella impliqué dans son cinéma expérimental et ayant la nostalgie de cette époque libre et insouciante, Emanuela Piovani n'a pas fabriqué un film totalement huilé, cherchant à séduire à tout prix.

A l'image d'Arabella, il est plein de surprise et sa bonne humeur est communicative.

Il rappelle également que l'Italie est un pays de culture où il a existé dans les années post-soixante-huitards des gens qui ont cru à l'utopie sans avoir besoin de prendre les armes pour essayer de changer un monde figé dans le conformisme catholique et l'esprit de sérieux révolutionnaire communiste.

"L'Age d'or des cinés-clubs" d'Emanuela Piovani est une bulle de savon cinématographique qui fera comprendre à tous ceux qui ignoraient l'existence d'Annabella Miscuglio qu'il n'y a pas qu'en France où des gens ont cru que filmer pouvait changer la vie.

Un film fragile mais plein de charme qu'il ne faut pas laisser s'échapper...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 août 2018 : Léger comme une brise d'été

Une édition plus légère cette semaine, 15 août oblige c'est la période creuse pour l'actualité culturelle tandis que chacun vaque à ses occupations estivales de plage en plage, de festival en festival. Voici le mini sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"When the earth was flat" de Quiet Dan
"A quality of mercy" de RVG
Sélection d'albums blues avec Sue Foley, Ian Siegal, Fred Chapelier et Archie lee Hooker
et toujours :
"Schtick" de Danny Goffey
"Prokofiev for two" de Martha Argerich & Sergei Babayan
"South by west" de Pampa Folks
"Press rewind" de Devil Jo & the Blackdoormen
"Bonsoir shérif" de Keith Koona
"Home" de Kian Soltani & Aaron Pilsan
"La green box" de La Green Box
"Modernéanderthal" de Le Pied de la Pompe
"Art autoroutier" de Nuage Fou

Au théâtre :

les spectacles de l'été parisien avec :
les nouveaux venus :
"Road Trip" au Théâtre Le Funambule-Montmartre"
"Gustave Eiffel en Fer et contre Tous" au Théâtre Le Bout
les inoxydables :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges

"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
les outsiders :
"Iliade" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre d'Edgar
"Speakeasy" au Palais des Glaces
"Chance" au Théâtre La Bruyère

Expositions avec :

"Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise " à l'Atelier des Lumières

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Mary Shelley" de Haifaa Al Mansour
"L'Age d'or des ciné-clubs" de Emanuela Piovano

Lecture avec :

"Forêt obscure" de Nicolas Krauss
et toujours :
"Les grandes épopées qui ont fait la science" de Fabienne Chauvière
"Rien de plus grand" de Malin Personn Giolito

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=