Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sauvage
Camille Vidal-Naquet  août 2018

Réalisé par Camille Vidal-Naquet. France. drame. 1h39 (Sortie le 29 août 2018). Avec Félix Maritau, Eric Bernard, Nicolas Dibla, Philippe Ohrel, Mehdi Boudina, Pavle Dragas, Azir Mustafic et Hassim Mohamed Saleh.

De temps en temps, il faut faire des paris. Au risque de les perdre et de les regretter. Ainsi "Sauvage" de Camille Vidal-Naquet appartient à ces films qui nécessitent plus qu'une vision, celle où il n'est qu'un saisissement qui entraîne illico une adhésion ou un rejet viscéral.

Et même si l'on va le voir deux ou trois fois de suite, on n'en saura guère plus. "Sauvage" est de ces films dont on ne connaîtra la portée que dans quelques années.

Il a besoin que le temps passe pour que l'on sache si sa sincérité évidente ne se fissure pas à la longue et le spectateur, lui, a sans doute aussi besoin d'en savoir plus sur Camille Vidal-Naquet, si son cinéma a un avenir ou s'il se résumera à un cri unique poussé dans "Sauvage".

Bref, il faut prévenir le spectateur de sa crudité, presque de sa cruauté. Jamais, sauf si l'on a déjà fréquenté des salles spécialisées, on aura eu l'occasion de voir sur un écran autant de sexes masculins en action, autant de coïts explicites.

Attention ! "Sauvage" de Camille Vidal-Naquet n'est pas un film provocateur ni un film qui cherche à choquer le bourgeois.

Si l'on en parle avec peut-être trop de pincettes, c'est qu'il est loin, très loin de la roublardise chic et choc d'un Gaspard Noé et qu'il porte en lui d'évidents sentiments. D'évidents beaux sentiments qui se lisent sur le visage expressif de Léo (Félix Maritaud).

Evidemment, d'aucuns le diront, ce jeune homme porte les stigmates d'une vie erratique de "garçon sauvage". A la recherche d'un amour absolu qui emporte son corps au-delà de la douleur, qui emmêle mort et désir, il y a inévitablement du "christique" en lui.

Plus qu'à Pasolini, avec lequel le cinéma a-poétique de Camille Vidal-Naquet n'a pas beaucoup de points communs malgré les apparences, c'est à Gus Van Sant que l'on pense. Celui de ses premiers films, genre "My Private Idaho" ou "Drugstore Cowboy".

"Sauvage" de Camille Vidal-Naquet a cependant un avantage sur le cinéma du réalisateur étasunien : il ne cherche aucun effet esthétique, ne vise pas un cinéma léché et maîtrisé.

Ce qui pose positivement problème chez Vidal-Naquet, c'est justement qu'on ne sait pas encore si ses défauts ne sont en fait que des maladresses.

Ainsi, Camille Vidal-Naquet aurait pu épargner à son spectateur la scène où Léo et son ami Ahd couchent avec un handicapé et plus encore celle où deux clients, deux espèces de skinheads,obligent Léo à s'enfoncer dans l'anus un "super-godemichet".

Il ne faut pas oublier que c'est ici un premier film et qu'il essaie de montrer la vie d'un prostitué des rues et des bois. Emporté par son sujet, Camille Vidal-Naquet décrit vraiment tout ce qui peut lui arriver.

Sans doute aussi, la fin paradoxale de "Sauvage" trouble encore son message. N'empêche que la performance de Félix Maritaud restera dans les mémoires et que le film de Camille Vidal-Naquet aura reculé, chez certains, la limite de ce qu'il est possible de voir...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=