Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sauvage
Camille Vidal-Naquet  août 2018

Réalisé par Camille Vidal-Naquet. France. drame. 1h39 (Sortie le 29 août 2018). Avec Félix Maritau, Eric Bernard, Nicolas Dibla, Philippe Ohrel, Mehdi Boudina, Pavle Dragas, Azir Mustafic et Hassim Mohamed Saleh.

De temps en temps, il faut faire des paris. Au risque de les perdre et de les regretter. Ainsi "Sauvage" de Camille Vidal-Naquet appartient à ces films qui nécessitent plus qu'une vision, celle où il n'est qu'un saisissement qui entraîne illico une adhésion ou un rejet viscéral.

Et même si l'on va le voir deux ou trois fois de suite, on n'en saura guère plus. "Sauvage" est de ces films dont on ne connaîtra la portée que dans quelques années.

Il a besoin que le temps passe pour que l'on sache si sa sincérité évidente ne se fissure pas à la longue et le spectateur, lui, a sans doute aussi besoin d'en savoir plus sur Camille Vidal-Naquet, si son cinéma a un avenir ou s'il se résumera à un cri unique poussé dans "Sauvage".

Bref, il faut prévenir le spectateur de sa crudité, presque de sa cruauté. Jamais, sauf si l'on a déjà fréquenté des salles spécialisées, on aura eu l'occasion de voir sur un écran autant de sexes masculins en action, autant de coïts explicites.

Attention ! "Sauvage" de Camille Vidal-Naquet n'est pas un film provocateur ni un film qui cherche à choquer le bourgeois.

Si l'on en parle avec peut-être trop de pincettes, c'est qu'il est loin, très loin de la roublardise chic et choc d'un Gaspard Noé et qu'il porte en lui d'évidents sentiments. D'évidents beaux sentiments qui se lisent sur le visage expressif de Léo (Félix Maritaud).

Evidemment, d'aucuns le diront, ce jeune homme porte les stigmates d'une vie erratique de "garçon sauvage". A la recherche d'un amour absolu qui emporte son corps au-delà de la douleur, qui emmêle mort et désir, il y a inévitablement du "christique" en lui.

Plus qu'à Pasolini, avec lequel le cinéma a-poétique de Camille Vidal-Naquet n'a pas beaucoup de points communs malgré les apparences, c'est à Gus Van Sant que l'on pense. Celui de ses premiers films, genre "My Private Idaho" ou "Drugstore Cowboy".

"Sauvage" de Camille Vidal-Naquet a cependant un avantage sur le cinéma du réalisateur étasunien : il ne cherche aucun effet esthétique, ne vise pas un cinéma léché et maîtrisé.

Ce qui pose positivement problème chez Vidal-Naquet, c'est justement qu'on ne sait pas encore si ses défauts ne sont en fait que des maladresses.

Ainsi, Camille Vidal-Naquet aurait pu épargner à son spectateur la scène où Léo et son ami Ahd couchent avec un handicapé et plus encore celle où deux clients, deux espèces de skinheads,obligent Léo à s'enfoncer dans l'anus un "super-godemichet".

Il ne faut pas oublier que c'est ici un premier film et qu'il essaie de montrer la vie d'un prostitué des rues et des bois. Emporté par son sujet, Camille Vidal-Naquet décrit vraiment tout ce qui peut lui arriver.

Sans doute aussi, la fin paradoxale de "Sauvage" trouble encore son message. N'empêche que la performance de Félix Maritaud restera dans les mémoires et que le film de Camille Vidal-Naquet aura reculé, chez certains, la limite de ce qu'il est possible de voir...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=