Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sauvage
Camille Vidal-Naquet  août 2018

Réalisé par Camille Vidal-Naquet. France. drame. 1h39 (Sortie le 29 août 2018). Avec Félix Maritau, Eric Bernard, Nicolas Dibla, Philippe Ohrel, Mehdi Boudina, Pavle Dragas, Azir Mustafic et Hassim Mohamed Saleh.

De temps en temps, il faut faire des paris. Au risque de les perdre et de les regretter. Ainsi "Sauvage" de Camille Vidal-Naquet appartient à ces films qui nécessitent plus qu'une vision, celle où il n'est qu'un saisissement qui entraîne illico une adhésion ou un rejet viscéral.

Et même si l'on va le voir deux ou trois fois de suite, on n'en saura guère plus. "Sauvage" est de ces films dont on ne connaîtra la portée que dans quelques années.

Il a besoin que le temps passe pour que l'on sache si sa sincérité évidente ne se fissure pas à la longue et le spectateur, lui, a sans doute aussi besoin d'en savoir plus sur Camille Vidal-Naquet, si son cinéma a un avenir ou s'il se résumera à un cri unique poussé dans "Sauvage".

Bref, il faut prévenir le spectateur de sa crudité, presque de sa cruauté. Jamais, sauf si l'on a déjà fréquenté des salles spécialisées, on aura eu l'occasion de voir sur un écran autant de sexes masculins en action, autant de coïts explicites.

Attention ! "Sauvage" de Camille Vidal-Naquet n'est pas un film provocateur ni un film qui cherche à choquer le bourgeois.

Si l'on en parle avec peut-être trop de pincettes, c'est qu'il est loin, très loin de la roublardise chic et choc d'un Gaspard Noé et qu'il porte en lui d'évidents sentiments. D'évidents beaux sentiments qui se lisent sur le visage expressif de Léo (Félix Maritaud).

Evidemment, d'aucuns le diront, ce jeune homme porte les stigmates d'une vie erratique de "garçon sauvage". A la recherche d'un amour absolu qui emporte son corps au-delà de la douleur, qui emmêle mort et désir, il y a inévitablement du "christique" en lui.

Plus qu'à Pasolini, avec lequel le cinéma a-poétique de Camille Vidal-Naquet n'a pas beaucoup de points communs malgré les apparences, c'est à Gus Van Sant que l'on pense. Celui de ses premiers films, genre "My Private Idaho" ou "Drugstore Cowboy".

"Sauvage" de Camille Vidal-Naquet a cependant un avantage sur le cinéma du réalisateur étasunien : il ne cherche aucun effet esthétique, ne vise pas un cinéma léché et maîtrisé.

Ce qui pose positivement problème chez Vidal-Naquet, c'est justement qu'on ne sait pas encore si ses défauts ne sont en fait que des maladresses.

Ainsi, Camille Vidal-Naquet aurait pu épargner à son spectateur la scène où Léo et son ami Ahd couchent avec un handicapé et plus encore celle où deux clients, deux espèces de skinheads,obligent Léo à s'enfoncer dans l'anus un "super-godemichet".

Il ne faut pas oublier que c'est ici un premier film et qu'il essaie de montrer la vie d'un prostitué des rues et des bois. Emporté par son sujet, Camille Vidal-Naquet décrit vraiment tout ce qui peut lui arriver.

Sans doute aussi, la fin paradoxale de "Sauvage" trouble encore son message. N'empêche que la performance de Félix Maritaud restera dans les mémoires et que le film de Camille Vidal-Naquet aura reculé, chez certains, la limite de ce qu'il est possible de voir...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=