Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Burning
Lee Chang-Dong  août 2018

Réalisé par Lee Chang-Dong. Thriller. Corée du Sud. 2h28 (Sortie le 29 août 2018). Avec oo Ah-In, Steven Yeun et Jeon Jong-Seo.

Tous les ans, à Cannes, il y a un film qui emballe toute la critique française presque sans exception. Souvent, heureusement, le jury ne se laisse pas influencer par le quatrième pouvoir et laisse repartir bredouille le "chef d'oeuvre" absolu. Ce fut le cas, il y a deux ans, de "Toni Erdmann", pochade germanique dont plus personne ne se réclame aujourd'hui.

L'an passé, le choix de la Palme d'or, "The Square" de Ruben Ostlund, pourtant indéniablement un grand film, fut contesté et les critiques encensèrent "120 battements par minute" de Robin Campillo, le publi-reportage pour "Act Up".

En 2018, en haut de l'affiche de "Burning" de Lee Chang-Dong a été inscrite cette phrase extraite d'un article de Télérama : "Notre palme".

Et les autres journaux majeurs ont entonné la même antienne. Pourtant, ce nouveau film de Lee Chang-Dong n'est ni le meilleur ni le pire d'un cinéaste coréen que l'on connaît depuis longtemps, et à qui la Cinémathèque Française, jamais la dernière à faire d'un faiseur un auteur majeur, va rendre hommage dans les semaines à venir.

Comme toujours, il sacrifie à un mal cinématographique proprement coréen : l'antonionite. Maladie bénigne, mais qui, cinquante, voire soixante ans après "La Notte" et "L'Avventura", en revient encore et toujours aux longs plans antonioniens pour décrire le malaise des classes dominantes.

Ici, le héros, un jeune Coréen toujours hébété, avec une grosse bouche et des yeux tout ronds, retrouve une pseudo-amie d'enfance... qui fréquente un mystérieux jeune homme appartenant à la grande bourgeoisie de Séoul puisqu'il roule en Porsche et possède un appartement high tech.

Il faudra longtemps pour que le petit sujet du film se dessine : la jeune femme s'évanouit et le héros soupçonne l'homme à la Porsche de l'avoir supprimé... Vérité, fantasme ?

C'est tout l'art subtil de Lee Chang-Dong, pour ceux qui marchent au film, de laisser le spectateur dans le malaise de l'entre-deux.

Pour les autres, c'est la mince trame qui s'étire pendant deux heures et demie et qui serait supportable si Lee Chang-Dong se considérait comme un bon auteur de polars hétérodoxes, et restait dans le domaine du raisonnable : 90 minutes d'un suspense déjà vu mais filmé indéniablement avec un talent maniériste certain.

Pour les critiques qui encensent le film, "Burning" de Lee Chang-Dong est l'objet parfait : étant totalement désincarné, n'étant qu'une forme vide sans contenu, ils peuvent le peupler de toutes leurs obsessions, de tous leurs péchés mignons... Bref, souvent issus de facs littéraires, on peut leur faire confiance pour faire leurs choux gras de ce squelette d'intrigue.

Les spectateurs ayant la même formation devraient donc confirmer que "Burning" est un grand film. Mais, on prend le pari que la plupart des autres regretteront de n'avoir pas suivi l'avis ainsi exprimé et choisi un film moins problématique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=