Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cam Deas
Time Exercises  (The Death Of Rave)  avril 2018

Oppressant, vous avez dit oppressant ? Cam Deas nous avait, jusqu'ici, habitué à livrer des albums acoustiques, aux guitares folk dans la veine d'un John Fahey et dans une la grande tradition américaine. Quelle mouche l'a piqué ? On ne sait pas. Toujours est-il que le Britannique sort ces jours-ci un album électronique d'une présence remarquable.

Plus qu'un album de compositions, il s'agit là d'un disque de textures, d'oppression musicale. Sombre comme du Dark Ambient, remuant comme de l'IDM et abscons comme de l'Abstract, cet objet électronique difficilement classable ressemble au bourdonnement d'un nid de guêpes prêt à vous assaillir à chaque seconde. En effet, Cam Deas se fait un malin plaisir de vous mettre dans une situation inconfortable du début à la fin, vous laissant peu de temps pour reprendre votre respiration entre deux courses effrénées.

Pourtant, le disque ne propose aucun rythme, aucune structure dansante ou même, aucune ligne mélodique identifiable. Rien ici ne vous accroche, si ce n'est une sorte de boule au ventre agissant sur vos nerfs. Les quelques battements distillés parcimonieusement ne sont là que pour marteler une sorte d'indus passé à la sauce Prurient ou ses dérivés avec, néanmoins, une forme d'agression presque plus sournoise. En effet, les textures ne sont jamais frontalement violentes, mais vous plongent dans le noir, comme dans un couloir sans fin vous amenant plus à la suffocation qu'à la rêverie.

Si vous prenez le temps d'écouter le reste de la discographie de Cam Daes, vous ne manquerez pas d'être surpris car l'on se demande encore comment ce descendant direct de John Fahey a fait pour accoucher d'un disque aussi radicalement électronique et sombre, comment passe-t-il d'une coque ensoleillée à l'âme noire d'un soleil éteint ? Un disque froid mais sacrément bien enlevé, pour les amateurs de musiques électroniques chargées d'une couleur horrifique qui fait froid dans le dos.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Cam Deas
Le Bandcamp de Cam Deas
Le Soundcloud de Cam Deas
Le Facebook de Cam Deas


Jack Line         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=