Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Thibault Noally, Blandine Staskiewicz & les Accents
Ontario  (Aparté Music)  juin 2018

"L’oratorio est une espèce d'opéra spirituel, ou un tissu de dialogues, de récits, de duos, de trios, de ritournelles, de grands chœurs, etc., dont le sujet est pris ou de l'Écriture ou de l'histoire de quelque saint ou sainte. Ou bien c'est une allégorie sur quelqu'un des mystères de la religion ou quelque point de morale, etc. La musique en doit être enrichie de tout ce que l'art a de plus fin et de plus recherché. Les paroles sont presque toujours latines et tirées pour l'ordinaire de l'Écriture sainte. Il y en a beaucoup dont les paroles sont en italien et l'on pourrait en faire en français." Sébastien de Brossard Dictionnaire de musique (1703) 

Oratorio, n. m. ital. signifiant oratoire (du latin orare : prier) mais son nom est consubstantiel à l’ordre des Oratoriens de Saint Philippe Néri à Rome, société de vie apostolique catholique dont l'objectif est d'œuvrer à la sanctification de ses membres ainsi qu'à celle de son prochain incluant un retour aux textes sacrés. L’ordre s’inscrit dans le renouveau de la contre-réforme et les membres se rassemblaient en dehors des offices dans la partie de l'église nommée oratoire pour y réciter des textes sacrés et y chanter des laudes.

L’oratorio naît vers 1600 à Rome avec La Rappresentazione di Anima et di Corpo d’Emilio de Cavalieri puis se développe au fil du siècle. Indissociable de l’opéra, les rapprochements sont beaucoup plus fins que ce que l’on pourrait penser et normalement divisé en deux parties avec une alternance d’airs et de récitatifs, l’oratorio est sans scénographie spécifique (mais certains oratorios ont été donné en costume) et plutôt destiné à des exécutions pieuses. Il est inspiré principalement par des textes sacrés, des extraits de la bible, de la vie du christ, des évangiles mais il peut également être (plus tard) profane (héros mythologique…). Les oratorios de noël de Bach et de Schütz, La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien BachLe Messie de Haendel, La création et Les Saisons de Haydn, Elias et Paulus de Mendelssohn, L'enfance du Christ de Berlioz ou Jeanne d'Arc au bûcher de Honegger sont parmi ceux les plus célèbres.

Dans ce disque, Thibault Noally propose des extraits (mais avec une véritable cohérence) d’œuvres peu jouées de Caldara, Bononcini, Porpora ou Scarlatti (père). Une superbe musique qui était dispersée dans des bibliothèques un peu partout en Europe. Et des œuvres misent magnifiquement en lumière par la mezzo-soprano Blandine Staskiewicz qui montre tout l’éventail de couleurs de sa voix que cela soit dans des airs exigeants physiquement d’abord destinés aux castrats ou dans des airs plus charnels. De son côté, le violoniste Thibault Noally dévoile de nouveau la belle palette de tempéraments qu’on lui connaît. Les Accents créent autours des deux musiciens un climat à la fois tonique et paisible. Les énergies conjuguées produisant une ambiance flamboyante. Très beau !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bach & Co de Thibault Noally & Les Accents

En savoir plus :
Le site officiel de Les Accents
Le Facebook de Les Accents et de Thibault Noally
Le site officiel de Blandine Staskiewicz
Le Facebook de Blandine Staskiewicz


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=