Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La disparition d'Adèle Bedeau
Graeme Macrae Burnet  (Editions Sonatine)  août 2018

Pour cette rentrée littéraire, les éditions Sonatine nous propose un livre à la couverture intrigante, toute droite sortie des années 80. Dans une préface tout autant surprenante, l’auteur nous explique l’origine de ce livre.

L’auteur nous explique que ce livre fut écrit par un auteur quasi-inconnu, Raymond Brunet et publié au début des années 80 avant d’être adapté au cinéma par Claude Chabrol en 1989. S’installant à Paris quelque temps après la sortie du film, il dut, sous la pression de sa mère, retourner dans son village natal, le lieu principal du roman. De par les descriptions des personnages dans son roman, il se retrouva au ban de son village avec des populations qui lui reprochaient le portrait de leur village. Raymond Brunet se suicidera en 1992 en se jetant sous un train, sans avoir connu le succès mérité pour son livre et sans aucune explication. En cherchant bien dans la filmographie de Chabrol, nulle trace d’une quelconque disparition d’Adèle Bedeau. Même résultat concernant la recherche d’un certain Raymond Brunet. Intrigant donc, et une énorme envie de se plonger dans le livre pour mieux comprendre tout ça.

Graeme Macrae Burnet dit nous proposer aujourd’hui une nouvelle édition de cet ouvrage, traduit par Julie Sibony. Tiens donc ? Un livre traduit de l’anglais ? Il nous précise : "Bien qu’il existe de nombreux parallèles entre ce roman et  la vie de Raymond Brunet, La disparition d’Adèle Bedeau est bel et bien une œuvre de fiction".

L’histoire se déroule à Saint-Louis, une petite ville ordinaire d’Alsace, située à la frontière avec l’Allemagne et la Suisse. Manfred Baumann est un personnage solitaire. Timide, inadapté, secret et très routinier, il passe ses soirées à boire seul en contemplant la jolie serveuse du bar-restaurant la cloche, une certaine Adèle Bedeau.

Georges Gorski, lui, est un policier qui se confond avec la grisaille de la ville. S’il a eu de l’ambition, celle-ci s’est envolée depuis longtemps. Peut-être le jour où il a échoué à résoudre une de ses toutes premières enquêtes criminelles qui, depuis, ne cesse de l’obséder. Lorsqu’Adèle Bedeau disparaît, Baumann devient le suspect principal de Gorski. Un étrange jeu se met alors en place entre les deux hommes.

Le roman est construit de façon très classique avec une alternance de points de vue des deux principaux personnages, Baumann et Gorski, que l’auteur s’évertue à nous présenter au travers de leur histoire et de leurs pensées. Les deux hommes ont de nombreux points communs ; ce sont des êtres meurtris qui n’ont pas la vie qu’il désirait. L’auteur prend du temps pour nous décrire décors et personnages, comme dans un bon vieux film des années 80.

Vous l’avez donc compris, Graeme Macrae Burnet a souhaité nous proposer un ouvrage vintage, que le lecteur appréciera comme on a pu apprécier les vieux épisodes de l’inspecteur Maigret. Dans l’esprit des Simenon et Chabrol, l’auteur prend un malin plaisir à nous proposer un thriller psychologique d’ambiance, à jouer avec le lecteur (dès la préface et tout le long du livre) en brouillant les pistes comme dans tous les bons polars.

"L’évidence n’est pas toujours la vérité" nous prévient Graeme Macrae Burnet sur la quatrième de couverture. La disparition d’Adèle Bedeau en est la plus parfaite illustration.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Graeme Macrae Burnet
Le Facebook de Graeme Macrae Burnet


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=