Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La disparition d'Adèle Bedeau
Graeme Macrae Burnet  (Editions Sonatine)  août 2018

Pour cette rentrée littéraire, les éditions Sonatine nous propose un livre à la couverture intrigante, toute droite sortie des années 80. Dans une préface tout autant surprenante, l’auteur nous explique l’origine de ce livre.

L’auteur nous explique que ce livre fut écrit par un auteur quasi-inconnu, Raymond Brunet et publié au début des années 80 avant d’être adapté au cinéma par Claude Chabrol en 1989. S’installant à Paris quelque temps après la sortie du film, il dut, sous la pression de sa mère, retourner dans son village natal, le lieu principal du roman. De par les descriptions des personnages dans son roman, il se retrouva au ban de son village avec des populations qui lui reprochaient le portrait de leur village. Raymond Brunet se suicidera en 1992 en se jetant sous un train, sans avoir connu le succès mérité pour son livre et sans aucune explication. En cherchant bien dans la filmographie de Chabrol, nulle trace d’une quelconque disparition d’Adèle Bedeau. Même résultat concernant la recherche d’un certain Raymond Brunet. Intrigant donc, et une énorme envie de se plonger dans le livre pour mieux comprendre tout ça.

Graeme Macrae Burnet dit nous proposer aujourd’hui une nouvelle édition de cet ouvrage, traduit par Julie Sibony. Tiens donc ? Un livre traduit de l’anglais ? Il nous précise : "Bien qu’il existe de nombreux parallèles entre ce roman et  la vie de Raymond Brunet, La disparition d’Adèle Bedeau est bel et bien une œuvre de fiction".

L’histoire se déroule à Saint-Louis, une petite ville ordinaire d’Alsace, située à la frontière avec l’Allemagne et la Suisse. Manfred Baumann est un personnage solitaire. Timide, inadapté, secret et très routinier, il passe ses soirées à boire seul en contemplant la jolie serveuse du bar-restaurant la cloche, une certaine Adèle Bedeau.

Georges Gorski, lui, est un policier qui se confond avec la grisaille de la ville. S’il a eu de l’ambition, celle-ci s’est envolée depuis longtemps. Peut-être le jour où il a échoué à résoudre une de ses toutes premières enquêtes criminelles qui, depuis, ne cesse de l’obséder. Lorsqu’Adèle Bedeau disparaît, Baumann devient le suspect principal de Gorski. Un étrange jeu se met alors en place entre les deux hommes.

Le roman est construit de façon très classique avec une alternance de points de vue des deux principaux personnages, Baumann et Gorski, que l’auteur s’évertue à nous présenter au travers de leur histoire et de leurs pensées. Les deux hommes ont de nombreux points communs ; ce sont des êtres meurtris qui n’ont pas la vie qu’il désirait. L’auteur prend du temps pour nous décrire décors et personnages, comme dans un bon vieux film des années 80.

Vous l’avez donc compris, Graeme Macrae Burnet a souhaité nous proposer un ouvrage vintage, que le lecteur appréciera comme on a pu apprécier les vieux épisodes de l’inspecteur Maigret. Dans l’esprit des Simenon et Chabrol, l’auteur prend un malin plaisir à nous proposer un thriller psychologique d’ambiance, à jouer avec le lecteur (dès la préface et tout le long du livre) en brouillant les pistes comme dans tous les bons polars.

"L’évidence n’est pas toujours la vérité" nous prévient Graeme Macrae Burnet sur la quatrième de couverture. La disparition d’Adèle Bedeau en est la plus parfaite illustration.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Graeme Macrae Burnet
Le Facebook de Graeme Macrae Burnet


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 novembre 2018 : Pas de frein pour consommer la culture

Si certains estiment que l'on consomme toujours trop et toujours plus, il n'en est pas de même pour la culture. Jamais assez de livres, de musiques, de films... Voici de quoi découvrir cette semaine encore avec notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Amir" de Tamino
"We are not merchandise" de Jean Michel Jarret
"Action" de Inuit
"Vanités" de Liz Van Deuq
"Longue distance" de Miegeville
My Baby et Electro Deluxe dans une sélection de EP
et toujours :
Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Iinflammation du verbe vivre" au Théâtre de la Colline
"Dans le pays d'hiver" à la MC93 à Bobigny
"L'Arche" au Théâtre 13/Seine
"Cyrano" au Théâtre de la Tempête
"Abeilles" au Théâtre de Belleville
"Le Cabaret des Trois soeurs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Ce qu'on attend, ce qu'on a déjà" au Lavoir Moderne Parisien
"L'Autre fille" à la Comédie de Béthune
"Mémoire de fille" à la Comédie de Béthune
"Femme(s)" au Théâtre Trévise
"J'aime Brassens" au Théâtre Trévise
les reprises :
"La Double Inconstance" au Théâtre des Béliers parisiens
"En avant sur les cendres" au Théâtre du Rond-Point
"Moi, Dian Fossey" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Viel chante Brel" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"La Fabrique à Kifs" au Théâtre de l'Oeuvre
"Le Cabaret extraordinaire" à la Nouvelle Eve
et la chronique des autres spectacles de novembre

Expositions avec :

"Meiji - Splendeurs du Japon impérial" au Musée Guimet
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"Jômon - Naissance de l'art dans le Japon préhistorique" à la Maison de la Culture du Japon

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le départ" de Jerzy Skolimowki en version restaurée
et la chronique des autres sorties de novembre

Lecture avec :

"Au coeur de la folie" de Luca d'Andrea
"Les contes du réveil matin" de Michel Bussi
"Munkey diaries (1957-1982)" de Jane Birkin
"Où vivre" de Carole Zalberg
et toujours :
"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=