Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rien d'humain
Théâtre Le Funambule-Montmartre  (Paris)  septembre 2018

Comédie dramatique de Marie Ndiaye, mise en scène de Lucie Dusapin, avec Jimmy Roure, Hannah Bieche et Julia Roger.

La jeune Compagnie Poussière n'a pas opté pour la facilité en choisissant la partition "Rien d'humain" de Marie Ndiaye.

Car bien qu'écrite dans le cadre d'une commande pour la scène sur le thème des fantômes auquel renvoie le titre, et traitant du thème dramatique de la relation de pouvoir aggravée par un traumatisme de l'enfance, celle-ci s'avère a-théârale.

Non seulement par la forme qui ressort davantage à la polyphonie de voix quasi-woolfienne mais également par le style avec les récurrences scripturales de l'auteure qui tiennent tant à son goût des circonvolutions mentales qu'à son choix esthétique d'hybridation du réalisme et de l'étrangeté.

En l'espèce, la situation est quasi pinterienne avec une jeune femme qui refuse de restituer l'appartement mis à sa disposition par son amie d'enfance qui, après un long séjour à l'étranger et une situation financière obérée souhaite le récupérer.

Mais Marie Ndiaye aborde une configuration particulière et complexe de l'amitié d'enfance, dont rend déjà compte les prénoms des deux protagonistes Bella et Djamila, qui entraîne un règlement de comptes arc-bouté simultanément sur l'antagonisme de classes, la maison comme lieu de l'identité, la fonction de la figure paternelle et le rapport de domination qui se concrétise par une charité perverse et une ingratitude haineuse.

Car il ne s'agit pas d'une amitié d'élection. Bella, la petite fille riche, est devenue la compagne de jeu de Djamila, la fille d'un ouvrier homme à tout faire, que son père a recueilli au foyer familial, et dont il a fait son héritière, ce qui a entraîné une interdépendance psychotique et surtout une commune névrose de dévalorisation. Non seulement par la forme qui ressort davantage à la polyphonie de voix quasi-woolfienne mais également par le style avec les récurrences scripturales de l'auteure qui tiennent tant à son goût des circonvolutions mentales qu'à son choix esthétique d'hybridation du réalisme et de l'étrangeté.

En l'espèce, la situation est quasi pinterienne avec une jeune femme qui refuse de restituer l'appartement mis à sa disposition par son amie d'enfance qui, après un long séjour à l'étranger et une situation financière obérée souhaite le récupérer.

A la mise en scène, avec quelques bribes de décor, Lucie Dusapin, une nouvelle venue à suivre, parvient à installer une atmosphère d'irréalité dans laquelle évoluent de jeunes comédiens investis pour interpréter de manière méritoire ce huis clos mental socio-politique et psycho-affectif sans résilience entre Julia Roger, la fausse bien-pensante, et Hannah Biech, la douloureuse vengeresse, tempéré par un personnage masculin "inoffensif" (Jimmy Roure) faisant office de médiateur.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
"Un amour impossible" de Catherine Corsini
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=