Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Country Life - Chefs-d’œuvre de la collection Mellon
Musée de la Chasse et de la Nature  (Paris)  Du 4 septembre au 2 décembre 2018

Le Musée de la Chasse et de la Nature propose avec l'exposition "Country Life" une immersion dans le "Bristish Art" avec un panorama d'un genre pictural britannique fleuron des 18ème et 19ème siècles qui a gagné la France avec une vogue anglophile, puis de l'essor des loisirs, celui du "Sporting Art".

Les commissaires de l'exposition, Claude d'Anthenaise et Karen Chastagnol, respectivement directeur et conservateur au dit musée, ont sélectionné 41 œuvres majeures du fonds de la Collection Mellon du Virginia Museum of Fine Arts sis en Virginie à Richmond légué par Paul Mellon (1907-1999) féru de cet art.

Descendant d'une famille plébéienne d'émigrés qui est devenue une des grandes fortunes des États-Unis, il constitué une collection d'oeuvres d'art qui reflète notamment son goût pour l'art de vivre de élites anglaises qu'il a perpétué en gentleman farmer dans sa villégiature de Oak Spring, un art de vivre auquel sont indissociablement les activités hippiques.

Même si introduite par le hennissement de chevaux et dispensée derrière un rideau à double pan en laine grise évoquant celle des couvertures d'équitation, la monstration se déroule dans une scénographie élaborée par Antoine Platteau, directeur de la décoration de la Maison Hermès, qui ne verse cependant pas dans le réalisme naturaliste.

En effet, il a conçu avec la collaboration de Georgi Stanishev un décor d'écurie idéalisée qui entre en résonance avec l'artificialité de la posture passéiste et l'esthétique picturale du "Sporting Art".

Country Life au pas, au trot et au galop

Dans un parcours qui ressort à la déambulation thématique, vestibule et des stalles stylisés rendent hommage, en premier lieu, à son occupant, le cheval avec la figure noble du cheval de selle portraituré en majesté, seul ou avec son lad, notamment par George Stubbs ("Destrier avec un palefrenier"), référence suprême en la matière, qui en révolutionne la représentation dans le registre de la peinture animalière.

En second lieu, le cheval constitue le protagoniste principal de scènes de genre relatives à la pratique tant de l'équitation ("Portrait de George II à cheval" de James Wootton) que de la chasse, de la chasse en solitaire ("Portrait d'un homme avec son cheval et ses chiens" de Thomas Gooch - "Le Colonel Henry Campbell à la chasse" de Benjamin Marshall) ou en petit comité à la grande manifestation ostentatoire aristocratique de la chasse à courre avec la vènerie en grand équipage ("La meute de Sir Mark Masterman Sykes" de Henry Bernard Chalon).

Autre thème de prédilection, celui des courses hippiques. Ainsi les courses à l'anglaise circonscrites de manière chronologique par Alfred James Munnings dans tous ses moments ("En ligne?! Newmarket" - "La course du château de Belvoir" - "Après la course : le paddock") se révèlent "collet monté".

En revanche, les courses à la française s'avèrent davantage comme des manifestations populaires et comportent des gros plans sur le duo cheval-jockey ("Avant la course" de Pierre Bonnard" - "Jockey en bleu sur un cheval alezan"de Edouard Degas" - "Jockey montant un cheval de course" de Théodore Géricault).

Au plan stylistique, hors l'amusant "Le retour de courses" dans lequel le cheval, le lad et le chien rentrant sous le vent traité avec vivacité par Alfred de Dreux, et le trait plus nerveux et incarné des peintres hexagonaux, le visiteur sera doublement interpellé.

Par l'impression d'étrangeté qui se dégage des toiles tant pour les figures résolument en deux dimensions qui apparaissent comme plaquées sur des fonds paysagers telles des illustrations pour livre d'images ("Portrait d'Hyena à Newmarket accompagné de son lad Jerison" de George Stubbs).

Ensuite, par la staticité des animaux et personnages même lorsqu'ils sont en mouvement qui évoque un arrêt sur image mais irréaliste tel pour les chevaux au galop dont les pattes ne touchent pas terre qui ont été qualifiés de "chevaux volants".

L'exposition se clôt avec des toiles des peintres majeurs du mouvement impressionniste, genre de prédilection de l'épouse de Charles Mellon, illustrant la vie aux champs et les activités de plein air.

A noter une exposition complémentaire "Peindre les courses" au Domaine de Chantilly juuqu'au 14 octobre 2018 articulée autour des oeuvres de George Stubbs, Théodore Géricault Edouard Degas.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée de la Chasse et de la Nature

Crédits photos : MM avec l'aimable autorisation du Musée de la Chasse et de la Nature


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=