Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sous les branches de l'udala
Chinelo Okparanta  (Editions Belfond)  août 2018

De retour au Nigéria, une semaine après y avoir déjà été avec le très beau La saison des fleurs de flamme, c’est fou comme la littérature peut nous faire voyager sans trop dépenser d’argent. Ici, c’est la plume de Chinelo Okparanta que je viens de découvrir, une jeune nigériane vivant aux Etats-Unis depuis ses dix ans qui vient, avec son premier roman, renforcer la jeune génération d’écrivains venus d’ailleurs.

Comme dans La saison des fleurs de flamme, c’est aussi autour d’une histoire d’amour interdite que tourne l’histoire de ce roman. L’histoire se passe en 1968 au Nigéria, pays à l’époque confronté à la terrible guerre du Biafra, restée dans toutes les mémoires. Des milliers de morts, des ethnies qui s’affrontaient et se déchiraient et une population qui sombra rapidement dans le désespoir et la pauvreté au cours de cette guerre civile.

Au cœur de cette violence inouïe et des nombreux massacres se trouve la jeune Ijeoma qui va tomber éperdument amoureuse d’Amina. Rapidement, leur relation va être découverte de leurs proches qui vont unanimement lui signaler que cet amour est criminel, interdit aux yeux de Dieu. Pour Ijeoma, un choix se dessine alors : se cacher et suivre ses désirs ou bien alors s’oublier et jouer le rôle que la société nigériane lui impose.

Alors comme pour La saison des fleurs de flamme qui traitait d’un amour interdit entre une vieille femme et un jeune brigand, Sous les branches de l’Upala nous dresse aussi un portrait sans concession de cette société nigériane cloisonné qui ne comprend la possibilité d’aimer une personne du même sexe et qui va encore plus loin puisque ce genre de relations est même pénalement interdite.

L’auteure, je trouve, contextualise bien l’époque racontée à partir de quelques chapitres historiques qui permettent au lecteur de bien comprendre ce pays sans qu’on ait l’impression de lire un livre d’histoire. L’histoire de la jeune fille, Ijeoma, elle, est superbe, faite d’abandon (sa mère) et de décès (son père), de rencontres importantes (Amina) et de difficultés.

Chinelo Okaparanta nous propose en fait avec son ouvrage plusieurs histoires dans l’histoire. On y trouve l’histoire d’une mère et de sa fille, compliquée, marquée par l’abandon puis les reproches. On y trouve aussi l’histoire de l’amour interdit entre deux jeunes femmes qui doivent se cacher des autres pour vivre leur amour et enfin l’histoire d’un pays autour de la guerre et de la religion.

Alors du coup que dire de plus sinon que j’ai beaucoup aimé cette lecture qui vient faire miroir à ma lecture précédente issue d’un autre auteur nigérian. Je suis passé par plusieurs sentiments à la lecture de cet ouvrage, entre révolte vis-à-vis du sort réservé aux homosexuels au Nigéria et espoirs quant au message d’amour délivré par l’auteure.

Sous les branches de l’udala est donc une charmante surprise pour cette rentrée littéraire des éditions Belfond qui confirme que le Nigéria, à défaut d’avoir une société ouverte sur le monde et ses évolutions commence à devenir un vivier d’écrivains talentueux.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Chinelo Okparanta
Le Facebook de Chinelo Okparanta


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=