Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mademoiselle de Jonquières
Emmanuel Mouret  septembre 2018

Réalisé par Emmanuel Mouret. France. Drame/Romance. 1h49 (Sortie le 12 septembre 2018). Avec Cécile de France, Edouard Baer, Alice Isaaz, Natalia Dontcheva et Laure Calamy.

Pour la première fois, Emmanuel Mouret s'aventure dans le passé, qui plus est dans le film à costumes et l'adaptation (libre) d'un texte littéraire. Il se complique encore la tâche puisqu'il s'attaque à Diderot et à un monument du cinéma français, "Les Dames du Bois de Boulogne", le premier chef-d'oeuvre de Robert Bresson.

Evidemment le résultat n'est pas le même. Mouret n'est pas un janséniste et il ne tourne pas en 1945 un film dont l'atmosphère noire se nourrit des relents délétères de l'Occupation.

Au contraire, tout est lumineux et plein de couleurs, des châteaux aux superbes tenues de Cécile de France et d'Edouard Baer, dans "Mademoiselle de Joncquières". D'emblée, on sait que si l'auteur d'"Un baiser, s'il vous plaît" a changé d'époque, il n'a pas changé son regard sur le monde : la gentillesse, pour ne pas dire "la cucuterie", reste de mise.

Sur le fond, cela pourrait poser un problème puisque toute l'intrigue du film repose sur la vengeance ourdie par Madame de La Pommeraye à l'encontre du marquis des Arcis, être séduisant et volage qui l'a aimée puis est passé à d'autres conquêtes tout en croyant rester "l'ami" de son ancienne belle. Celle-ci va concocter un plan diabolique pour qu'il se compromette socialement et épouse sans le savoir une aventurière débauchée.

"Mademoiselle de Joncquières" d'Emmanuel Mouret devrait être donc logiquement un drame. Or, il n'en est rien... et d'ailleurs, comment envisager un drame quand le séducteur piégé est Edouard Baer et l'objet de sa convoitise Alice Isaaz ?

Sans rien révéler, Mouret s'éloigne terriblement de la fin des "Dames". Son incorrigible optimisme reprend vite le dessus dans ce film léger, sauvé par sa belle écriture qui n'est pas pédante, ne cherche pas à faire "dix-huitième" et est bien en bouche des acteurs qui sont à leur meilleur. Peut-être qu'Edouard Baer est un peu âgé pour son rôle, mais il l'occupe hardiment et se tire avec élégance d'un rôle botté où il est théoriquement le dindon de la farce.

Bien entendu, on évitera de chercher l'écho de la philosophie des Lumières dans cette pochade chic et distrayante.

"Mademoiselle de Joncquières" d'Emmanuel Mouret contribuera certainement à asseoir un peu plus sa réputation dans le domaine de la comédie avec ses plus (sa belle humeur, son amour des acteurs) et ses moins (son absence d'ambition).

Annoncé comme un futur Rohmer, il ne le sera jamais car il n'a pas de vision morale ni aucun sens du politique. Tant pis, on se contentera de passer de bons moments à la campagne en sa bonne compagnie. 

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=