Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ich bin Charlotte
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  septembre 2018

Monologue dramatique de Doug Wright interprété par Thierry Lopez dans une mise en scène de Steve Suissa.

La partition "I am my own wife" du dramaturge américain Doug Wright doublement récompensée en 2004 par le Prix Pulitzer et le Tony Award est consacrée à la vie de Charlotte von Mahlsdorf devenue une figure emblématique de la communauté LGBT allemande qui a vécu son travestissement au grand jour sous deux régimes homophobes et répressifs, l'Allemagne du IIIième Reich et la République Démocratique Allemande.

A un jeune âge, Lothar Berfelde, fils d'un père nazi violent et d'une mère soumise, décide de devenir Charlotte. Sauvée in extremis par l'invasion des troupes russes alors qu'elle purge une peine de prison pour le meurtre de son père, et passionnée d'antiquités, les meubles des Juifs spoliés, et gardienne des oeuvres des artistes dégénérés, elle vit dans une maison-musée également abri pour les opprimés et cabaret clandestin pour parties fines.

Fondatrice du Gründerzeit Museum ouvert au public en 1960 et avec l'octroi de la croix fédérale du Mérite, elle fait l'objet d'une reconnaissance publique qui va se ternir en raison d'un soupçon de collaboration avec la Stasi.

Créée en France sous titre " Ich bin Charlotte" dans la traduction de Marianne Groves et la mise en scène de Steve Suissa, elle retrace donc ce destin et parcours de vie atypique en combinant soliloques, bribes de souvenirs autobiographiques, interviews et scènes dialoguées dans une partition pour un comédien.

La partition pour un comédien s'avère également atypique dès lors qu'elle relève davantage de l'enquête et de l'hymne à la tolérance que de la militance et n'aborde les thématiques de l'homosexualité, du travestissement et du transgenre qu'à l'aune de ces prismes subjectivisés, sans toutefois lever le voile sur l'ambiguïté de celle devenue un personnage.

De surcroît, en évitant judicieusement le réalisme naturaliste, a opté pour une représentation paradoxale de celui-ci dès lors qu'elle ressort de la présence décalée et quasi fantomatique qui la détache du réalisme d'un biopic théâtral.

Le comédien Thierry Lopez n'officie donc pas dans l'incarnation physique. Silhouette longiligne, barbe noire et stilettos, il évoque davantage une Conchita Wurst au cheveu ras dont, au demeurant, une des tenues a manifestement inspiré le costume de scène confectionné par Jean-Daniel Vuillermoz, qu'aux portraits photographiques de Charlotte-rombière "mamie gâteau" en gilet tricoté main et rang de perles.

Dans le décor suranné de Natacha Markoff, avec un buffet "à tiroirs" cerné de gramophones, seule concession anecdotique, habillé sur mesure par les lumières "haute couture" de Jacques Rouveyrollis, sanglé dans sa tenue janusienne, Thierry Lopez dispense une performance-solo virtuose époustouflante, fascinante et troublante.

Il investit magistralement la scène en drama-queen pour dévoiler l'antienne de Charlotte, celle qui clamait pour toute réponse "Je suis ma propre femme".

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=