Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Infidèles
Théâtre de la Bastille  (Paris)  septembre 2018

Spectacle du tg STAN et de Roovers conçu et interprété par avec Ruth Becquart, Robby Cleiren, Jolente De Keersmaeker et Frank Vercruyssen.

Aimer, tromper, être trompé, aimer encore, oui l'amour existe mais il y a un prix à payer dont atteste le pandémonium conjugal.

Dans "Infidèles", les premières répliques sont explicites : sur la scène, plateau de répétition et lieu de représentation, un metteur en scène demande à une actrice de parler de son personnage, celui d'une femme infidèle, elle-même actrice, qui tombe amoureuse du meilleur ami de son mari.

Cette situation méta-théâtrale ouvre sans ambiguïté la partition comme une phase d'exposition et une entrée de plain-pied au coeur du sujet d'un opus sur les thèmes classiques du couple, du triangle amoureux et de l'infidélité conjugale dans une déclinaison particulière, celle du milieu d'artistique.

Très vite, le récit monologal se mue en rétrospection illustrée pour reconstituer une "love affair" qui pourrait n'être qu'un vaudeville "Ciel mon mari !" à la Feydeau, un boulevard sans conséquence ou une comédie psychologisante avec petits arrangements entre bobos à la Eric Assous.

Car dans ce milieu qui se pense - et se présente souvent - libertaire, avec la découverte par l'époux de ce qui n'aurait pu rester qu'une simple liaison consomptible, tout vire au drame dès lors que les deux hommes, le mari, chef d'orchestre amateur d'aventures passagères, et l'amant metteur en scène et "homme à femmes" partagent un même trait de caractère, a jalousie qui va s'exercer non à l'encontre du rival mais de la femme "dite" aimée pour l'avilir.

Cette autopsie des amours défuntes qui se déroule selon le vrai-faux mode du "work in progress", bien évidemment il ne relève pas de l'improvisation, avec une épatante confusion des genres ponctuée de traits humour et d'instillations comiques telle la scène du "Songe" de Strindberg en version "anti-théâtre", se joue aussi du spectateur totalement conquis en brouillant les frontières entre la réalité, le réel, la fiction, l'autofiction et l'illusion théâtrale.

Constitué d'un agrégat de jeux de rôles à partir d'un travail d'appropriation du matériau bergmanien constitué par le scénario éponyme de Ingmar Bergman, le film qu'il a inspiré à son ex-compagne Liv Ullmann et l'autobiographie du réalisateur suédois, le spectacle compose "un hommage sans aucun artifice, une déclaration d’amour, un geste de respect et d'admiration refusant l'idolâtrie" au réalisateur suédois.

Elaboré et interprété par l'éblouissant quartet composé de deux membres de la Compagnie tg Stan (Ruth Becquart, au jeu subtil sur l'interprétation, d'identification et d'incarnation du personnage, et Robby Cleiren) et de deux du Collectif de Roovers (Jolente De Keersmaeker, poignante en fillette-otage du divorce, et Frank Vercruyssen), l'opus est constitué d'un agrégat de jeux de rôles à partir d'un travail d'appropriation du matériau bergmanien constitué par l'autobiographie de Ingmar bergman, son scénario éponyme et le film qu'il a inspiré à son ex-compagne Liv Ullmann.

Conçu comme "un hommage sans aucun artifice, une déclaration d’amour, un geste de respect et d'admiration refusant l'idolâtrie" au réalisateur suédois, le spectacle remplit sa mission et le quatuor anversois porte haut le théâtre belge.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=