Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dialogue aux Enfers
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  septembre 2018

Comédie dramatique d'après le pamphlet de Maurice Joly, mise en scène de Marcel Bluwal, avec Hervé Briaux et Pierre Santini.

A l'écriture et à la mise en scène de "Dialogue aux Enfers", Marcel Bluwal présente une adaptation théâtrale du pamphlet publié en 1864 sous le titre "Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu" par l'avocat et journaliste Maurice Joly, qui use du procédé du dialogue imaginaire pour exprimer sa farouche opposition au régime impérial de Napoléon III qu'il consiède comme un avatar du despotisme.

De cette conséquente confrontation "Le Prince" vs "De l'esprit des lois" sur la science politique opposant la démocratie despotique du premier à l'idéal démocratique du second, Marcel Bluwal a judicieusement sélectionné des morceaux choisis pour leur édifiante résonance contemporaine en faisant la part belle à la partition "machiavélique".

Ainsi, en est-il, et entre autres, de l'affaiblissement des pouvoirs législatif et judiciaire par l'inféodation des parlementaires et la fonctionnarisation des magistrats, du musèlement de la presse, de la manipulation des masses par l'usage de l'antique "Panem et Circenses" qui a fait ses preuves tout au long de l'Histoire des Peuples, de la connivence avec les acteurs majeurs du capitalisme libéral et même de la société du spectacle avec la mise en scène du pouvoir personnalisé qui, intervenant certes dans un Etat de droit, mais dont le droit est dicté par le pouvoir exécutif, aboutissent au dévoiement de la démocratie.

La joute oratoire entre le philosophe des Lumières, juriste de formation descendant d'une illustre et noble famille de magistrats, prônant une politique vertueuse c'est-à-dire assujettie à la morale, et le stratège de la Renaissance d'origine petite bourgeoise, chantre du réalisme politique qui s'affranchit de la morale, s'avère sans issue.

D'autant que leur point d'achoppement, leur conception de la nature humaine, est irréductible : Montesquieu la croît perfectible en alors que Machiavel la pense au mieux, immuable, et au pire, que l'homme a plus d’entraînement vers le mal que vers le bien.

Elle se déroule dans un au-delà, au royaume des ténèbres ou au paradis des philosophes, dans un décor de bureau aseptisé élaboré par Catherine Bluwal, murs blancs, bibliothèque fantôme et meubles en plexiglas de la gamme Ghost Design, celui du studieux Montesquieu auprès duquel Machiavel sollicite un entretien pour éprouver ses réflexions et théories auprès de son cadet de deux siècles à l'esprit brillant mais aux antipodes du sien.

Sous la direction aguerrie de Marcel Bluwal, sévit un duo d'enfer (sic) qui dispense une captivante prestation de haut vol.

Pierre Santini campe un Montesquieu effaré, atterré, qui ploie l'échine sous les terribles coups de boutoir assénés par la percutance et la pertinence des arguments - et l'habileté spécieuse - de son interlocuteur.

Et, dans le rôle de Machiavel, Hervé Briaux qui a déjà démontré sa science de l'éloquence dans l'opus-solo "Tertullien" sur le fanatisme religieux, s'avère magistral.

Bien évidemment hautement recommandable et indispensable pour prendre la mesure du temps présent à l'aune des esprits visionnaires du passé.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=