Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rue des Cascades
Maurice Delbez  septembre 2018

Réalisé par Maurice Delbez. France. Comédie dramatique. 1h27 (Sortie version restaurée le 19 septembre 2018 ? 1ère sortie décembre 1964). Avec Madeleine Robinson, Serge Nubret, René Lefèvre, Lucienne Bogaert, Suzanne Gabriello et Daniel Jacquino.

Ceux qui en restent au vieux débat "Nouvelle Vague-Cinéma de qualité française" seront ravis de revoir "Rue des Cascades" de Maurice Delbez. Ils y retrouveront tout ce qu'ils aiment ou détestent...

Des acteurs très français, des mots d'auteurs (de Jean Cosmos), un Paris popu où les décors reconstitués suppléent les décors naturels, et une histoire très écrite. Ici, elle est tirée d'un roman d' "Alain et le nègre" de Robert Sabatier, où déjà pointaient les thèmes qui feront le succès de la série des "Olivier".

D'ailleurs, quelques années avant "Rue des Cascades", un autre roman de Sabatier assez similaire avait aussi été adapté par Julien Duvivier, "Boulevard", qui se situait plutôt vers Pigalle que Belleville... et où Jean-Pierre Léaud faisait une infidélité au cinéma dit nouveau pour rejoindre aussi un cinéma populaire à l'ancienne.

Aujourd'hui, "Rue des Cascades" apparaît comme un OVNI cinématographique. Voir une Madeleine Robinson "vieillissante", tenant un bistro-épicerie, amoureuse du culturiste antillais Serge Nubret - le futur rival de Schwarzanegger pour Monsieur Univers ! - et élevant seul son petit Alain (Daniel Jacquinot), semble dépasser toute provocation.

Ce qui pour Maurice Delbez, cinéaste-résistant, humaniste incontestable, est une belle histoire d'amour devait être pour le spectateur moyen de 1964 une aberration inconcevable et sans doute pouvait-il facilement s'identifier au discours raciste du pochtron joué par René Lefèvre.

En plus de la différence de couleur de peau, il y a la différence d'âge. Et Delbez aggrave son cas puisque Suzanne Gabriello, qui joue une amie de Madeleine Robinson, elle aussi sort avec un tout jeune homme à peine démobilisé... alors qu'elle est mariée.

Continuer le cinéma à "l'ancienne", avec des thèmes féministes et antiracistes, a des parfums d'oxymore. "Je suis peut-être le dernier de la classe, mais je suis le premier à avoir traversé" dit l'un des petits poulbots bellevillois alors que l'on aperçoit dans le plan suivant les premiers "HBM", "habitations à loyer modéré", ancêtre des "HLM" qui vont justement repousser la génération suivante hors Paris, hors Belleville.

"Rue des Cascades" de Maurice Delbez est un film témoin qui annonce sans forcément le faire volontairement la fin de beaucoup de choses. Que ce soient les épiceries-buvettes, les petits garçons intrépides et espiègles qui se moquent des adultes, et ce Paris plein de gens de peu, tout semble en suspension avant disparition. Ce qui émeut c'est que personne n'a encore vraiment conscience que le RER, le périphérique, la Défense et compagnie sont dans les cartons gaullistes...

Peut-être que l'insuccès du film signifiait aussi qu'il n'y avait déjà plus assez de public capable de s'identifier à ce "réalisme social" revisité une nouvelle fois.

On regardera "Rue des Cascades" de Maurice Delbez avec un brin de nostalgie et sans se voiler ses faiblesses et son inadaptation à l'heure où les classes populaires s'équipaient en téléviseurs et ne se rendaient plus au cinéma que pour rire et plus du tout pour voir leur reflet même dessiné avec gentillesse et une belle distance poétique...

 

VISITE GUIDEE DE BELLEVILLE
Retour sur les lieux de tournage de Rue des Cascades par Patrick Bezzolato (architecte, urbaniste / durée 2h30) samedi 22 septembre 2018
Gratuit sur inscription : au 06-60-80-13-67 ou ouamo6@gmail.com Sous réserve de places disponibles Informations pratiques : Rendez-vous à 14 h 30 (départ à 14 h 40) au M° Jourdain, devant l'église St Jean Baptiste de Belleville - Ligne 11. Arrivée : Rue Georges Lardennois sur la Butte Bergeyre (M° Colonel Fabien).


Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=