Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Père
MC 93  (Bobigny)  septembre 2018

Monologue dramatique d'après un récit de Stéphane Chaillou interprété par Laurent Sauvage dans une mise en scène de Julien Gosselin.

Fils de paysan, quand ce mot était encore employé de manière non péjorative, il connaissait la dureté du travail de la terre et les contraintes de l'élevage du bétail mais n'était pas comme ceux chantés par Jean Ferrat qui "rêvaient de la ville et de ses secrets, du formica et du ciné" et "rentraient dans leur HLM".

Homme de la terre, avec une éducation bâtie sur des valeurs ancestrales, le travail, la famille et la patrie dont l'association connotée n'a plus bonne réputation, ses rêves étaient simples : une ferme, une famille, une vie. Il a fondé une famille et acheté une ferme. Mais les impondérables, peut-être la malchance, et surtout la PAC et les banques ont eu raison de sa vocation et de sa vie.

Du roman "L’Homme incertain" de Stéphanie Chaillou sur la thématique du dépassement de l'échec personnel dans un cadre circonstancié, celui du laminage du monde paysan, Julien Gosselin a conçu la partition "Le Père" qui ne ressort certes pas ni à la "démo du comédien" ni au numéro d'acteur mais à la performance théâtrale inscrite dans une mise en scène singulière et radicale axée sur la force du verbe.

Elle se développe en trois séquences dans une scénographie esthétisante excluant tout anecdoctisme qu'il indique avoir élaboré comme une installation plastique - dont, au demeurant, la primeur doit être laissée au spectateur - intervenant en symbiose avec la mise en scène affranchie de tous les codes du récit théâtralisé.

Pendant un long moment, l'homme qui parle n'est qu'une voix dans la nuit, puis , très lentement, émerge une silhouette fantomatique sous le superbe travail de lumières de Nicolas Joubert qui accompagne la révélation progressive du cataclysme tant émotionnel qu'intellectuel, puis la résurrection d'une pensée, qui a laminé l'homme sans terre et sans travail à qui ne restent que ses convictions et ses incertitudes face à l'ostracisme sociétal qui sanctionne les "ratés".

Et une hypnotique création musicale de Guillaume Bachelé inscrite dans le registre du rock progressif à la Mogwaï accompagne le récit de l'officiant. Officiant, terme adéquat pour Laurent Sauvage, l'un des meilleurs comédiens de sa génération, avec lequel Julien Gosselin joue sur du velours.

Laurent Sauvage porte le texte d'une acuité aussi poétique que virulente avec sa scansion atypique en gardant une note unique au soutien de ce cheminement intro-rétrospectif sur un traumatisme destructeur et la puissance du dire, qui n'est pas sans évoquer le dire durassien.

Hors de toute interprétation humorale, il relate, entre abattement, révolte et culpabilité, tout le processus émotionnel et intellectuel de l'homme à terre, la descente aux enfers dont certains ne reviennent pas ou se laissent emporter par la désespérance et cèdent à la pulsion de mort qui conduit à l'autodestruction ou à la haine des autres.

Une magistrale leçon d'interprétation pour un opus magnifique sur le chant de la vie et la trace laissée par un homme qui comme d'autres "avaient eu une vie du même nom".

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=