Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Père
MC 93  (Bobigny)  septembre 2018

Monologue dramatique d'après un récit de Stéphane Chaillou interprété par Laurent Sauvage dans une mise en scène de Julien Gosselin.

Fils de paysan, quand ce mot était encore employé de manière non péjorative, il connaissait la dureté du travail de la terre et les contraintes de l'élevage du bétail mais n'était pas comme ceux chantés par Jean Ferrat qui "rêvaient de la ville et de ses secrets, du formica et du ciné" et "rentraient dans leur HLM".

Homme de la terre, avec une éducation bâtie sur des valeurs ancestrales, le travail, la famille et la patrie dont l'association connotée n'a plus bonne réputation, ses rêves étaient simples : une ferme, une famille, une vie. Il a fondé une famille et acheté une ferme. Mais les impondérables, peut-être la malchance, et surtout la PAC et les banques ont eu raison de sa vocation et de sa vie.

Du roman "L’Homme incertain" de Stéphanie Chaillou sur la thématique du dépassement de l'échec personnel dans un cadre circonstancié, celui du laminage du monde paysan, Julien Gosselin a conçu la partition "Le Père" qui ne ressort certes pas ni à la "démo du comédien" ni au numéro d'acteur mais à la performance théâtrale inscrite dans une mise en scène singulière et radicale axée sur la force du verbe.

Elle se développe en trois séquences dans une scénographie esthétisante excluant tout anecdoctisme qu'il indique avoir élaboré comme une installation plastique - dont, au demeurant, la primeur doit être laissée au spectateur - intervenant en symbiose avec la mise en scène affranchie de tous les codes du récit théâtralisé.

Pendant un long moment, l'homme qui parle n'est qu'une voix dans la nuit, puis , très lentement, émerge une silhouette fantomatique sous le superbe travail de lumières de Nicolas Joubert qui accompagne la révélation progressive du cataclysme tant émotionnel qu'intellectuel, puis la résurrection d'une pensée, qui a laminé l'homme sans terre et sans travail à qui ne restent que ses convictions et ses incertitudes face à l'ostracisme sociétal qui sanctionne les "ratés".

Et une hypnotique création musicale de Guillaume Bachelé inscrite dans le registre du rock progressif à la Mogwaï accompagne le récit de l'officiant. Officiant, terme adéquat pour Laurent Sauvage, l'un des meilleurs comédiens de sa génération, avec lequel Julien Gosselin joue sur du velours.

Laurent Sauvage porte le texte d'une acuité aussi poétique que virulente avec sa scansion atypique en gardant une note unique au soutien de ce cheminement intro-rétrospectif sur un traumatisme destructeur et la puissance du dire, qui n'est pas sans évoquer le dire durassien.

Hors de toute interprétation humorale, il relate, entre abattement, révolte et culpabilité, tout le processus émotionnel et intellectuel de l'homme à terre, la descente aux enfers dont certains ne reviennent pas ou se laissent emporter par la désespérance et cèdent à la pulsion de mort qui conduit à l'autodestruction ou à la haine des autres.

Une magistrale leçon d'interprétation pour un opus magnifique sur le chant de la vie et la trace laissée par un homme qui comme d'autres "avaient eu une vie du même nom".

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=