Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Enivrés
Théâtre de la Tempête  (Paris)  septembre 2018

Comédie de Ivan Viripaev, mise en scène de Clément Poirée, avec John Arnold, Aurélia Arto, Camille Bernon, Bruno Blairet, Camille Cobbi, Thibault Lacroix, Matthieu Marie et Mélanie Menu.

"Les Enivrés" relate une folle nuit d'ivresse de personnages quasi pirandelliens non en quête d'auteur, ils ont trouvé le leur, le dramaturge russe Ivan Viripaev, mais de dieu(x) pour les révéler à eux-mêmes et conjurer l'angoisse de la vie.

Usant du pathétique, du grotesque et du burlesque pour décliner les tropismes du théâtre et de la littérature russe fortement connotés de mysticisme tant existentiel que religieux, Ivan Viripaev croise plusieurs histoires à la façon schnitzlérienne qui tendent à l'illustration tragi-comique de la locution "In vino veritas".

Si comme la figure beckettienne du clochard, celle de l'enviré, terme plus délicat que celui trivial d'ivrogne, est investie d'une dimension métaphysique, en revanche, son discours, en l'espèce, sous couvert d'une absence de suite dans les idées, ratiocine quasiment à vide autour d'une même angoisse obsessionnelle et Ivan Viripaev y révèle sa maîtrise de l'anacoluthe.

Pour porter les divagations clownesques, et néanmoins tragiques, de ces pseudo-philosophes de la dive bouteille, émules des poètes "voyants" et du leitmotiv du spleen baudelairien, Clément Poirée les met en scène dans une cybernétique infernale qui brouille tant les repères spatio-temporels que l'équilibre gravitationnel.

En effet, sous les lumières crépusculaires de Elsa Revol, ils caracolent sur les deux tournettes concentriques calcinées, comme les quelques éléments de décor évoquant les combustions d'Arman, de la scénographie élaborée par Erwan Creff et les comédiens en charge de ces âmes dostoievskiennes dispensent d'émérites prestations dans un opus qui est également une pièce pour acteurs et pour numéros d'acteur.

Clément Poirée dirige efficacement une belle troupe composée d'un trio de ses fidèles comédiens aguerris, John Arnold, Matthieu Marie et Bruno Blairet, des acteurs confirmés, Aurélia Arto, Mélanie Menu et Thibault Lacroix, et de jeunes pousses, Camille Bernon et Camille Cobbi, qui se laissent aller au plaisir du jeu pour trinquer en choeur.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=