Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Syd Matters - Laura Veirs - New Pretoria
La Cigale  (Paris)  5 octobre 2005

Mercredi soir, la Cigale

19h : La salle se remplit petit à petit. Ce soir les stars c'est bien sûr les français de Syd Matters.

En introduction, pour débuter la soirée, le groupe New Pretoria.

Ce jeune groupe, français également, nous offrent un show d'une demi-heure plutôt agréable, un rock mêlant tradition folk et country.

Rien de bien innovant mais une mise en bouche sympathique qui laisse augurer une soirée des plus plaisantes.

20h05 : C'est au tour de Laura Veirs d'entrer en scène.

La blondinette, robe rouge, nattes et guitare sèche ne tarde pas à nous impressionner avec un premier titre "Inspired by Paris".

Pour commencer, c'est sa voix. Une voix pure, à la fois intense et douce qui n'est pas sans rappeler celle des nordiques, Björk et Emiliana Torrini .

Puis c'est ce charme, cet humour, et la simplicité que dégage l'ensemble du groupe. "We love play in Paris", nous confie-t-elle. Et ça se voit.

Toujours souriante, Laura Veirs s'amuse, s'égare, met en scène. Pour "Galaxy", les paillettes et les étoiles s'imposent : elle en farde même ses musiciens et le premier rang du public.

 

 

 

 

Plus tard, c'est lumières éteintes et équipés d'une lampe frontale bleue que les membres du groupe nous interprètent une jolie ballade, à écouter sous les étoiles.

Alternant folk énergique et slows romantiques le groupe charme et même convainc.

Ils reviennent au printemps. Tant mieux, on les attend.

21h30 : La foule n'en peut plus. Une demi-heure d'attente, un bras sort du rideau masquant la scène et c'est le délire. Jonathan Morali, Syd Matters himself, en est encore à ses débuts et déjà attendu par une horde d'adeptes convertis.

Dès les premières minutes, il pose le décor.

Accompagné par ses musiciens il commence par une ballade, sons psychés et choeur en renfort, avant de prendre place sur scène.

Rien d'étonnant dans la présence des classiques guitares, basse, et batterie, du curieux synthé aux sons de sirènes inquiétantes, et des ch?urs en surimpression.

On retrouve d'emblée le rock aérien et la voix planante de Jonathan découverts sur son premier album, "A Whister and a sigh" sorti en 2003.

En revanche, on s'attend moins à une telle énergie scénique. "Someday we will foresee obstacles", sorti en avril dernier, offre il est vrai un son plus folk et plus rock, ou les guitares prédominent.

Mais pour sa première grosse date en France, le groupe étonne.

Ce soir, tout est réuni : les sonorités atypiques, les influences pop anglo-saxonnes de Radiohead et des Floyd, le son doux et lancinant de la flûte traversière apparue sur le dernier album, la voix traînante et rauque de Jonathan.

La surprise tient surtout à cette capacité à passer de la mélancolie à la folie pure. Syd Matters sur scène, on sait comment ça commence, mais jamais comment ça va finir. C'est ainsi que les doux "Bones" et "End and start again" du premier album donnent lieu à des débordements, des élans de furie des musiciens emportés, presque hypnotisés.

Le public, plutôt calme jusque là, se laisse même aller au pogo sur "Stone man". Guitares brutes tout en saturation, basse lourde, batterie folle, au point qu'on entende plus le chant de Jonathan.

En contrepartie, le groupe prend aussi plaisir à interpréter un joli duo guitare- voix entre Jonathan et Anne Brune (petite blonde inconnue), les tant attendues ballades "To all of you" (single de "Someday we will foresee obstacles"), "Have a nice day" ("A Whister and a sigh") et pour finir en beauté "Black and white eyes", le rab de dernière minute, pour une séquence émotion toutes lumières allumées.

23h10 : C'est déjà fini. Affaire à suivre ?.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ghost days de Syd Matters
La chronique de l'album Brotherocean de Syd Matters
Syd Matters en concert à L'Antipode (5 novembre 2005)
Syd Matters en concert au Trianon (1er février 2006)
Syd Matters en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
Syd Matters en concert au Splendid (dimanche 17 avril 2011)
Syd Matters en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - dimanche
Syd Matters en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
L'interview de Syd Matters (14 décembre 2007 )
La chronique de l'album Carbon Glacier de Laura Veirs
La chronique de l'album July Flame de Laura Veirs
La chronique de l'album Tumble Bee de Laura Veirs
Laura Veirs en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Laura Veirs en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Laura Veirs en concert à L’Aéronef (samedi 30 janvier 2010)

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


MarieG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Syd Matters (14 décembre 2007)


# 25 juillet 2021 : Voilà l'été

L'été se poursuit tranquillement, moins de chroniques de notre côté mais nous sommes toujours là pour vous proposer nos découvertes estivales. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Fa-tality" de E-Riser
"Garden party" de Gurl
"Peace of love" de Kings Of Convenience
"L'auvergnat chante Brassens à la Coopérative de mai" par divers artistes
"Giants" de Pierre Mottron
"II" de Servo
"Enraciné" de Yvard
et toujours :
"Si la rivière coule" de Belfour
Un petit point sur le Hellfest #15 (édition 2022)
"Primeiro disco" de José
"Sister" de Mina Tindle
"Sur l'écran noir" de Thierry Eliez
"Symphony N°2 / Highlander" de Tomasz Sroczynski

Au théâtre :

des suggestions avec les spectacles de l'été
les spectacles au Festival Off d'Avignon
et les festivals dans son salon avec des captations :
au Festival d'Avignon "La Cerisaie" d'Anton Tchekhov par Tiago Rodrigues
au Festival d'Aix-en-Provence :
"Les Noces de Figaro" de Mozart
"Tristan et Isolde" de Richard Wagner
"Carmen" de Georges Bizet
et un opéra moderne "Innocence" de Kaija Saariaho

Expositions :
en visite virtuelle commentée :
"Les origines du monde. - L'invention de la nature au XIXe siècle" au Musée d'Orsay
"Le Corps et l'Ame. De Donatello à Michel-Ange. Sculptures italiennes de la Renaissance" au Musée du Louvre
"Dans la poussière de Séville... sur les traces du Saint Thomas de Velázquez" au Musée des Beaux-Arts d’Orléans
"De Chantilly à Azay-le-Rideau. Le retour des portraits de la Renaissance" au Château d’Azay-le-Rideau
et les expos de l'été parisien

Cinéma :

en salle :
"True Mothers" de Naomi Kawaze
"Spirale" de Darren Lynn Bousman
at home en streaming gratuit :
"Companeros" de Alvaro Brechner
"Volare" de Gabriele Salvatores
"The Last family" de Jan P. Matuszynski
"Demain, la liberté !" de Hossein Pourseifi

Lecture avec :

"Live !" de Jeff Jackson
"Ne m'oublie pas" de Alix Garin

"Oeuvres complètes IV" de Roberto Botano
"Le divin scénario" de Jacky Beneteaud & Fabrizio Dori
"Parasites" de Ben'H Winters

"Mémoires" de Albert Kesselring
"Maitresses et femmes d'influence" de Robert Schneider

Du côté des jeux vidéos :

"Chivalry 2" sur PS4, PS5, Xbox Series et Windows
"Ghosts'n Goblins Resurrection" sur Switch, PS4, Xbox One et Windows
Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=