Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le bateau pour Lipaïa
Comédie Italienne  (Paris)  septembre 2018

Comédie dramatique de Alexeï Arbusov, mise en scène de Alain Prioult, avec Claire Guillon et François Guillot.

Pas la peine de ménager un faux suspense contenu dans un titre trompeur : Lydia et Rodion, respectivement patiente et médécin-chef du sanatorium de Riga, ne prendront jamais ensemble le bateau pour Lipaïa.

Mais ce qu'ils vont vivre pendant les trente et un jours de la villégiature de Lydia vaut largement un séjour à Lipaïa, puisqu'il s'agit ni plus ni moins que d'un "grand amour de vieillesse".

En frappant deux cœurs purs que les vicissitudes de l'existence n'ont pas vraiment rendu calculateurs, Cupidon a touché des jeunes gens déguisés en personnes du troisième âge.

Comme deux adolescents candides dans leur beauté naissante, ils ne savent pas quoi faire de ce sentiment amoureux qui les parcourt soudain. D'autant que Lydia doit rentrer à Moscou, qu'elle est mariée et qu'il n'y a aucune possibilité de transgresser l'ordre "naturel" des choses...

Pièce "soviétique", écrite par Alexeï Arbusov, "Le bateau pour Lipaïa" est fondée sur un argument très léger et pourrait très bien être signée par un grand faiseur anglo-saxon. Elle permet à deux grands acteurs de "faire un numéro inoubliable" et particulièrement à la comédienne qui incarne Lydia. C'est ainsi qu'en France le rôle fut créé par Edwige Feuillère et repris par Simone Valère et Geneviève Casile.

A la fois adaptatrice et actrice de cette nouvelle version, Claire Guillon joue parfois trop les modestes par rapport à cette généalogie. Elle a sans doute tort car, si elle n'a pas la "rouerie" d'une star de cinéma ou d'une ancienne sociétaire de la Comédie Française, elle a tous les atouts pour s'épanouir dans son personnage, et notamment celui de montrer un plaisir de tous les instants à jouer cette pièce qu'elle aime.

François Guillotte lui donne la réplique avec une conviction pleine de probité, mais lui aussi paraît parfois hésiter à en faire plus pour ne pas risquer d'en faire trop. Peut-être que dans quelques représentations, le couple aura gagné en aisance et donnera à partager toute l'émotion du texte.

Sans doute, aussi, ne sont-ils pas aidé par l'impossibilité de construire une atmosphère "russe" dans un théâtre coloré dédié à la commedia dell'arte. Il faut donc souligner le beau travail d'Alain Prioul qui fait fi de ces contraintes pour que l'oeuvre d'Arbusov ne souffre pas trop de ce contexte.

Il réussit à faire passer tout ce qu'il y a de tchékhovien dans "Le bateau pour Lipaïa". Curieusement, la référence n'est pas avec une œuvre dramatique, mais avec une nouvelle, la merveilleuse nouvelle intitulée "La dame au petit chien".

Impossible qu'Alexeï Arbusov n'y ait pas pensé et qu'il n'ait pas voulu donner à voir une version féminine de ce qui, adapté au cinéma par Nikita Mikhalkov sous le titre "Les Yeux noirs" permit à Marcello Mastroianni d'obtenir un de ses plus rôles tardifs.

Comédie douce-amère purement formelle, prétexte à beaux rôles, "Le bateau pour Lipaïa" est une belle machine théâtrale intemporelle. Il ne faut pas hésiter à la découvrir en gestation avec deux protagonistes concernés et talentueux.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=