Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les mots pour le dire
Théâtre L'Archipel  (Paris)  septembre 2018

Comédie dramatique d'après le roman éponyme de Marie Cardinal, adaptation de Jade Lanza, mise en scène de Frédéric Souterelle, avec Françoise Armelle et Jade Lanza.

Dans les années 1970, "Les Mots pour le dire" connût un énorme succès et Marie Cardinal devînt une figure célèbre du féminisme de l'après-68, au même titre que Gisèle Halimi et Benoîte Groult.

Le projet de Jade Lanza de lui redonner vie sur scène intrigue parce qu'il propose au public de 2018 un texte datant de plus de quarante ans, et qui, on s'en rend vite compte en l'écoutant l'interpréter, a inspiré bien des plumes féminines et un certain nombre de seules-en-scène.

Il ne faut pas beaucoup de temps non plus pour que la preuve soit faite : ce texte, non seulement tient encore la route, mais il n'a pas perdu de son actualité. Au contraire, la belle écriture de Marie Cardinal particulièrement bien restituée par l'adaptation de Jade Lanza, est tout à fait contemporaine.

Est-ce à dire que les progrès accomplis pour l'égalité hommes/femmes ne sont pas si marquants que ça ou que Marie Cardinal était en avance sur son temps ? Ce sera, on l'imagine, un des sujets des débats suscités par ce spectacle stimulant.

La seule chose qui paraît avoir un peu vieilli dans "Les Mots pour le dire" est la description de la séance psychanalytique. Il faut se souvenir qu'on est avant Mai 68 et Woody Allen et qu'aller chez le psy n'est pas encore très répandu. On peut même dire que c'est le succès de romans comme celui de Marie Cardinal qui va être à l'origine du développement de la cure au-delà d'une élite bourgeoise "éclairée".

Pour ne pas que la séance paraisse un peu primaire pour des spectateurs de 2018, Jade Lanza a eu la bonne idée de transformer le psy en voix-off. C'est la belle voix de velours de Daniel Mesguisch qui s'y collera. Cela tombe bien puisque c'était déjà lui qui jouait le rôle dans le film de José Pinhero tiré du roman en 1983.

Par ailleurs, d'autres voix épisodiques interviendront, donnant ainsi à voir un face-à-face entre une fille et une mère. C'est Françoise Armelle qui joue Solange, la mère. Elle se délecte d'être cette mère pas vraiment tendre ni démonstrative question amour maternel. C'est aussi ça une des grandes nouveautés de Marie Cardinal : la possibilité pour une mère et une fille de n'être pas synchro question sentiments... et cela marche parfaitement ici !

Toujours en rythme dans la mise en scène qui fonce de Frédéric Souterelle, Jade Lanza éclate dans le rôle de Marie. Elle est le porte-parole des femmes d'hier et d'aujourd'hui, montre leurs différences et leurs correspondances.

Plaisant et intelligent, "Les mots pour le dire" est un spectacle indiscutable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=