Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chris the Swiss
Anja Kofmel  octobre 2018

Réalisé par Anja Kofmel. Suisse/Croatie/Allemagne/Finlande. Animation. 1h25 (Sortie le 3 octobre 2018).

La réalisatrice Anja Kofmel avait un héros dans son enfance : Christian Würtenberg, son cousin. Jeune et intrépide, il a déjà parcouru le monde, de la Laponie, la Thaïlande à la Namibie avant même d'être journaliste.

Quand éclate la guerre de Yougoslavie dans les années 1990, il est devenu officiellement journaliste et va couvrir un conflit atroce et fratricide... Mais tout s'arrête au siège de Vukovar : il est retrouvé mort à 30 kilomètres de la ville en 1992.

"Chris the Swiss" d'Anja Kofmel pourrait n'être que l'histoire d'un Tintin Suisse idéalisée par sa cousine. Sauf que les choses sont beaucoup moins simples qu'il n'y paraît. Christian Würtenberg a franchi la frontière tentante entre suivre une guerre et y participer.

D'ailleurs, il n'est pas mort d'une balle perdue, mais étranglé. Car, comme quelques autres, il a rejoint un groupe para-militaire croate, un groupe connu pour ses exactions, un groupe qui ne reculait pas devant l'assassinat de civils, des blessés, des prisonniers...

Avant "Chris the Swiss", Anja Kofmel avait déjà consacré un court métrage d'animation à son cousin en 2009 ("Chrigi"). Dans son long, elle va aussi largement utiliser l'animation, reconstituant subjectivement des passages de la vie de Chris, ceux où il est devenu un "chien de guerre", ceux qui vont le mener à cette mort sale à 28 ans.

Documentaire au sujet fort et à la forme très travaillée, "Chris the Swiss" d'Anja Kofmel plonge le spectateur dans une des pires guerres de la fin du vingtième siècle, tente d'expliquer pourquoi Chris s'est jeté à corps perdu dedans et montre les conséquences de ses actes inexcusables sur une famille qui, plus de vingt ans après, en est encore meurtrie.

Menant une enquête aux quatre coins du monde, interrogeant les témoins de l'époque, Anja Kofmel aboutira à de surprenants résultats qui mériteraient de faire basculer la sortie de son film dans les pages politiques ou internationales...

Car Chris, qui était passé par l'Afrique du Sud et la Namibie avant de devenir journaliste, était peut-être un agent d'une puissance étrangère... C'est ce que suggère Carlo Illitch Ramirez - oui, le fameux Carlos - interrogé du fond de sa geôle, et qui éclaire sur les raisons de son exécution.

Plusieurs hypothèses parcourent le film, mais Anja Kofmel remonte une piste principale en suivant la trace du chef du groupe de mercenaires dans lequel s'était rangé son cousin.

Ce Bolivien qui se faisait appeler "Chico" aura une mort violente, lui aussi, tué par la police de son pays où il était rentré en 2009 pour fomenter un attentat contre le président Morales. Membre probable de l'Opus Déi, il aurait été mandaté par celle-ci pour rendre impossible la réconciliation entre chrétiens et musulmans dans la Yougoslavie finissante...

Anja Kofmel, rappelant que l'Opus Déi est le bras armé du Vatican, s'interroge même fugacement sur le rôle tenu par le pape de l'Est, Jean-Paul II, dans tout cela, et notamment dans la mort de son cousin. Chris en savait-il trop ? Aurait-il révélé le rôle de l'Homme en blanc ? Jouait-il un double-jeu ou un jeu tellement compliqué qu'il n'y avait pas d'autre issue que de s'en débarrasser ?

"Chris the Swiss" d'Anja Kofmel est donc un documentaire vertigineux qui dresse à la fois le portait d'un jeune homme à l'idéalisme dévoyé et se suit pas à pas comme un roman de John Le Carré. Les dessins de la réalisatrice ajoutent paradoxalement une dimension réaliste à ce qui pourrait plus n'être qu'un fait-divers fantasmé.

Une belle réussite pour un film fort et stimulant...

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=