Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Caricatures - Hugo à la Une
Maison de Victor Hugo  (Paris)  Du 13 septembre 2018 au 6 janvier 2019

La Maison de Victor Hugo-Paris propose, sous le commissariat de Vincent Gille conservateur du patrimoine en charge des expositions, une monstration dédiée au maître du lieu dans sa représentation médiatique vue du côté de la caricature dont il fut une des cibles privilégiées.

Pour "Caricatures - Hugo à la Une ", ce dernier a élaboré, scandé par un florilège de 180 dessins publiés entre 1830 et 1885, un parcours chronologique non seulement pointu et érudit mais dont l'intérêt n'est pas réservé au seul public hugophile.

En effet, certes en premier lieu, et à l'évidence, il s'apparente à un biopic illustré "à chaud" à travers tant sa personne que la réception de son oeuvre prolifique et son engagement politique souvent controversé.

Mais compte tenu de la longévité de ce colosse de la littérature du 19ème siècle, poète, romancier et auteur dramatique, et de sa notoriété en terme tant artistique que politique, l'exposition dresse, sous un focus particulier, un panorama d'un demi-siècle de l'histoire culturelle et politique française.

De plus, elle présente de manière sous-jacente un pan de l'histoire de la caricature en parallèle avec la législation sur la liberté de la presse, le développement technique et économique de la presse et la prolifération des journaux politiques à vocation comique ou satirique de toute sensibilité politique tels "Le Charivari", "La Lune", "Le Caricaturiste" et "Le Triboulet".

Et le commissaire braque également le projecteur sur les caricaturistes célèbres de l'époque au premier rang desquels l'incontournable Honoré Daumier.

Enin, et ce n'est pas le moindre de mérites de cette exposition, le conséquent travail analytique est doublé d'une démarche didactique de vulgarisation en assortissant chaque dessin d'un cartel explicatif.

Les caricatures hugoliennes, du jeune loup romantique au vénérable patriarche

Vincent Gille a structuré le parcours en quatre sections qui correspondent à la nature critique des caricatures, depuis les "caricatures de sympathie" envers l'une des figures émergentes du monde littéraire, et surcroit la "forte tête" du romantisme, qui se trouve dotée sous le crayon de Benjamin Roubaud d'un immense front et d'un air renfrogné qui vont en constituer les codes de reconnaissance.

Suivra une période de "détestation générale" à l'encontre de Hugo député d'opposition dont la versatilité politique laissent dubitatif quand à ses convictions républicaines de surcroît portées par un lyrisme emphatique souvent gaussé.

Vincent Gille indique que, pendant sa période d'exil de près de vingt années, la renommée de "l'absent" qui a refusé l'amnistie et la publication de ses romans-fleuve suscitent des "caricatures d'hommage" dans lesquelles il est portraituré, de manière plus réaliste au plan physique, en patriarche barbu.

Un réalisme qui va tendre vers un symbolisme quasi-mystique lors de son décès, ses funérailles nationales seront suivies par plus de trois millions de personnes, en le représentant sanctifié par le port de l'auréole et même déifié avec des attributs divins.

Cette hybridation réussie du décryptage démonstratoire et des éclairages thématiques concourt à rendre passionnante cette exposition.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Maison de Victor Hugo

Crédits photos : MM avec l'aimable autorisation de la Maison de Victor Hugo


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=