Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce King Arthur
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  octobre 2018

Opéra baroque de Henry Purcell sous la direction de Frédérique Chauvet, mise en scène de Sybrand van der Werf, avec Marijje van Stralen, Elvire Beekhuizen, Oscar Verhaar, Mattijs Hoogendijk, Pieter Hendriks et l'Ensemble BarokOpera.

A l'origine, "King Arthur" d'Henry Purcell est un semi opéra, c'est-à-dire une œuvre où les parties chantées viennent commenter les parties parlées. Si on la joue dans son intégralité, elle dure plus de quatre heures.

John Dryden a écrit pour Purcell un livret racontant comment le roi Arthur va délivrer sa bien-aimée prisonnière du roi saxon Oswald. De ce fait héroïque, naîtra l'Angleterre unissant anglais et saxons.

Constatant que "King Arthur" est composée de tableaux indépendants, le metteur en scène Sybran van der Werf et sa troupe néerlandaise ont privilégié une narration resserrée, cohérente, avec en fil rouge, l'idée que les exploits du roi Arthur aboutissent à la constitution de l'Angleterre. Tranchant dans le texte, la version proposée, où paroles et chants se succèdent pour faire avancer l'histoire, permet de découvrir toute la drôlerie, voire la loufoquerie, de l'oeuvre.

Comme les cinq chanteurs alternent paroles en français et chants en anglais, cette version brillante, amusante sans chercher forcément le gag pour le gag, se suit sans être attiré machinalement par les sous-titres. On pourrait presque parler de proximité ou de connivence avec un public acquis par la maîtrise des chanteurs qu'ils doublent d'une grande aisance dans leur jeu.

Il faut dire qu'à l'image des Tg STAN, eux aussi issus des Flandres, les acteurs-chanteurs ne sont pas enfermés dans des costumes d'époque, mais puisent dans une malle de quoi être Arthur, Oswald, Merlin ou Emmeline.

Ils vont et viennent avec légèreté dans leurs trois conditions, celles d'acteur, de chanteur et d'individu en passe d'être l'un ou l'autre. Cela permet des petites fantaisies, une atmosphère joyeuse et un spectacle total avec des personnages qui, sans en abuser, peuvent venir utiliser la salle comme scène.

Les deux sopranos, blondes et malicieuses, Marijje van Stralen et Elvire Beekhuizen, tiennent la dragée haute aux trois héros. Le baryton Pieter Hendriks a le verbe sûr et fort, le contre-ténor Oscar Verhaar la voix enchanteresse et le ténor Mattijs Hoogendijk l'assurance garantie héroïque.

Et tout cela prend corps grâce à la musique d'Henry Purcell jouée avec l'évidence de la simplicité par l'Ensemble BarokOpera dirigé par celle qui en est à l'origine, Frédérique Chauvet. Fini le temps des "baroqueux" maniérés.

Ici, il ne s'agit pas de vanter des instruments d'époque, mais de montrer toute la modernité de la musique de Purcell et d'assurer le dialogue avec des chanteurs qui, également, ne cherchent pas à exagérer leurs effets vocaux.

Cette version de "King Arthur" convaincra les aficionados du genre comme ceux qui le découvriront et tous passeront un moment inoubliable au cœur d'un art d'un grand raffinement même quand on le traite sans un inutile esprit de sérieux.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=