Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lénine Renaud
La gueule de l'emploi  (At(h)ome)  septembre 2018

Il y a ceux qui font leurs adieux pour ne plus revenir, et ceux qui reviennent quand même. Parce que ça leur manque, ce frisson du silence juste avant les premiers mots, avant les premières notes, avant que la lumière s’allume… Ou parce que le frigo est vide, et que la musique avec des copains est une bien ludique manière de le remplir.

Quand Marcel et son Orchestre fit ses adieux, ils en étaient. Puis quand Lénine Renaud vit le jour, ils en étaient aussi. Franck et Cyril reviennent avec Lénine Renaud, mi-coco, mi-Ch'ti. Ardents défenseurs de la déconne et combattant de la connerie, ne vous fiez pas à leur air futile, ils ont La gueule de l’emploi. Des chansonniers dénonciateurs sous toutes influences musicales.

Ils se sont pour cela entourés de compères joviaux, Sonia à l’accordéon, Gauthier à la basse, JB à la guitare et Guillaume aux autres guitares. Des joyeux lurons à l’énergie d’une fanfare, optimistes jusqu’aux bouts des notes, ils entraînent leur public en une joyeuse farandole de couleurs. L’album est un défilé enjoué sous une pluie battante, un gallinacé hurlant de bonheur les pieds dans ses étrons.

Pour tout le monde, il y en a pour tout le monde, de la manière d’aider une compagne atypique à trouver un job ("Ma copine narcoleptique") : "un recruteur bienveillant, sur son profil a flashé, désormais pour cinq ans, elle peut dormir à l’Assemblée", des limaces coriaces qui ont raison de la voisine d’en face ("Les limaces"), des envies d’autres époques : "qu’est-ce que j’aurai pas donné de ma vie, pour avoir un jour été un hippie, je me sens pas bien dans mon époque, j’aurai voulu triper à Woodstock, ce que je veux, je l’aurai jamais, j’aurai aimé me promener tout nu, faire l’amour avec des inconnues, c’est raté, je suis né en 89" ("Woodstock").

Espiègles et franchement anti conformistes, ils mêlent l’accordéon à la guitare punk, des accents Balkans se marient avec un swing et les religions dansent un folklore coloré entre une roulotte et un camping-car aux couleurs d’une fête foraine : "Mon petit doigt m’a dit, si Allah est grand, Jésus l’est aussi, Yahvé a tout compris, Bouddha est un visionnaire et moi je suis le missionnaire de mon auriculaire" ("Mon petit doigt m’a dit").

La gueule de l’emploi est un endiablé folklore blues swing, à s’en faire sortir des confettis par les orifices. Ils se fichent de la tendance et des normes musicales, les petites cases ne sont pas pour eux, Lénine Renaud est une baroudeuse des combats ordinaires, elle fréquente les petites gens qui nous sont familiers, et c’est pour ça qu’on l’aime, elle transforme ton visage en salade de fruit, la pêche et la banane en prime sur ta pomme.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Lénine Renaud
Le Soundcloud de Lénine Renaud
Le Facebook de Lénine Renaud


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=