Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Shadow of the Tomb Raider
PlayStation 4 - Xbox One - Microsoft Windows  (Square Enix / Crystal Dynamics)  septembre 2018

La rentrée existe aussi pour ce qui est des jeux vidéos et il faut bien avouer que les mois de septembre et d’octobre s’avèrent être d’excellents crus pour ce qui est des jeux vidéos quelle que soit la plateforme sur laquelle on y joue. Des titres comme Spiderman, exclusivité PS4 ou Shadow of the Tomb Raider sont déjà sortis, Assassin’s Creed Odyssey vient juste de sortir en attendant bientôt Red Dead Redemption 2 qui devrait mettre tout le monde d’accord.

Square Enix nous propose ici un nouveau Tomb Raider, un jeu à l’immense popularité, sorti pour la première fois sur la PS1. Lara Croft est donc de retour pour mon plus grand plaisir, cinq ans après The Rise of the Tomb Raider.

On la retrouve dans la jungle péruvienne, d’une beauté assez impressionnante. Les graphismes du jeu sont assez hallucinants. Les villages qu’elle traverse au cours de l’histoire sont superbes, peuplés de nombreux personnages avec lesquels Lara peut converser, certains lui proposant des missions annexes qui rallonge la durée de vie du jeu.

Lara affronte toujours des trinitaires (qui sont à l’origine de la mort de son père) à la recherche d’une relique et de tombeaux cachés. Son parcours est semé d’embuches et d’adversaires humains ou d’animaux, d’énigmes aussi que le joueur est censé résoudre. Une grande partie du jeu est centrée sur l’exploration, ce qui s’explique à mon avis par la beauté des décors qu’elle traverse. Les combats sont présents dans le jeu, en quantité raisonnable et avec une difficulté que l’on peut régler dans le menu des options. On peut aussi régler la difficulté d’exploration dans le jeu avec la possibilité de la faciliter, des traces blanches apparaissant aux endroits où l’on doit passer et disparaissant si on règle l’exploration sur difficile. Il en est de même pour les combats et l’utilisation des munitions et pour les énigmes. Les trois, explorations, combats et énigmes sont réglables indépendamment pour ce qui est de la difficulté et c’est franchement une excellente idée d’avoir séparé ces réglages.

On dispose d’un arbre de compétences dans le menu option que l’on améliore au cours du jeu en fonction des points de compétences obtenus au cours du jeu. Cet arbre de compétences est construit autour de trois axes, action, survie et exploration. On peut le faire évoluer lorsque l’on rencontre des feux de camp, présent à de nombreux endroits du jeu. On peut aussi profiter de ces feux de camp pour améliorer armes et tenues, en fonction de l’argent qu’on dispose et les villages possèdent des boutiques dans lesquelles on peut faire ses emplettes, notamment pour acheter de nouvelles tenues.

Lara Croft peut se camoufler dans le décor, dans des herbes hautes ou même disposer de la boue sur elle pour devenir quasi invisible le long des parois boueuses. Cela lui sera nécessaire lorsqu’elle devra s’attaquer à des adversaires avec, pour seule arme, un simple couteau. Elle peut et doit toujours s’agripper aux parois, utiliser son grappin et effectuer d’immenses sauts dans le vide pour atteindre ses objectifs. Elle nage souvent aussi, comme dans les épisodes précédents, devant éviter certains poissons dangereux.

La jouabilité est excellente, comme dans les épisodes précédents. On retrouve ses marques dès les premières secondes et quelques nouveautés sont offertes pour effectuer quelques mouvements ou pour tuer quelques ennemis depuis des points de hauteur.

Les graphismes sont fabuleux, dans une jungle luxuriante, dans des tombeaux magnifiques. Ils s’accompagnent de jeux de lumières assez impressionnants et on se surprend à prendre le temps de visiter avec application les territoires traversés par Lara, juste pour le plaisir des yeux.

La bande son est assez bluffante aussi, parfaitement adaptée aux décors. On retrouve les bruits de la faune dans la jungle péruvienne et elle s’emballe lorsque le danger arrive. Les cinématiques sont agréables, visuellement parfaite et nous offre une histoire intéressante.

La durée de vie est conséquente, faite d’une mission principale à laquelle s’ajoutent des missions annexes que l’on peut faire ou ne pas faire. On a aussi un certain nombre d’objets à rechercher si l’on veut. On peut aussi, si on le désire, revenir aux endroits traversés dans le jeu, après avoir effectué la mission principale. Il suffit d’aller sur la carte dans le menu des options et de cliquer sur les lieux visités, notamment à partir des feux de camp rencontrés.

Shadow of the Tomb Raider est donc un excellent jeu, dans la lignée des précédents avec néanmoins de nombreuses améliorations qui font que l’on prend un immense plaisir à retrouver Lara Croft.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tomb Raider
Le Facebook de Tomb Raider


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=