Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je parle à un homme qui ne tient pas en place
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  octobre 2018

Spectacle solo conçu par Jacques Gamblin et Thomas Coville interprété par Jacques Gamblin.

Jadis, comme le poète, on aimait à dire : "Homme libre, tu chériras la mer". Avec Jacques Gamblin et son "Je parle à un homme qui ne tient pas en place", on pourra dire : "Homme libre, tu chériras celui qui chérit celui qui est en mer".

Dans ses précédents seul - ou presque - en scène, l'acteur aux allures de Tintin sans houppette avait décliné ses penchants pour la danse (et le tango en particulier), pour le sport (et ses coureurs répétitifs), aujourd'hui le voilà dans le culte, dans la célébration du navigateur solitaire....

Et pas n'importe lequel de ces nouveaux forçats des mers, puisqu'il va suivre dans une de ses tentatives de record pour traverser les océans plus vite que le vent, l'as des as du moment : Thomas Coville.

Vainqueur de la Transat en double, deuxième de la Transat Anglaise et deux fois troisième de la Route du Rhum, Thomas Coville est surtout détenteur du record du tour du monde en solitaire et sans escale, en 49 jours et quelques poussières de temps.

Dans son spectacle, Gamblin ne célèbre pas le vainqueur mais celui qui se joue de l'adversité pour, sans doute, construire sa victoire future. Derrière son ordinateur, devant un écran vidéo qui occupe toute la scène, l'acteur suit la course folle de son ami.

Il reçoit ses mails en provenance des océans et des tempêtes et lui répond avec lyrisme et humour, exprimant une vraie admiration teintée de crainte pour celui qui, ici, doit rebrousser chemin, affronter l'adversité et, finalement, se montrer aussi grand dans la défaite que dans la victoire et transformer ce contre-temps en matière utile pour façonner sa prochaine victoire.

Gamblin rend vivant cet échange improbable entre l'homme à terre et celui qui s'échine contre les éléments. Sur l'écran où l'on peut suivre à l'aide d'un point jaune qui se fera plus tard balle et ballon, la progression du champion et son brusque arrêt...

Mais, surtout, on peut voir, grâce aux vidéos choisies par le scénographe Pierre Nouvel, d'incroyables plans où l'on se croirait à bord du bolide flottant avec en prime le bruit assourdissant des vagues qui viennent frapper contre la coque du bateau.

Jacques Gamblin, en enfant ébahi, raconte même que, désormais, ces prototypes phénoménaux vont bientôt pouvoir voler. Tabarly en rêvait, les technologies de 2020 le feront.

Emporté par son élan, avec quand même cette distance légèrement flegmatique qu'on lui connaît, Jacques Gamblin semble capable de s'emballer, d'être encore et encore épaté par le monde où vit son ami. Cette capacité d'étonnement est si convaincante qu'il réussit à faire partager son enthousiasme amical.

Même si l'on a de fortes réticences sur ces plaisanciers devenus des sportifs de haut niveau et de très haut risque, même si l'on préférerait que les mers soient plus peuplées de poissons que de navigateurs en régate perpétuelle, on finit par lâcher prise et admettre une certaine beauté dans cet inutile que représentent les courses en mer.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure

On ne sait pas encore ce qui nous attend en 2021, espérons pouvoir enfin retourner voir des spectacles bientôt, en attendant on va essayer d'organiser de nouveaux des concerts en live sur notre chaine Twitch. On vous en parle bientôt. D'ici là, voici la sélection de la semaine.

Commençons par le sommaire et le replay de la Mare Aux Grenouilles #18

Du côté de la musique :

"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School
et toujours :
"Le cas très inquiétant de ton cri" de MelmACHello
"Douze oiseaux dans la forêt de pylônes électriques" de Nicolas Jules
"L'allégresse" de DaYTona, la 200ème chronique de CycoLys
"Across the universe" Saison 2, Mix 7, encore un beau mix de Listen In Bed
"Hiver(s)" de Matthias Billard

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"Ali Baba" de Macha Makeieff
"Mon père avait raison" de Sacha Guitry
"Adieu Monsieur Haffmann" de Jean-Pierre Daguerre
"Le canard à l'orange" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Madame Arthur ose Bashung"

Expositions :

en virtuel :
"Picasso et la bande dessinée" au Musée Picasso
"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Soulages" à l'Espace Lympia
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay

Cinéma :

at home :
"Dim Sum Funeral" de Anna Chi
"Son of Sofia" d'Elina Psykou
"Fin du monde" de Carolina Hellsgård
"Brooklyn" de Pascal Tessaud
"Hôtel Fantôme" de Daniel Kehlmann
"Motherland" de Tomas Vengris
"La classe volante" de Kurt Hoffmann
et un regard vers le cinéma hollywoodien avec :
"Le plus grand cirque du monde" de Henry Hathaway
"Une étoile est née" de William Wellman
"La Taverne de la Jamaïque" d'Alfred Hitchcock
"Top Secret" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender
et toujours :
"59 rue des Archives" de Bruno Guermonprez, David Koperhant & Rebecca Zissmann
"Oeuvres complètes III" de Roberto Bolano
"Vox populi" de Thomas Harnois

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=