Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce People that are not me
Hadas Ben Aroya  octobre 2018

Réalisé par Hadas Ben Aroya. Israel. Drame. 1h20 (Sortie le 24 octobre 2018). Avec Hadas Ben Aroya, Yonatan Bar-Or Netzern Charitt Netzer, Meir Toledan, Hagar Enosh et Eric Raphael.

Ni kippas ni Palestiniens dans "People that are not me" d'Hadas Ben Aroya qui réalise et interprète un film qui pourrait se passer partout dans le monde occidental, dans ces milieux moyens supérieurs qui se sauvent du monde qui les entoure en s'autocentrant sur le leur.

Quand on aura vu le film une dizaine de fois, on se posera peut-être enfin la question si le fait qu'il se passe en Israël, dans l'Israël bobo moderne et hors des tabous religieux, a ou non une importance.

A la première ou à la deuxième vision, on se contentera d'être heureux de revoir - enfin ! - un film généreusement générationnel, un film qui conte et raconte ces trentenaires qui n'ont pas encore franchi le pas vers le monde des adultes (boulot stable, enfants, vie confortable).

Il faut remonter aux années 1980 pour retrouver ce genre de films où le cinéaste avait l'ambition de décrire sa génération et la prétention que sa vie d'apprenti-cinéaste lui permettait de le faire.

C'était le temps de "Boy mets girl" de Leos Carax, "Nola Darling" de Spike Lee ou "Stranger than paradise" de Jim Jarmusch. On souhaite sincèrement à Hadas Ben Aroya d'être, comme les garçons cités, encore là trente ans bien sonnées après leur film de référence.

Sincèrement, on pense que "People that are not me" d'Hadas Ben Aroya est de cette trempe-là. Que ses petites histoires intimes ratées, que ses petits calculs et ses grands désirs vont rappeler des "choses" à de nombreuses jeunes femmes aux frigos pas terriblement attirants, aux dégoûts plus nombreux que leurs goûts, aux caractères indécis et à la sexualité pas très inspirée.

Qu'elles se reconnaîtront dans le portrait de Joy et, pareillement, que les garçons pas finauds, pas toujours blanc blanc question moralité, plutôt goujats par bêtise ou basse vengeance, s'apercevront que Hadas parle d'eux et qu'il serait quand même préférable qu'ils cessent de jouer les machos quand elle abat son jeu alors qu'ils ont des c?urs d'artichaut prêts à fondre devant son petit minois pas commun.

Mine de rien dans cette histoire apparemment minimaliste, Hadas croise beaucoup de monde et des tas de personnages qui représentent une infinité de variations issues de la même couche sociale mondialisée.

Si on ne fait pas attention, on pourra voir dans son film un éloge de la mollesse et de l'indécision généralisées d'une époque vide. En faisant plus attention à cette petite vie qu'elle décrit en la filmant comme elle pourrait tout autant la chanter ou la croquer, on comprendra qu'elle doit déployer une sacrée énergie pour ne pas rester éternellement au fond de sa couette.

"People that are not me" d'Hadas Ben Aroya convaincra aussi les parents des grands enfants de cette génération que leurs rejetons ont bien du mérite à se lever du bon pied. Car c'est bien beau de sortir du lit.. mais pour aller où ?

Ici chacun cherche son lit et c'est finalement cette quête éternelle que décrit avec un humour qui ne fera pas rire tout le monde la très attachante Hadas Ben Aroya, cousine pas si lointaine de Judd Apatow et de ses émules.

"People that are not me" est un film à découvrir avant les sociologues et ceux qui traquent les vrais films cultes.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=