Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Breaking Away
Peter Yates  octobre 2018

Réalisé par Peter Yates. Etats Unis. Drame. 1h 40 (Sortie le 31 octobre 2018 ? 1ère sortie 13 juillet 1979). Avec Dennis Christopher, Dennis Quaid, Daniel Stern, Jackie Earle Haley, Paul Doole, Barbara Barrie, Evelyn Stoller, Robyn Douglas, Hart Bochne, J. Sole, Amy Wright et John Ashton.

Sorti en 1979, sous le titre "La Bande des quatre", "Breaking Away" de Peter Yates était passé inaperçu. Quarante ans après, le film qui avait pourtant reçu un accueil critique très favorable aux États-Unis et obtenu quelques distinctions qui comptent, devrait enfin convaincre en France et trouver son public.

Coincé entre les film de teenagers "à l'ancienne", comme "American Graffiti" et les films du renouveau du genre comme "American Pie", "Breaking Away" avait l'originalité de s'intéresser à ceux qui restaient à quai alors que les études universitaires se profilaient. Car pour la plupart des fils de prolétaires, les années fac étaient du temps perdu et ils devaient vite marcher dans leur pas de leurs aînés et travailler à l'usine dominante du coin.

C'est le non-choix qui est proposé aux quatre vitelloni du film de Peter Yates. Alors que la petite ville dans laquelle ils vivent possèdent un campus chic où les fils de bien-nés de l'État vont faire leurs études, eux sont promis pour la plupart à devenir des "tailleurs", c'est-à-dire à rejoindre les carrières de pierre et les usines qui les transforment qui fleurissent dans la région.

"Breaking Away" de Peter Yates étonne d'emblée car le film préfère s'intéresser à ses "fils de prolo" mal habillés et mal embouchés plutôt qu'aux jeunes gens sans problème qui fréquentent la fac.

Il se distingue encore car Dennis Christopher, le personnage le plus emblématique du quatuor est un fan de vélo, qui se prend pour un champion italien et qui est d'ailleurs très doué pour ce sport.

Il est aussi celui qui pourrait rejoindre "l'autre camp" car son père, jadis ouvrier tailleur comme les autres, s'en "est sorti" en devenant vendeur de voitures et qu'il a par conséquent, sociologiquement du moins, fait le pas pour que son fils quitte la classe ouvrière...

On connaissait Peter Yates principalement pour "Bullitt", ce film culte où Steve McQueen conduit des voitures mythiques, il faudra maintenant se souvenir qu'il avait aussi fait un film où le vélo jouait un rôle majeur.

Servi par un quatuor de jeunes acteurs qui, sans être forcément des vedettes, allaient tous faire d'honorables carrières qui se poursuivent encore aujourd'hui, "Breaking Away" est un film à l'intrigue foisonnante, dressant en quelques scènes le portrait de nombreux personnages, comme par exemple les parents de Dennis Christopher, interprétés par un grand second rôle du cinéma américain, Paul Dooley, et par Barbara Barrie, ex-prix d'interprétation à Cannes en 1964 pour "One Potato, two potatoes" de Larry Peerce.

Ne niant que la "lutte des classes" existe aux Etats-Uns, même si on la croit amortie par le consumérisme et le "rêve américain", "Breaking Away" de Peter Yates est un film finalement assez singulier. On comprend très bien pourquoi les films de collège qui ont pullulé dix ans après, eux, ne montraient que des établissements sans problème de la bonne bourgeoisie où les élèves n'avaient que des pulsions sexuelles à étancher.

En découvrant cette "Bande des quatre" pas très semblable à celle de Madame Mao ni à celle de Jacques Rivette, le cinéphile français aura la chance de voir un des meilleurs films étasuniens de la décennie 1970-1980.

Il pourra également se souvenir que Peter Yates, cinéaste britannique qui avait commencé en tournant des épisodes du "Saint" avec Roger Moore et de "Destination Danger" avec Patrick McGooham, a réalisé une vingtaine de films dont certains mériteraient aussi de ressortir sur les grands écrans ou d'être réédités en DVD.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=