Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Breaking Away
Peter Yates  octobre 2018

Réalisé par Peter Yates. Etats Unis. Drame. 1h 40 (Sortie le 31 octobre 2018 ? 1ère sortie 13 juillet 1979). Avec Dennis Christopher, Dennis Quaid, Daniel Stern, Jackie Earle Haley, Paul Doole, Barbara Barrie, Evelyn Stoller, Robyn Douglas, Hart Bochne, J. Sole, Amy Wright et John Ashton.

Sorti en 1979, sous le titre "La Bande des quatre", "Breaking Away" de Peter Yates était passé inaperçu. Quarante ans après, le film qui avait pourtant reçu un accueil critique très favorable aux États-Unis et obtenu quelques distinctions qui comptent, devrait enfin convaincre en France et trouver son public.

Coincé entre les film de teenagers "à l'ancienne", comme "American Graffiti" et les films du renouveau du genre comme "American Pie", "Breaking Away" avait l'originalité de s'intéresser à ceux qui restaient à quai alors que les études universitaires se profilaient. Car pour la plupart des fils de prolétaires, les années fac étaient du temps perdu et ils devaient vite marcher dans leur pas de leurs aînés et travailler à l'usine dominante du coin.

C'est le non-choix qui est proposé aux quatre vitelloni du film de Peter Yates. Alors que la petite ville dans laquelle ils vivent possèdent un campus chic où les fils de bien-nés de l'État vont faire leurs études, eux sont promis pour la plupart à devenir des "tailleurs", c'est-à-dire à rejoindre les carrières de pierre et les usines qui les transforment qui fleurissent dans la région.

"Breaking Away" de Peter Yates étonne d'emblée car le film préfère s'intéresser à ses "fils de prolo" mal habillés et mal embouchés plutôt qu'aux jeunes gens sans problème qui fréquentent la fac.

Il se distingue encore car Dennis Christopher, le personnage le plus emblématique du quatuor est un fan de vélo, qui se prend pour un champion italien et qui est d'ailleurs très doué pour ce sport.

Il est aussi celui qui pourrait rejoindre "l'autre camp" car son père, jadis ouvrier tailleur comme les autres, s'en "est sorti" en devenant vendeur de voitures et qu'il a par conséquent, sociologiquement du moins, fait le pas pour que son fils quitte la classe ouvrière...

On connaissait Peter Yates principalement pour "Bullitt", ce film culte où Steve McQueen conduit des voitures mythiques, il faudra maintenant se souvenir qu'il avait aussi fait un film où le vélo jouait un rôle majeur.

Servi par un quatuor de jeunes acteurs qui, sans être forcément des vedettes, allaient tous faire d'honorables carrières qui se poursuivent encore aujourd'hui, "Breaking Away" est un film à l'intrigue foisonnante, dressant en quelques scènes le portrait de nombreux personnages, comme par exemple les parents de Dennis Christopher, interprétés par un grand second rôle du cinéma américain, Paul Dooley, et par Barbara Barrie, ex-prix d'interprétation à Cannes en 1964 pour "One Potato, two potatoes" de Larry Peerce.

Ne niant que la "lutte des classes" existe aux Etats-Uns, même si on la croit amortie par le consumérisme et le "rêve américain", "Breaking Away" de Peter Yates est un film finalement assez singulier. On comprend très bien pourquoi les films de collège qui ont pullulé dix ans après, eux, ne montraient que des établissements sans problème de la bonne bourgeoisie où les élèves n'avaient que des pulsions sexuelles à étancher.

En découvrant cette "Bande des quatre" pas très semblable à celle de Madame Mao ni à celle de Jacques Rivette, le cinéphile français aura la chance de voir un des meilleurs films étasuniens de la décennie 1970-1980.

Il pourra également se souvenir que Peter Yates, cinéaste britannique qui avait commencé en tournant des épisodes du "Saint" avec Roger Moore et de "Destination Danger" avec Patrick McGooham, a réalisé une vingtaine de films dont certains mériteraient aussi de ressortir sur les grands écrans ou d'être réédités en DVD.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=