Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Astro Bot Rescue Mission
PlayStation 4 VR  (Japan Studio)  septembre 2018

Il y a quelques mois, je m’extasiais devant la sortie d’un nouveau jeu de plateau en VR, Moss, dans lequel on jouait aux côtés d’une petite souris dans un mode superbement coloré. Ce jeu donnait une nouvelle dimension à la réalité virtuelle dans le jeu vidéo montrant qu’on pouvait prendre du plaisir, casque sur la tête, sans pour autant avoir un arm controller dans les mains et des zombies à tuer. Non pas que je ne prenne pas plaisir avec ce type de jeu, pour tout vous avouer j’adore ça, et je vous invite aussi à relire ce que j’ai pu écrire sur l’immense Resident Evil 7 VR, je me surprends de plus en plus à être attiré par des jeux VR beaucoup plus ludique et non violent.

Alors avec le jeu Astro Bot Rescue Mission qui vient à peine de sortir pour un prix raisonnable, vous imaginez bien que je suis aux anges de retrouver le petit robot aperçu dans le Playroom VR qui était offert avec le casque Playstation VR, chroniqué sur le site.

C’est donc un jeu de plateau en réalité virtuelle que nous propose Japan Studio, une petite merveille absolument indispensable à mes yeux pour ceux qui ont la chance de posséder le casque de réalité virtuelle.

La prise en main du jeu se fait avec une facilité déconcertante, pour un jeu jouable avec la manette Dual Shock. On pilote un petit robot dans un univers superbe qui nous éblouit dès les premières images. C’est plein de couleurs, les niveaux sont nombreux et variés et on prend un immense plaisir à déambuler avec notre petit ami robot. Le petit coquin est capable de courir, il saute aussi, attaque les ennemis et peut même voler pour atteindre des plates formes un peu éloignés.

Le but du jeu est simple, il s’agit de récupérer des petits copains robots perdus dans le décor ou enfermés. Une fois libérés, ils viennent se réfugier sur notre manette. Mignon donc.

En même temps que l’on fait évoluer le petit robot à l’intérieur du jeu avec notre manette, on est aussi amener à bouger nous même pour admirer les différents décors mais aussi pour aider le robot à atteindre des coins bien cachés. Evidemment, nul besoin de faire de grands gestes pour y arriver, se pencher ou se baisser, tourner la tête vers un côté seront largement suffisant pour nous immerger encore plus dans le jeu et débloquer un passage pour le robot.

Le jeu est construit autour d’une vingtaine de niveaux, construits autour de 5 mondes dans lesquels on devra aussi battre quelques boss, au nombre de six, aussi gros les uns que les autres. A chaque fois, un mélange de vaillance et de réflexion est nécessaire pour en venir à bout. Et pour rallonger la durée de vie du jeu, des trésors à découvrir ont été répandus dans chaque niveau, ce sont des camélons qui se sont fondus dans le décor. Pour les trouver, il va falloir se creuser les méninges et fouiller de fond en combles les niveaux. Une fois trouvés, ces caméléons permettent de débloquer une nouvelle entrée dans le mode défi composée de nombreux défis qui rallonge encore la durée de vie du jeu.

Alors voilà, Astro Bot est tout simplement un jeu génial, une véritable réussite graphique, ponctuée d’humour qui donne une nouvelle dimension à la réalité virtuelle. Avec son gameplay juste parfait, il est pour moi un jeu indispensable qui, je l’espère, va donner aux développeurs d’autres studios l’envie de se lancer aussi dans le jeu de plateformes en VR.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Astro Bot


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=