Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Astro Bot Rescue Mission
PlayStation 4 VR  (Japan Studio)  septembre 2018

Il y a quelques mois, je m’extasiais devant la sortie d’un nouveau jeu de plateau en VR, Moss, dans lequel on jouait aux côtés d’une petite souris dans un mode superbement coloré. Ce jeu donnait une nouvelle dimension à la réalité virtuelle dans le jeu vidéo montrant qu’on pouvait prendre du plaisir, casque sur la tête, sans pour autant avoir un arm controller dans les mains et des zombies à tuer. Non pas que je ne prenne pas plaisir avec ce type de jeu, pour tout vous avouer j’adore ça, et je vous invite aussi à relire ce que j’ai pu écrire sur l’immense Resident Evil 7 VR, je me surprends de plus en plus à être attiré par des jeux VR beaucoup plus ludique et non violent.

Alors avec le jeu Astro Bot Rescue Mission qui vient à peine de sortir pour un prix raisonnable, vous imaginez bien que je suis aux anges de retrouver le petit robot aperçu dans le Playroom VR qui était offert avec le casque Playstation VR, chroniqué sur le site.

C’est donc un jeu de plateau en réalité virtuelle que nous propose Japan Studio, une petite merveille absolument indispensable à mes yeux pour ceux qui ont la chance de posséder le casque de réalité virtuelle.

La prise en main du jeu se fait avec une facilité déconcertante, pour un jeu jouable avec la manette Dual Shock. On pilote un petit robot dans un univers superbe qui nous éblouit dès les premières images. C’est plein de couleurs, les niveaux sont nombreux et variés et on prend un immense plaisir à déambuler avec notre petit ami robot. Le petit coquin est capable de courir, il saute aussi, attaque les ennemis et peut même voler pour atteindre des plates formes un peu éloignés.

Le but du jeu est simple, il s’agit de récupérer des petits copains robots perdus dans le décor ou enfermés. Une fois libérés, ils viennent se réfugier sur notre manette. Mignon donc.

En même temps que l’on fait évoluer le petit robot à l’intérieur du jeu avec notre manette, on est aussi amener à bouger nous même pour admirer les différents décors mais aussi pour aider le robot à atteindre des coins bien cachés. Evidemment, nul besoin de faire de grands gestes pour y arriver, se pencher ou se baisser, tourner la tête vers un côté seront largement suffisant pour nous immerger encore plus dans le jeu et débloquer un passage pour le robot.

Le jeu est construit autour d’une vingtaine de niveaux, construits autour de 5 mondes dans lesquels on devra aussi battre quelques boss, au nombre de six, aussi gros les uns que les autres. A chaque fois, un mélange de vaillance et de réflexion est nécessaire pour en venir à bout. Et pour rallonger la durée de vie du jeu, des trésors à découvrir ont été répandus dans chaque niveau, ce sont des camélons qui se sont fondus dans le décor. Pour les trouver, il va falloir se creuser les méninges et fouiller de fond en combles les niveaux. Une fois trouvés, ces caméléons permettent de débloquer une nouvelle entrée dans le mode défi composée de nombreux défis qui rallonge encore la durée de vie du jeu.

Alors voilà, Astro Bot est tout simplement un jeu génial, une véritable réussite graphique, ponctuée d’humour qui donne une nouvelle dimension à la réalité virtuelle. Avec son gameplay juste parfait, il est pour moi un jeu indispensable qui, je l’espère, va donner aux développeurs d’autres studios l’envie de se lancer aussi dans le jeu de plateformes en VR.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Astro Bot


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=