Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Astro Bot Rescue Mission
PlayStation 4 VR  (Japan Studio)  septembre 2018

Il y a quelques mois, je m’extasiais devant la sortie d’un nouveau jeu de plateau en VR, Moss, dans lequel on jouait aux côtés d’une petite souris dans un mode superbement coloré. Ce jeu donnait une nouvelle dimension à la réalité virtuelle dans le jeu vidéo montrant qu’on pouvait prendre du plaisir, casque sur la tête, sans pour autant avoir un arm controller dans les mains et des zombies à tuer. Non pas que je ne prenne pas plaisir avec ce type de jeu, pour tout vous avouer j’adore ça, et je vous invite aussi à relire ce que j’ai pu écrire sur l’immense Resident Evil 7 VR, je me surprends de plus en plus à être attiré par des jeux VR beaucoup plus ludique et non violent.

Alors avec le jeu Astro Bot Rescue Mission qui vient à peine de sortir pour un prix raisonnable, vous imaginez bien que je suis aux anges de retrouver le petit robot aperçu dans le Playroom VR qui était offert avec le casque Playstation VR, chroniqué sur le site.

C’est donc un jeu de plateau en réalité virtuelle que nous propose Japan Studio, une petite merveille absolument indispensable à mes yeux pour ceux qui ont la chance de posséder le casque de réalité virtuelle.

La prise en main du jeu se fait avec une facilité déconcertante, pour un jeu jouable avec la manette Dual Shock. On pilote un petit robot dans un univers superbe qui nous éblouit dès les premières images. C’est plein de couleurs, les niveaux sont nombreux et variés et on prend un immense plaisir à déambuler avec notre petit ami robot. Le petit coquin est capable de courir, il saute aussi, attaque les ennemis et peut même voler pour atteindre des plates formes un peu éloignés.

Le but du jeu est simple, il s’agit de récupérer des petits copains robots perdus dans le décor ou enfermés. Une fois libérés, ils viennent se réfugier sur notre manette. Mignon donc.

En même temps que l’on fait évoluer le petit robot à l’intérieur du jeu avec notre manette, on est aussi amener à bouger nous même pour admirer les différents décors mais aussi pour aider le robot à atteindre des coins bien cachés. Evidemment, nul besoin de faire de grands gestes pour y arriver, se pencher ou se baisser, tourner la tête vers un côté seront largement suffisant pour nous immerger encore plus dans le jeu et débloquer un passage pour le robot.

Le jeu est construit autour d’une vingtaine de niveaux, construits autour de 5 mondes dans lesquels on devra aussi battre quelques boss, au nombre de six, aussi gros les uns que les autres. A chaque fois, un mélange de vaillance et de réflexion est nécessaire pour en venir à bout. Et pour rallonger la durée de vie du jeu, des trésors à découvrir ont été répandus dans chaque niveau, ce sont des camélons qui se sont fondus dans le décor. Pour les trouver, il va falloir se creuser les méninges et fouiller de fond en combles les niveaux. Une fois trouvés, ces caméléons permettent de débloquer une nouvelle entrée dans le mode défi composée de nombreux défis qui rallonge encore la durée de vie du jeu.

Alors voilà, Astro Bot est tout simplement un jeu génial, une véritable réussite graphique, ponctuée d’humour qui donne une nouvelle dimension à la réalité virtuelle. Avec son gameplay juste parfait, il est pour moi un jeu indispensable qui, je l’espère, va donner aux développeurs d’autres studios l’envie de se lancer aussi dans le jeu de plateformes en VR.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Astro Bot


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=