Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Duo Gazzana
Ravel, Franck, Ligeti, Messiaen  (ECM Records)  avril 2018

Connues pour l’interprétation de musiques plutôt contemporaines à l’instar de leurs deux premiers disques parus chez ECM, les soeurs Natascia et Raffaella Gazzana consacrent ce troisième opus à la musique française de la fin du XIXème et du début du XXème siècle. Ce duo aime explorer des territoires musicaux inexploités et cherche souvent des associations originales comme ici le mélange d’une oeuvre très connue du répertoire de chambre pour piano et violon et d’oeuvres beaucoup moins jouées.

L’oeuvre la plus récente présentée ici est le "Duo pour violon et piano" de György Ligeti composé en 1946. Dans cette petite pièce de trois minutes, Natascia et Raffaella nous plongent dans des sonorités inspirées de la musique folklorique hongroise. Dédiée d’ailleurs par le compositeur à son compatriote György Kurtag, ce duo tranche avec les autres oeuvres par son jeu mordant et ses dissonances omniprésentes.

En remontant le temps, les soeurs Gazzana nous proposent de découvrir une pièce peu jouée d’Olivier Messiaen. Son "Thème et variations" pour violon et piano est composé en 1932, dédié à la violoniste Claire Delbos qui deviendra sa femme la même année. Natascia nous en présente le thème en notes longues, interprété avec beaucoup de lyrisme, accompagné au piano par Raffaella de manière sobre et subtile malgré la dissonance recherchée par Messiaen. Les quatre variations montrent une gradation vers un tempo de plus en plus animé mettant en avant la grande maîtrise technique de la pianiste. La cinquième variation clôture cette oeuvre par le retour du thème initial magnifié par l’interprétation de notre violoniste.

La "Sonate posthume" pour violon et piano M.12 de Maurice Ravel est le préambule de cet album. Composée en 1897, elle ne sera éditée qu’en 1975, pour le centenaire de la naissance du compositeur. Le style reconnaissable de Ravel est magnifiquement mis en valeur, d’un côté, par la simplicité de la partie de violon demandant une maîtrise parfaite et un lyrisme étonnant que Natascia exécute à la perfection, et de l’autre la maîtrise de la partie pianistique primordiale pour créer les différentes ambiances demandées dans ce mouvement unique de Sonate. Cette oeuvre est une très bonne surprise.

La pièce maîtresse de cet album est sans conteste la "Sonate pour piano et violon" de César Franck. Composée en 1886, cette sonate est considérée comme une oeuvre capitale dans l’évolution de ce genre. Robert Jardillier, dans son livre consacré à la musique de chambre de César Franck, dira que cette oeuvre "suppose une méditation profonde et un effort considérable de renouvellement dans l’écriture". Natascia et Raffaella considèrent cette sonate comme un test d’interprétation. D’après elles, tout doit être clair, précis, demandant une recherche et une compréhension de l’architecture de l’oeuvre. C’est un pari totalement réussi. La sensibilité mise en avant est bouleversante. Le caractère de chacun des mouvements est juste, à la fois lyrique dans le premier mouvement et le troisième si proche de l’opéra, passionné et tragique dans le deuxième mouvement, et ces superbes canons du dernier mouvement joués tout en douceur.

Je recommande ce disque à la fois pour l’interprétation admirable de la sonate de Franck et pour ces pépites musicales qui méritent d’être (re-)découvertes.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Duo Gazzana
Le Soundcloud de Duo Gazzana
Le Facebook de Duo Gazzana


Gaëlle Boulanger         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=