Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tunng
Song You Make at night  (Fulltime Hobby Records)  août 2018

Bouleverser les synecdoques folkloriques attendues et les associer à de l’électronique, voilà les recettes qui ont permis à Tunng de se faire une place sur la scène musicale britannique depuis 2005.

Leurs premiers disques, Mother's Daughter and Other Songs (2005), Comments of the Inner Chorus (2006), Good Arrows (2007) sont largement vus comme des pierres angulaires du mouvement folktronica.

Des succès avec lesquels le groupe souhaitait renouer avec, pour la première fois depuis cette époque, le line-up original avec le retour de Sam Genders (parti fonder Diagrams). A une différence près. S’il y a toujours ces mélodies, ce fourmillement (rythmique, mélodique, dans la construction des morceaux) qui ressemble parfois à un joli foutoir, la touche électronique (à base de moog et de boîtes à rythmes vintages) est nettement plus importante. On aimera ou pas. On restera peut-être dubitatif face à des titres comme "Dream In", gâché par des chœurs vaguement orientalisants et plus proches d’une sorte de musique lounge, "Dark Heart", "Nobody Here" qui prend des directions presque incompréhensibles.

On appréciera plus facilement des titres dans un style auquel le groupe nous avait habitué : "Crow", "Battlefront", le beau "Evaporate", "Dream Out" qui nous plongent en fin de disque dans un climat plus serein, délicat ou introspectif. Et comme la thématique semble tourner beaucoup autour des rêves, du mystère, du somnambulisme et du monde de la nuit, comme une contemplation nocturne... Mais c’est surtout quand le groupe arrive à rassembler les deux lignes esthétiques (le magistral "Flat Land", "Sleepwalking", "Like Water", "ABOP", "Nobody Here") qu’il prouve à quel point il est bon.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Comments Of The Inner Chorus de Tunng
La chronique de l'album Good arrows de Tunng
La chronique de l'album This is Tunng... Live from the BBC de Tunng
La chronique de l'album Turbines de Tunng
Tunng en concert à L'Aire Libre (6 décembre 2007)
Tunng en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Tunng en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Tunng en concert au Festival Furia Sound 2009
Tunng en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (vendredi 16)
L'interview de Tunng (28 mars 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Tunng
Le Bandcamp de Tunng
Le Soundcloud de Tunng
Le Facebook de Tunng


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Tunng (28 mars 2008)


# 18 novembre 2018 : Pas de frein pour consommer la culture

Si certains estiment que l'on consomme toujours trop et toujours plus, il n'en est pas de même pour la culture. Jamais assez de livres, de musiques, de films... Voici de quoi découvrir cette semaine encore avec notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Amir" de Tamino
"We are not merchandise" de Jean Michel Jarret
"Action" de Inuit
"Vanités" de Liz Van Deuq
"Longue distance" de Miegeville
My Baby et Electro Deluxe dans une sélection de EP
et toujours :
Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Iinflammation du verbe vivre" au Théâtre de la Colline
"Dans le pays d'hiver" à la MC93 à Bobigny
"L'Arche" au Théâtre 13/Seine
"Cyrano" au Théâtre de la Tempête
"Abeilles" au Théâtre de Belleville
"Le Cabaret des Trois soeurs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Ce qu'on attend, ce qu'on a déjà" au Lavoir Moderne Parisien
"L'Autre fille" à la Comédie de Béthune
"Mémoire de fille" à la Comédie de Béthune
"Femme(s)" au Théâtre Trévise
"J'aime Brassens" au Théâtre Trévise
les reprises :
"La Double Inconstance" au Théâtre des Béliers parisiens
"En avant sur les cendres" au Théâtre du Rond-Point
"Moi, Dian Fossey" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Viel chante Brel" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"La Fabrique à Kifs" au Théâtre de l'Oeuvre
"Le Cabaret extraordinaire" à la Nouvelle Eve
et la chronique des autres spectacles de novembre

Expositions avec :

"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"Jômon - Naissance de l'art dans le Japon préhistorique" à la Maison de la Culture du Japon

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le départ" de Jerzy Skolimowki en version restaurée
et la chronique des autres sorties de novembre

Lecture avec :

"Au coeur de la folie" de Luca d'Andrea
"Les contes du réveil matin" de Michel Bussi
"Munkey diaries (1957-1982)" de Jane Birkin
"Où vivre" de Carole Zalberg
et toujours :
"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=