Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Laurent Saïet
The Call Of Lovecraft  (Trace Label)  juillet 2018

Membre de plusieurs groupes dans les années 80 & 90 (Begin Says, Zig Rag Orchestra…), Laurent Saïet fonde en 1994 le label Trace avec Patrick Müller et Guillaume Loizillon sur lequel il a édité jusqu’ici 5 albums en solo entrelaçant sa musique et le cinéma. Menant une carrière collaborative prolifique en parallèle, il sort ces jours-ci un sixième opus puissant et consistant.

Entre saveurs électroniques, senteurs organiques, ce disque aux textures aventureuses mélange les sonorités du saxo de Quentin Rollet, de la batterie de Jean-Noël Cognard et les nappes synthétiques, les guitares filandreuses et les boucles tendues de Laurent Saïet pour un disque aux allures Dark Ambiant mais qui emporte le tout grâce à un savant dosage d'organique et de machines angoissées.

Avec une pochette que l'on pourrait presque croire être une œuvre d'un Hans Ruedi Giger quelque peu apaisé, cette bande son pour film Alien s'avère bien plus lumineuse qu'il n'y paraît au premier abord. En effet, à l’heure de l’efficacité primaire, de la seconde accrocheuse, les ambiances sont ici progressives et complexes, enveloppant ainsi des motifs parfois limpides, à l’instar des interventions lumineuses de Quentin Rollet qui prouve une fois de plus combien ce caméléon est capable de se fondre et de se mouvoir dans des univers variés et riches de références.

Les sonorités électroniques et synthétiques qui placent l’ensemble de cet opus sur un plan de la Dark Ambiant offrent malgré tout une ouverture plus complexe avec des chemins qui naviguent et traversent sans cesse les couloirs labyrinthiques d’une musique en mouvement perpétuel. Laurent Saïet a la finesse de ne pas s’enfermer dans une forme monolithique qui pourrait lasser sur la longueur. Les différentes modulations se distillent donc au cœur d’une musique magnifique, froide et envoûtante, à la fois étouffante et lumineuse, avec des boucles martelées ajoutant ce sentiment de précipice que l’on scrute de loin, le voyant se profiler peu à peu.

Attachée à l’univers de Lovecraft, dont chaque titre est inspiré d’une manière ou d’une autre, la musique de Laurent Saïet développe une forme de cinématographie musicale oppressante qui parvient à se frayer des coursives vers des lumières mortifères et soyeuses à la fois. L’ajout d’éléments organiques organisés en réverbération profonde soulève une tonalité grave, incitant les forces telluriques créées de toutes pièces et pourtant pleines d’authenticité, à vibrer de toute part. Les entrelacs électroniques et les tournures horrifiques des matières sonores font peu à peu sombrer l’album dans une forme de catharsis contemplatif projetant l’auditeur dans une chute sans fin.

Malgré tout, la sensibilité des différents musiciens permet de ne pas rendre distante cette musique qui pourrait sembler froide au premier abord mais qui vous accueille de sa chaleur curieusement inhumaine.

 

En savoir plus :
Laurent Saïet sur le Bandcamp de Trace Label
Le Soundcloud de Laurent Saïet
Le Facebook de Laurent Saïet


Jack Line         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=