Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Six Portraits XL
Alain Cavalier  octobre 2018
Réalisé par Alain Cavalier. France. Documentaire. (Sortie le 17 octobre 2018).

On sait que depuis que les petites caméras DV existent, Alain Cavalier a commencé une seconde carrière, à l'âge où beaucoup de cinéastes s'arrêtent.

Il poursuit avec "Six portraits XL" une œuvre paradoxale puisque plus elle est modeste plus elle devient ample. En effet, ces six portraits sont en fait trois films de cent minutes chacun dans lesquels il range à chaque fois deux portraits.

Devant ce travail à la fois minuscule et monumental qu'il a commencé il y a déjà une trentaine d'années en VHS avec "24 portraits", le critique n'a pas grand-chose à dire sinon, selon ses goûts et ses dégoûts personnels, affirmer qu'il préfère tel portrait à tel autre. Ou alors, il peut se faire archiviste en recensant le contenu de ces portraits et en tentant de comprendre les logiques qui ont amené Alain Cavalier à appairer plutôt celui-là avec celui-ci.

En toute rigueur, le spectateur devrait de lui-même aller voir les trois films. Bien entendu, on se doute qu'il ne pourra souvent en voir qu'un ou deux, car bien qu'Alain Cavalier soit patronné par Michel Seydoux, il est à craindre que ses films ne soient distribués qu'au compte-goutte et pas forcément tous à la fois.

Si l'on aime les "people", c'est évidemment "Philippe et Bernard" que l'on ira voir avant toute chose. Alain Cavalier y trace deux portraits de deux personnalités, Philippe Labro, écrivain, journaliste et cinéaste, et Bernard Crombey, comédien et auteur du spectacle "Ma Motobécane".

Comme dans les autres séries, c'est en plusieurs fois et sur une longue période qu'Alain Cavalier a filmé ses sujets. A chaque fois, il le fait avec une grande liberté. Labro est filmé en train de préparer une émission de télé, dont on suit presque tout le déroulement, puis, dix ans après, dans son bureau, là où il continue inlassablement à suivre l'actualité, à lire et à voir tout ce qui a trait à son époque.

On ne sait pas le degré d'amitié entre les deux hommes, mais on sent une grande estime réciproque. Car, autre indication sur la manière de procédé d'Alain Cavalier : il n'hésite pas à intervenir, à parler à celui qu'il filme ou à son entourage quand il y a d'autres personnes dans le champ.

Pour Bernard Crombey, Alain Cavalier est plus dans le dialogue. Il ne faut pas oublier que le comédien, tout jeune, a fait partie de l'aventure du "Plein de super" d'Alain Cavalier, film "cassavétien" dans lequel un quatuor de comédiens avait carte blanche pour faire les quatre cents coups.

Le portrait XL de Bernard Crombey, c'est le constat d'une vie réussi de comédien qui a pu exercer son métier depuis 40 ans et est toujours en mouvement, avec visiblement une belle humeur et encore des envies. Cela le rapproche de Philippe Labro, lui aussi très content de ce qu'il fait sans être forcément dans l'auto-satisfaction qu'on lui supposait.

Le film "Léon et Guillaume" traite de deux moments de la vie active d'un artisan. Léon, le cordonnier arménien, va prendre sa retraite. Ses clients fidèles viennent lui dire au revoir et Léon s'avère un vrai personnage, un "bon client" pour réussir un beau portrait.

Guillaume, lui, est un jeune boulanger qui "voit grand" et qui est au moment où il va développer son affaire pour rentrer dans la catégorie des grandes boulangeries. Pas grand chose à voir avec Léon, ni dans le fond ni dans la forme et sans doute le moins personnel des portraits de Cavalier, qu'il aurait pu vendre à "Capital".

Entre les "vedettes" et les "artisans", Alain Cavalier a réalisé avec "Jacquotte et Daniel", deux portraits plus personnels, entre nostalgie et amitié. Jacquotte, la seule présence féminine, dans le sextet, fait visiter une maison qui n'a pas changé depuis presque un siècle.

Si elle fait preuve d'une personnalité originale, qu'elle appartient à la catégorie des "belles personnes", c'est quand même la maison qui accapare l'attention du cinéaste. Pareillement, on en saura énormément sur Daniel et sur son appartement de vieux célibataire cinéphile qui ne rate pas un tirage du "Rapido", mais c'est surtout ces "tocs" qui frappent.

Cavalier les filme en long et en large sans que cela soit ni gênant ni ridicule. Ces "tocs" sont un élément de la vie de Daniel et ils paraissent peu à peu, quand on les voit se répéter, "naturels", et ne font pas de leur "propriétaire" un véritable malade.

C'est pour cela que le portrait de Daniel frappe plus que les autres : Cavalier réussit à le filmer sans le transformer en phénomène de foire ni en exagérant l'importance de ses manies pourtant assez handicapante.

"Six portraits" d'Alain Cavalier est une somme humaniste, pleine de malice et de curiosité. On aimerait qu'il y ait d'autres portraits en attente dans les placards du cinéaste.

Une seule chose est sûre : on n'a pas fini d'avoir des nouvelles d'Alain Cavalier, ce filmeur indispensable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=