Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Contr'un
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  novembre 2018

Monologue dramatique d'après le Discours de la servitude volontaire de La Boétie interprété par Charly Magonza dans une mise en scène de Charly Mongoza et Agathe Mortlecq.

A 16 ans, Etienne de La Boétie a écrit un des chefs d'oeuvre de la pensée française : "Le Discours de la Servitude volontaire", aussi appelé "Le Contr'un".

Pas la peine de dire que c'est grâce à son ami Montaigne que les quelques pages qui forment l'ouvrage de La Boétie, mort en pleine jeunesse, ont traversé les siècles.

C'est avec la flamme de celui qui vient transmettre de la beauté et de l'intelligence pures qu'arrive sur scène Charly Magonza. Lunettes cerclées de noir et tout de noir vêtu, c'est tout en conviction que ce jeune barbu à tête de prof de philo présente l'ouvrage qu'il tient en mains dans une édition sinon originale du moins bien ancienne.

Pour faciliter la tâche du profane qui n'aurait jamais entendu parler de ce penseur que d'aucuns affirment ancêtre de l'anarchie ou apôtre de toutes les subversions à venir contre les tyrannies de tous les temps, Charly Magonza a choisi une "traduction" du "Contr'un", celle de Séverine Auffret.

A l'entendre, elle n'a pas l'air plus mauvaise qu'une autre, même si elle ne remplacera pas la belle langue issue du 16ème siècle. C'est quand même dommage qu'on ne puisse pas entendre La Boétie dans son "vrai jus", tant les tournures de l'époque, même si elles compliquent le sens général du texte pour des accros aux smartphones, sont enchanteresses.

Tant pis et pareillement tant pis pour le manque de confiance des deux adaptateurs Charly Magonza et Agathe Mortelecq, qui cumulent aussi les fonctions de mise en scène. Oui tant pis s'ils ont préféré élagué dans un texte pourtant déjà court.

C'est ainsi que l'on restera sans conteste trop peu de temps (une quarantaine de minutes) avec "Le Discours de la servitude volontaire" alors qu'on aurait pu consacrer plusieurs heures à l'escalade de ce monument de la pensée.

Par dépit ou par raison, il faudra donc considérer finalement que l'intervention dynamique de Charly Magonza est la bonne solution pour donner au public quelques notions sur le chef d'oeuvre de La Boétie.

Car ce qu'il en tire est une excellente entrée en matière sur le "Contr'un" qui vaut bien tous les wiképias de la terre. Grâce à lui, et à son enthousiasme vulgarisateur, plus personne n'ignorera les formules magiques du jeune Rimbaud aquitain.

Cela vaut bien un petit lâcher de confettis ou des ampoules de toutes les couleurs que Charly Magonza manipule sans précaution, que de sortir du théâtre en répétant à l'envi : "Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres"

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=