Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nana
Théâtre de la Huchette  (Paris)  octobre 2018

Monologue dramatique d'après l'oeuvre éponyme d'Emile Zola interprété par Catherine Sauval.

C'est à un monument mal aimé de la littérature française du 19ème siècle que s'attaque Catherine Sauval avec "Nana" d'Emile Zola.

En effet, elle a eu l'ambition déraisonnable de vouloir dans un seul-en-scène évoquer une œuvre foisonnante, d'aucuns diraient moins aimablement un roman touffu, voire un pavé interminable.

Le résultat sera donc une bonne surprise pour les contempteurs de l'auteur des Rougon-Macquart : Catherine Sauval, dont on se souvient du très beau travail sur Jules Renard ("Jules Renard, l'homme qui voulait être un arbre"), réussit l'impossible exploit de donner vie et sens à "Nana". Son adaptation est limpide et rassemble en quelques dizaines de pages l'essentiel de la colonne vertébrale d'une somme de plus de cinq cents pages.

Car Catherine Sauval interprète des "vrais" extraits du roman. Celui-ci étant constitué d'une narration à la troisième personne entrecoupée de dialogues retranscrits, la comédienne peut s'en donner à cœur joie pour être le personnage-titre. Et elle ne s'en prive pas, donnant à Nana une véritable épaisseur.

Aidée par les subtils éclairages de Philippe Lagrue, elle est l'héroïne de la fange dans tout ce qu'elle a de plus sombre et de misérable qui finit par illuminer le "Grand Monde" du Second Empire finissant, dont elle est pour Zola une métaphore.

Entre grandeur et décadence, ombre et lumière, misère absolue et luxe total, elle franchit à toute vitesse les étapes d'un Tour de France dont le départ serait la plus sordide prostitution, les montagnes les rampes du théâtre et l'arrivée le demi-monde, celui du plaisir débridé, des hôtels particuliers de la plaine Monceau et des alcools fins et des mets raffinés de chez Maxim's.

Au passage, on découvrira dans cette version très bien élaguée que la prose dégraissée de Zola cache un styliste et que la langue française que l'on entendra par l'intermédiaire de Catherine Sauval est pleine de saveurs et de surprises.

Souvent objet cinématographique pour des superproductions comme celle toute en couleurs de Christian-Jaque avec Martine Carol, "Nana" ne perd rien de son écrin en passant de la profusion de décors au minimalisme imaginé par Catherine Sauval qui se met en scène sans jamais être statique.

Elle se sert constamment de l'espace de la salle et de la scène, créant une "Nana" jamais caricaturale, ni trop "Mimi" ni trop "cocotte". Elle se refuse à transformer sa voix et ce n'est que sur quelques inflexions de ton qu'elle passe de la gamine des faubourgs à la belle dame entretenue par le comte Muffat.

Catherine Sauval en est à ses premiers pas en Nana. Son aventure ne fait que commencer et elle est prometteuse.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=