Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Karin Clercq
La boîte de Pandore  (Autoproduit / Gabal Productions)  novembre 2018

Une dégringolade de battements, interrompus par l’oscillation d’un cliquetant sur une surface métallisée "Sur le bord de la plage, j’attends depuis des heures, sur le bord de la plage, il fait nuit et j’ai peur, seule sur le rivage, oui nous sommes plusieurs, attendant l’accostage du bateau d’un passeur, je laisserai sur le sable le peu que j’ai encore, je n’ai pris qu’un portable pour partir vers le nord, j’avance, j’avance, le reste n’a plus d’importance, j’avance vers une autre existence" ("J’avance"). Le roulis du bercement des envies d’ailleurs transcende le morceau d’une mélopée intérieure prompte à lever les yeux vers l’horizon. Espoir, quand tu nous tiens.

Sa voix est douce et sa musique souriante, Karin Clercq est assurément pop et féministe avec La boîte de Pandore. Pour ceux que les origines intéressent, la belle chante depuis le début des années 2000, la liberté de la femme et le désir en étendard. Celui-ci est le quatrième album de l’aventure des émotions sereines de l’artiste belge.

Il y a les femmes scandalisées qui préfèrent jurer qu’ils ne sont qu’une bande de salauds désorganisée, et il y a les sages optimistes qui ne résument pas le monde en deux camps opposés. C’est aussi ça le féminisme, la force dénuée de colère, la rage dénuée d’orgueil et le pardon altruiste. Parce qu’on est bien d’accord, même si l’idée du Prince Charmant n’est qu’une vaste arnaque, il n’empêche que certaines âmes ravivent le cliché : "ll nous reste encore l’espoir de l’or" ("La boîte de Pandore").

Merveilleusement illustré avec Sacha Toorop : "Je garde tes yeux rieurs, ton infinie douceur, je garde presque tout, Je garde le meilleur et j’enterre le pire, […] et toi qu’as-tu gardé de moi mon cœur, as-tu gardé le pire, oublié le meilleur […] et toi qu’as-tu gardé qu’à tu jeté, d’une histoire au passé, faut-il tout effacer ?" La rupture et ses faiblesses, en douceur et en duo.

Superbe interprétation du monologue de Perdican dans la pièce On ne badine pas avec l’amour : d’abord grave et accusateur, "Menteur, inconstant, faux, bavard, méprisable, orgueilleux, trop souvent, lâche hypocrite et minable, perfide, vaniteux calculateur, trop curieux, artificieux, dépravé, nous sommes maniaques, nous sommes bornés" puis envoûtant et radouci "nous sommes tous décevants la plupart du temps, si y a une chose sublime dans ce monde tortueux, c’est l’union ultime de ces êtres si affreux". Le ton de Karin Clercq varie à la manière des sentiments contradictoires qui nous assaillent parfois au contact de ces autres que nous côtoyons ("On ne badine pas avec l’amour").

De jolis textes, une musique sage à tendance rock, La boîte de Pandore déroule le monde sous le prisme féminin, depuis les balbutiements des révoltes contre les préjugés feat Faon Faon ("Presque une femme"), à l’hommage par Alain Bashung ("Madame rêve"), en passant par les questionnements sur le fondement même de la condition féminine ("Pourquoi"), et le respect dû à toutes les "Antigone" que le monde porte. "Fight for your rights".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Après l'amour de Karin Clercq
L'interview de Karin Clercq (24 septembre 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Karin Clercq
Le Soundcloud de Karin Clercq
Le Facebook de Karin Clercq


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=