Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Karin Clercq
La boîte de Pandore  (Autoproduit / Gabal Productions)  novembre 2018

Une dégringolade de battements, interrompus par l’oscillation d’un cliquetant sur une surface métallisée "Sur le bord de la plage, j’attends depuis des heures, sur le bord de la plage, il fait nuit et j’ai peur, seule sur le rivage, oui nous sommes plusieurs, attendant l’accostage du bateau d’un passeur, je laisserai sur le sable le peu que j’ai encore, je n’ai pris qu’un portable pour partir vers le nord, j’avance, j’avance, le reste n’a plus d’importance, j’avance vers une autre existence" ("J’avance"). Le roulis du bercement des envies d’ailleurs transcende le morceau d’une mélopée intérieure prompte à lever les yeux vers l’horizon. Espoir, quand tu nous tiens.

Sa voix est douce et sa musique souriante, Karin Clercq est assurément pop et féministe avec La boîte de Pandore. Pour ceux que les origines intéressent, la belle chante depuis le début des années 2000, la liberté de la femme et le désir en étendard. Celui-ci est le quatrième album de l’aventure des émotions sereines de l’artiste belge.

Il y a les femmes scandalisées qui préfèrent jurer qu’ils ne sont qu’une bande de salauds désorganisée, et il y a les sages optimistes qui ne résument pas le monde en deux camps opposés. C’est aussi ça le féminisme, la force dénuée de colère, la rage dénuée d’orgueil et le pardon altruiste. Parce qu’on est bien d’accord, même si l’idée du Prince Charmant n’est qu’une vaste arnaque, il n’empêche que certaines âmes ravivent le cliché : "ll nous reste encore l’espoir de l’or" ("La boîte de Pandore").

Merveilleusement illustré avec Sacha Toorop : "Je garde tes yeux rieurs, ton infinie douceur, je garde presque tout, Je garde le meilleur et j’enterre le pire, […] et toi qu’as-tu gardé de moi mon cœur, as-tu gardé le pire, oublié le meilleur […] et toi qu’as-tu gardé qu’à tu jeté, d’une histoire au passé, faut-il tout effacer ?" La rupture et ses faiblesses, en douceur et en duo.

Superbe interprétation du monologue de Perdican dans la pièce On ne badine pas avec l’amour : d’abord grave et accusateur, "Menteur, inconstant, faux, bavard, méprisable, orgueilleux, trop souvent, lâche hypocrite et minable, perfide, vaniteux calculateur, trop curieux, artificieux, dépravé, nous sommes maniaques, nous sommes bornés" puis envoûtant et radouci "nous sommes tous décevants la plupart du temps, si y a une chose sublime dans ce monde tortueux, c’est l’union ultime de ces êtres si affreux". Le ton de Karin Clercq varie à la manière des sentiments contradictoires qui nous assaillent parfois au contact de ces autres que nous côtoyons ("On ne badine pas avec l’amour").

De jolis textes, une musique sage à tendance rock, La boîte de Pandore déroule le monde sous le prisme féminin, depuis les balbutiements des révoltes contre les préjugés feat Faon Faon ("Presque une femme"), à l’hommage par Alain Bashung ("Madame rêve"), en passant par les questionnements sur le fondement même de la condition féminine ("Pourquoi"), et le respect dû à toutes les "Antigone" que le monde porte. "Fight for your rights".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Après l'amour de Karin Clercq
L'interview de Karin Clercq (24 septembre 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Karin Clercq
Le Soundcloud de Karin Clercq
Le Facebook de Karin Clercq


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=