Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Croisière Charnwood
Robert Goddard  (Sonatine Editions)  novembre 2018

Et voilà le petit nouveau qui vient d’être publié aux éditions Sonatine. A peine paru, déjà lu, les livres Sonatine se dévorent en général, et maintenant chroniqué. C’est Robert Goddard qui s’y colle pour ouvrir les parutions du mois de novembre de la maison d’édition.

J’ai découvert cet auteur avec le concours du Livre de Poche. Juré dans la catégorie polar, j’ai dû lire son dernier ouvrage qui faisait partie de la sélection, Sans même un adieu, s’était avéré être une belle lecture, me présentant un auteur, nous racontant une histoire située dans la première moitié du 20ème siècle autour de personnages travaillés particulièrement machiavéliques.

Journaliste puis enseignant, Robert Goddard a dirigé un établissement scolaire dans le Devon pendant plusieurs années avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Il vit aujourd’hui dans les Cornouailles, à Truro.

Avec La Croisière Charnwood, le septième roman de l’auteur publié chez Sonatine Editions, celui-ci nous embarque de nouveau dans une histoire se passant dans la première moitié du 20ème siècle. L’histoire se passe précisément en 1931, autour de deux personnages, Guy et Max, deux vétérans de la Première Guerre mondiale quittant New-York à bord du transatlantique Empress of Britain. Lors de ce voyage, ils font la connaissance de la très charmante anglaise Miss Charnwood et de sa nièce Diana.

En plus d’être ravissante, Miss Charnwood est aussi l’héritière d’un richissime financier international Fabian Charnwood. Les deux hommes entreprennent alors de la séduire afin de mettre la main sur une partie de cette immense fortune. Alors que leur opération séduction semble sur le point de se réaliser, un meurtre vient soudain mettre un terme à tous leurs espoirs pour les plonger dans une spirale infernale.

C’est un polar qui réveille l’Histoire que nous propose Robert Goddard, un ouvrage qui repose sur une intrigue parfaitement maîtrisée et des personnages de nouveau habilement construit, entre antipathie et machiavélisme mais aussi sur un contexte historique merveilleusement bien décrit. La crise économique, on est en 1931, deux ans après le krach boursier de Wall Street et l’ombre de la Première Guerre mondiale plane sur l’ouvrage et font aussi partie intégrante de l’histoire et de son intrigue. C’est aussi un livre où l’argent est omniprésent, source de bonheur et de malheur, de complots et de mensonges qui alimentent l’intrigue du livre.

Tout en nous proposant un livre au rythme haletant, ce qui change d’ailleurs par rapport à son livre précédent qui était beaucoup plus lent, l’auteur nous décrit une Angleterre traumatisée par la Grande Guerre à l’économie fragile. Il nous embarque dans une croisière qui, de Londres à Venise, va s’avérer être pleine de rebondissements, de mensonges et autres fausses pistes, formant un puzzle machiavélique que le lecteur reconstituera au fil des pages pour son plus grand plaisir.

Cette croisière pour le lecteur est magique, en première classe évidemment, et c’est toujours le cas avec Robert Goddard. L’auteur nous mène en bateau, c’est le cas de le dire, il a un don certain pour mêler histoire et mélodrame.

Un mois de novembre qui commence parfaitement bien avec ce nouveau livre des éditions Sonatine qui est une bien belle réussite.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'énigme des Foster" de Robert Goddard
La chronique de "Le Monde des Abberley" du même auteur
La chronique de "L'héritage Davenall" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Robert Goddard


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 septembre 2022 : Nouvelle Vague

Qu'on aime ou pas Godard, il faut reconnaitre qu'il a apporté énormément au cinéma mondial et sa disparition signe à la fois la fin de quelque chose et peut être le départ d'une autre vague. Quoi qu'il en soit, il n'est pas seulement question de cinéma cette semaine, voici notre sélection :

Du côté de la musique :

"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy
et toujours :
"Seven ways to fake a perfect skin" dernier mix de la saison 3 de Listen In Bed
"Good news" de Ciao Lucifer
"Real to reel" de CVC
"Jazz migration #8" de Haléis, Ishkero, Mamie Jotax, Noé Clerc Trio
"Fantaisies" de Jean Samuel Bez & Jean Luc Therrien
"Pre pleasure" de Julia Jacklin
"Reset" de Panda Bear et Sonic Boom
"In the wild" de The Interrupters

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Jours de joie" au Théâtre national de l'Odéon
"Vania/Vania ou le démon de la destruction"au Théâtre de la Tempête
"L'invention de nos vies" au Théâtre Rive-Gauche
"Out of the blue" à l'Espace Cardin
"Corolian" au Théâtre de la Bastille
"Respire" à La Scala
les reprises :
"Les Forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Muses" au Théâtre du Ranelagh
"Les Vengeurs - Le Flower Killer" au Théâtre de Nesle
"Matthieu Penchinat - Qui fuis-je ?" au Théâtre du Marais
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle : "Coup de Théâtre" de Tom George
en streaming gratuit :
"L'autre côté de l'espoir" d'Aki Kaurismäki
"Taxi Téhéran" de Jafar Panahi
"Le silence de Lorna" de Luc et Jean-Pierre Dardenne
"Borga" de York-Fabian Raabe
et le cinéma indien en 5 films

Lecture avec :

"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson
et toujours :
"Cocaïans" de Gauz'
"High energy rock'n'roll" de Jean Charles Desgroux
"Les enfants endormis" de Anthony Passeron
"Mon acrobate" de Cécile Pivot
"Poids plume" de Mick Kitson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=