Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Carmen & Lola
Arantxa Echevarría  novembre 2018

Réalisé par Arantxa Echevarría. Espagne. Drame. 1h42 (Sortie le 14 novembre 2018). Avec Rosy Rodriguez, Zaira Romero, Moreno Borj, Carolina Yuste, Rafaela León et Javier I. Bustamante.

Cette année, les films sur l'homosexualité féminine s'enchaînent. Mais aucun de ceux qu'on a vus ne peut être considéré comme un "film de plus" sur le sujet.

Après "Rafiki" de Wanuri Kahiu qui contait les heurs et les malheurs de deux jeunes filles nigérianes qui s'aimaient, voilà "Carmen & Lola" d'Arantxa Etchevarria qui s'intéresse à deux très jeunes gitanes qui découvrent leur penchant l'une pour l'autre.

Ce film, frais et coloré, plein de chaleur et de rires plus que de larmes, n'est pas un manifeste lesbien. Même si l'une est convaincue de son attirance pour les femmes, qui la pousse à tenter des petites annonces sur le web, l'autre est une parfaite petite beauté gitane qui souhaite se marier avec le jeune et beau macho de la communauté. Ce sont les circonstances qui vont les faire se rapprocher, des circonstances en forme de vrai coup de foudre.

Bien entendu, ce qui donne du relief à leur histoire, c'est que Carmen et Lola sont gitanes et qu'a priori, avec ses traditions, son code d'honneur, sa religiosité exacerbée, la famille gitane n'est pas l'endroit idéal pour des amours saphiques.

Tout en abordant l'épineuse question de l'homosexualité en milieu très hostile, "Carmen & Lola" d'Arantxa Etchevarria fera découvrir les gitans espagnols hors flamenco. Ici, les deux familles sont sédentarisées, comme la plupart des gitans hispaniques, et travaillent sur les marchés.

L'une fait commerce de fruits et légumes, l'autre est dans la brocante. Leur différence ethnique ne se mesure en fait que par leur endogamie et s'exprime lors de grandes fêtes où l'on se fiance ou l'on se marie.

Totalement immergé dans le monde des gitans, le film d'Arantxa Etcheverria réussit à rendre crédible des acteurs tous amateurs à l'exception de Carolina Yuste, vue récemment dans "Quien te cantara" de Carlos Vermut.

Non seulement ils font "vrai", mais en plus ils s'emparent de cette histoire avec une grande justesse. Evidemment, on suppose qu'ils n'ont pas beaucoup à se forcer quand la situation vire au mélo. Mais "Carmen & Lola", avec sa fin qui pourra rappeler celle des "Quatre cents coups", ne veut ni exagérer ni dramatiser.

Les deux jeunes filles sont belles et déterminées et feront fi des traditions qu'elles ont pourtant intégré pendant toute leur enfance.

Il faut que Carmen revête sa tenue de princesse gitane, celle dont elle a dû rêver à chaque fois qu'elle assistait à pareille cérémonie, pour qu'elle se réveille à la réalité... Après la fête, elle n'aura pour destin que celui de mère et d'épouse d'un beau prince pas forcément monogame...

"Carmen & Lola" d'Arantxa Etchevarria annonce d'autres temps même pour les gitans sous le ciel tout bleu de l'Espagne. On veut bien croire que la logique communautaire n'aura pas raison des beaux sourires des deux jeunes filles.

C'est loin d'être gagné puisque depuis ce tournage les deux néo-actrices Zaira Romero et Rosy Rodriguez subissent un certain ostracisme de la part des leurs. On espère qu'elles sauront s'en sortir indemnes comme leurs personnages et on souhaite ardemment les revoir sur un écran tant elles rayonnent en Carmen et en Lola.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=