Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jômon - Naissance de l'art dans le Japon préhistorique
Maison de la Culture du Japon  (Paris)  Du 17 octobre au 8 décembre 2018

Dans le cadre de l'événement "Japonismes 2018 - Les âmes en résonance" initié par le gouvernement japonais pour la célébration du 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France, le Japon présente, au plan muséal, une sélection exceptionnelle des Trésors des collections impériales du Japon.

Après la présentation du chef d'oeuvre de la peinture japonaise du 18ème siècle avec l'éblouissante série d'estampes peintes au 18ème siècle par Ito Jakuchu ("Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants"), l'exposition "Jômon - Naissance de l'art dans le Japon préhistorique" propose un spectaculaire retour dans le temps à la période néolithique pour découvrir les origines de l’esthétique japonaise.

Sise à la Maison de la Cuture du Japon à Paris, elle est organisée par la Fondation du Japon, le Musée national de Tokyo et l’Agence pour les affaires culturelles du Japon sous le commissariat de Yoshiya Shinagawa, Directeur du département des recherches archéologique, et de Masayuki Harada, directeur de recherche spécialisé en archéologie, respectivement au musée et à l'agence précités.

Ils ont opté pour un parcours thématique qui permet d'appréhender l'évolution esthétique d'une production unique au plan mondial sur une période de dix mille ans avec un florilège de pièces exceptionnelles, dont six trésors nationaux et trente-trois classées biens culturels importants, mises en valeur par la scénographie de Véronique Dollfus et la dynamique des vitrines offrant une vue panoramique des oeuvres.

Jômon, aux sources de l'art du pays du Soleil levant

La première salle dédiée aux poteries subjugue et fascine d'autant plus le regard par le savoir-faire et la maîtrise des artisans-potiers que ces pièces, telles les jarres de grande taille, qui constituent les vestiges millénaires de populations devenues sédentaires à la fin de la période glaciaire, ont été réalisées sans tour ni four avec la technique du colombin et la cuisson sous braises

A l'approche, se dégagent des caractéristiques communes qui vont constituer le socle des fondamentaux de l'art japonais, à l'exception de la calligraphie car la culture Jômon était dépourvue d'écriture, et notamment l'épure avec une pureté des lignes et l'élaboration d'un répertoire de formes qui a conduit à l'élaboration de canons transmis au fil des âges.

La seconde constatation tient au souci esthétique car à la perfection des formes initiales s'ajoute le goût du beau qui, guidant la main de l'artisan-artiste, a conduit à la prévalence de l’aspect décoratif avec une profusion et une diversité de motifs réalisés depuis de simples protubérances, poterie à mamelons, à la décoration flamboyante de la poterie dite "en forme de flamme".

La diversification et la complexification de motifs ne semble pas connaître de limite, depuis l'apposition de cordon lisse en argile, l'impression en creux par apposition de matériaux tels les coquillages ou la corde, par incisions ou dessins gravés au décor en haut-relief avec l'ajout de motifs ornementaux.

La sophistication décorative correspond également à une modification de la fonctionnalité de ces objets à l'origine essentiellement à usage utilitaire et domestique pour la conservation et la cuisson des denrées alimentaires qui intègrent le corpus des objets rituels notamment funéraires en devenant objets votifs placés dans la sépulture ou même urne funéraire.

Parmi les objets investis d'une charge spirituelle, ordonnés autour de la "Vénus Jomon" et la "Figurine à lunettes de neige" en argile lustrée, outre des masques de facture réaliste, de sublimes statuettes de petite taille, une vingtaine de centimètres, en argile cuite nommées "dogu" représentant des figures à majorité féminine caractérisées par une étonnante hybridation en l'aspect anthropomorphe et l'apposition de motifs abstraits.

Oeuvres polysémiques, elles interviennent comme offrandes funéraires, ossuaires, symboles de protection et objets d'intercession auprès des divinités dans des rituels de fécondité et de fertilité liés à un culte animiste.

En symétrie, existait un culte phallique lié également au culte de la fertilité avec les "sekibô", représentations réalistes du sexe masculin mais en taille démesurée.

Le même souci l'élégance et de raffinement préside à la confection de bijoux et d'accessoires de parure, épingles à cheveux, boucles d'oreille, pendentifs, réalisés en argile ou en os ou corne animale comme le polissage de la pierre pour les outils et armes dans leur fonction d'objet de prestige ou de cérémonie cultuelle.

Enfin, le visiteur découvre que la plus ancienne tradition de laque, technique nippone d'excellence, date de l'époque Jômon avec des objets de culte en terre cuite recouverte de laque mélangée d'ocre rouge avec un décor à base de suie ou de charbon.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Maison de la Culture du Japon

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Maison de la Culture du Japon


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=