Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Départ
Jerzy Skolimowski  novembre 2018

Réalisé par Jerzy Skolimowski. Belgique. Comédie dramatique. 2h280 (Sortie le 21 novembre 2018 version restaurée - 1ère sortie décembre 1967). Avec Jean-Pierre Léaud, Catherine-Isabelle Duport, Paul Roland, Jacqueline Bir, Georges Aubre, Lucien Charbonnier et Leon Don.

Jerzy Skolimowski a fêté ses 80 ans cette année. Malavida Films a eu la bonne idée d'en profiter pour ressortir "Le Départ", son premier film non-polonais, tourné à Bruxelles en 1967.

C'est un film tout en "jamais"... Jamais Jean-Pierre Léaud n'a été aussi bien en excité obsédé par la course automobile. Jamais, hélas, on ne reverra sur un écran Catherine Duport, sa solaire partenaire.

Jamais quelqu'un n'aura, comme Skolimowski, appliqué aussi magnifiquement les recettes de la "Nouvelle Vague" au point de peut-être faire ici le plus beau film, voire l'unique  film, vraiment "Nouvelle Vague", tourné sans grands moyens et en quelques jours.

Jamais le compositeur polonais K.T. Komeda n'aura été aussi inspiré par un film depuis "Le Couteau dans l'eau" de Roman Polanski.

Bref, "Le Départ" de Jerzy Skolimowski n'a pas pris une ride en cinquante ans.

L'histoire de ce garçon coiffeur qui veut piloter une Porsche 911 S est l'occasion de virées jazzystiques, de scènes saugrenues tournées en toute liberté et exaltant une espèce de couple de Bonnie dans Clyde totalement inoffensif.

La scène finale dans la chambre d'hôtel, où le magnifique noir et blanc de Willy Kurant (qui sortait comme Jean-Pierre Léaud de "Masculin Féminin" de Godard) tend au sublime, est d'une rare beauté. Elle est le chaînon manquant entre "A bout de souffle" de Jean-Luc Godard et "Boy meets girl" de Léos Carax.

Ce dernier a d'ailleurs dû le voir de nombreuses fois "Le Départ" de Skolimowski, car on retrouve tout au long du film de futurs plans "caraxiens". Plagiat par anticipation, comme aurait dit Pierre Bayard, mal compris en France malgré son Ours d'Or à Berlin, a été paradoxalement compris et réhabilité grâce justement à une critique biberonnée par "Boy meet girls" et "Mauvais sang".

On n'oubliera pas la scène, mi prude mi osée, dans la voiture avec Jacqueline Bir, cette merveilleuse comédienne belge qu'on a pu voir il y a deux ans au théâtre à Paris, à la Pépinière, dans "Conversations avec ma mère".

Toutes les scènes entre Catherine Duport et Jean-Pierre Léaud sont aussi mémorables, comme celle où ils se sont enfermés dans le coffre d'une voiture pour rester toute la nuit au Salon de l'auto de Bruxelles.

Dernière bonne nouvelle, Malavida prévoit l'an prochain de ressortir "Walkower", sans doute le plus beau film polonais de Skolimowski qui mérite amplement de quitter le purgatoire consécutif à l'échec de "Ferdydurke".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=