Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un Chant de Noël
Artistic Théâtre  (Paris)  novembre 2018

Spectacle musical conçu et mis en scène par Samuel Sené, livret de Julien Mouchel, Eric Chantelauze et Vincent Merval, musique de Michel Frantz, avec Vincent Morisse, Julie Costanza, Julien Ratel, Inès Amoura, Mehdi Vigier, June van der Esch et Régis Olivier accompagnés par les musiciens Julien Mouchel, Phiippe Cadou, Jean Marc Garilli et Christophe Bruckert.

Adapté du classique de Charles Dickens, "Un Chant de Noël" relate l’intemporelle histoire du vieil et avaricieux Ebenezer Scrooge visité la nuit de Noël par un esprit qui l’amènera à explorer son passé, son présent et son futur et qui sait, trouver en lui suffisamment de bonté, amour et gentillesse pour changer sa funeste destinée.

Habité depuis un quart de siècle par l’envie de proposer sa version de ce classique de la littérature anglaise, Samuel Sené a su heureusement patienter pour réunir une bien belle et solide équipe d’auteurs, compositeurs et interprètes, afin de proposer un spectacle certes familial, mais qui satisfera par son esthétisme, son écriture et sa composition travaillée les exigences des spectateurs les plus avertis.

Car tout est pensé jusque dans les moindres détails dans cette comédie musicale construite en trois parties distinctes pour avoir chacune sa propre cohérence esthétique, lyrique et musicale.

Pour renforcer cette idée Samuel Sené n’a pas hésité à confier l’écriture des dialogues et des lyrics à trois auteurs différents, travaillant bien sûr en collaboration (Julien Mouchel pour le passé, Eric Chantelauze pour le présent et Vincent Merval pour le futur), mais ayant chacun sa plume et sa sensibilité.

La musique de Michel Frantz (directeur de la musique à la Comédie Française pendant 30 ans et à qui on doit, entre-autre, la musique de "Jack, l’éventreur de Whitechapel") infiltre ces 3 univers avec grâce mais sans coup d’éclat, pont indispensable entre le réel conté et les scènes fantasmagoriques chantées et dansées.

Le passé, le présent et le futur glissent ainsi joliment des tons sépia du passé dans les beaux décors et costumes d’Isabelle Huchet, et les lumières de François Cabanat et d’une musique très classique typée "opéra français", à un présent tout en couleur et beaucoup plus "âge d’or de Broadway" pour se conclure sur un futur gris et empreint de musiques électroniques saturées.

La mise en scène de Samuel Sené permet au spectacle de ne jamais s’essouffler grâce à l’enchainement fluide des différents tableaux chantés ou contés, entrecoupés de scènes joliement chorégraphiées par Amélie Foubert et qui s’intègrent assez naturellement, ce qui est très plaisant, dans la narration.

Le décor modulaire est lui aussi une petite trouvaille assez ingénieuse puisqu’il utilise assez largement la magie de la création vidéo grâce à un encadrement sur lequel sont projetés de petits films de Harold Simon afin de basculer en un clic d’une cosy maison bourgeoise, à la désolation d’un cimetière enneigé.

En ce qui concerne la distribution, on doit saluer la prestation du duo omniprésent tout au long du spectacle et composé de Vincent Morisse dans le rôle de Scrooge et de Julie Costanza (déjà repérée dans "Chances !") qui incarne un esprit mutin et facétieux et un Timothée des plus touchants.

Julien Ratel et Inès Amoura forment quant à eux un couple de M et Mme Cratchit assez réussi mais il faudrait citer toute la troupe car aucun des comédiens ne démérite (Medhi Vigier en Marley et Fred , June Van Der Esch en Bella et Régis Olivier en jeune Scrooge étrangement ressemblant à l’ancien…).

Quant à l’orchestre de 4 musiciens (Julien Mouchel au piano, Phiippe Cadou à la basse et contrebasse, Jean Marc Garilli aux percussions et Christophe Bruckert au violon et à la guitare électrique) il est présent sur scène tout au long du spectacle mais malheureusement caché par les décors et se devine parfois en fond de scène.

Cette comédie musicale de bonne facture et empreinte d’émotions (préparez vos mouchoirs) ravira sans aucun doute les petits et les plus grands jusqu’au dénouement connu de tous et toujours aussi optimiste et joyeux, dans la plus pure tradition des histoires de Noël.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=