Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Réunification des deux Corées
MC93  (Bobigny)  novembre 2018

Comédie dramatique de Joël Pommerat, mise en scène de Jacques Vincey, avec Cynthia Lee MacQuarrie, Ebi Shankara, Janice Koh, Karen Tan, Pavan J Singh, Tan Shou Chen, Timothy Nga, Umi Kalthum Ismail et Zelda Tatiana Ng.

Sous un titre métaphorique s'inspirant de la division intestine de la nation coréenne, Joël Pommerat traite du thème de l'amour dans la multitude de déclinaisons qu'engendre la définition polysémique du dictionnaire depuis l'acte sexuel au sentiment en passant, entre autres, par l'affection et l'amitié.

Composée d'une succession de scènes courtes, la partition mosaïcienne de "La Réunification des deux Corées" ressort à la comédie à sketches qui repose, non sur une approche psychologique ou ontologique, mais sur une série de situations décontextualisées au plan spatio-temporel.

Souvent convenues nonobstant quelques inattendus opus loufoques, elles sont traitées selon un large spectre dramatique, du pathétique au comique, sous la focale du désenchantement et de l'incrédulité quant à l'existence même et, surtout, la pérennité d'un affect qui ne serait qu'un temporaire substitut à la solitude profonde l'homme, voire un mythe.

Le metteur en scène Jacques Vincey s'empare de ce patchwork avec les comédiens de la Compagnie Theaterworks de Singapour qui le dispensent en anglais sur une traduction éclairée de Marc Golberg avec un jeu placé sur le signe de l'humour distancié à l'anglo-saxonne.

Le scénographe Dennis Cheok a conçu un dispositif de boite noire comportant au centre un praticable érigé en aire de jeu sur lequel les comédiens, assis alignés à l'arrière, viennent officier qui évoque celui d'un école de théâtre dans laquelle les élèves attendent de passer leur scène.

Scandés par des coups de gong qui rappellent celui de la cloche du ring de boxe et la musique d'ascenseur jouée en direct par le guitariste Alexandre Meyer suspendu dans les airs, et placés sous les lumières quasi pommeratiennes de Marie-Christine Soma, les short cuts, portés par le talent époustouflant de la troupe, se succèdent à un rythme soutenu avec une rigueur millimétrée.

Du couple psychotique avec une femme hystérique (Cynthia Lee MacQuarrie) qui engage une baby sitter (Umi Kalthum Ismail) pour se donner l'illusion d'avoir des enfants au mari (Paavan J. Singh) confronté à une épouse alzheimérisée (Karen Tan) et à l'instituteur suspecté de pédophilie (Tan Shou Chen), de la femme qui à la moitié de sa vie ( Zelda Tatiana Ng) divorce enfin d'un homme qu'elle n'a jamais aimé à celle qui part au motif que l'amour ne suffit pas (Janice Koh), du séducteur de toutes les femmes de la famille de sa future épouse (Timothy Nga) au client piégé (Ebi Shankaba).

Et puis, un moment de délicate nostalgique avec la vidéo tournée par Brian Gothong Tan avec les comédiens dans un manège d'auto-tamponneuses et les comédiennes errant dans un centre commercial désert.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=